AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Le Meilleur des mondes (1932)

par Aldous Huxley

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
46,74066119 (3.95)1245
La 4e de couverture indique : "Voici près d’un siècle, dans d’étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un État Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains « sauvages » dans des réserves. La culture in vitro des foetus a engendré le règne des « Alphas », génétiquement déterminés à être l’élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd’hui, il nous paraît même familier…"… (plus d'informations)
  1. 774
    1984 par George Orwell (chrisharpe, zasmine, MinaKelly, li33ieg, haraldo, Ludi_Ling, Waldstein)
    zasmine: For Orwell was inspired by it. And Orwell's 1984 is as much of a prize as it.
    li33ieg: 1984, Brave New World and Fahrenheit 451: 3 essential titles that remind us of the need to keep our individual souls pure.
    Ludi_Ling: Really, the one cannot be mentioned without the other. Actually, apart from the dystopian subject matter, they are very different stories, but serve as a great counterpoint to one another.
    Waldstein: It's essential to read Huxley's and Orwell's books together. Both present the ultimate version of the totalitarian state, but there the similarities end. While Orwell argues in favour of hate and fear, Huxley suggests that pleasure and drugs would be far more effective as controlling forces. Who was the more prescient prophet? That's what every reader should decide for him- or herself.… (plus d'informations)
  2. 511
    Fahrenheit 451 par Ray Bradbury (phoenix7g, meggyweg, Babou_wk, haraldo)
    Babou_wk: Contre-utopie, société future où l'unique but de la vie est le bonheur. Toute pratique requérant de la réflexion est bannie.
  3. 282
    L'orange mécanique par Anthony Burgess (MinaKelly)
  4. 180
    La servante écarlate par Margaret Atwood (mcenroeucsb)
    mcenroeucsb: Both are benchmarks for dystopian literature.
  5. 173
    Nous autres par Yevgeny Zamyatin (hippietrail, tehran)
    hippietrail: The original dystopian novel from which both Huxley and Orwell drew inspiration.
    tehran: Brave New World was largely inspired by Zamyatin's We.
  6. 151
    Le Passeur par Lois Lowry (afyfe)
  7. 130
    Retour au meilleur des mondes par Aldous Huxley (pyrocow)
  8. 60
    La Ferme des animaux par George Orwell (sturlington)
  9. 71
    Auprès de moi toujours par Kazuo Ishiguro (sanddancer)
  10. 60
    La tempête par William Shakespeare (Sylak)
    Sylak: Caliban in The Tempest has many parallels with John the Savage in Brave New World.
  11. 50
    Blade Runner par Philip K. Dick (mcenroeucsb)
  12. 50
    La Machine s'arrête par E. M. Forster (artturnerjr, KayCliff)
    artturnerjr: If you read only one other dystopian SF story, make it this one (well, you should read 1984, too, but you knew that already, didn't you?).
  13. 40
    Un bonheur insoutenable par Ira Levin (KayCliff)
  14. 129
    Catch 22 par Joseph Heller (fundevogel)
  15. 30
    Daedalus; or, Science and the Future par J. B. S. Haldane (leigonj)
    leigonj: Haldane's ideas of eugenics and ectogenesis, which are laid out alongside others including world government and psychoactive drugs, strongly influenced Huxley's novel.
  16. 30
    Hier, les oiseaux par Kate Wilhelm (rat_in_a_cage)
    rat_in_a_cage: Hinweis auf Rückentext bei »Hier sangen früher Vögel«.
  17. 30
    Le pianiste déchaîné par Kurt Vonnegut (Utilisateur anonyme)
  18. 86
    Stranger in a Strange Land (Uncut Edition) par Robert A. Heinlein (meggyweg)
  19. 10
    Les diables de Loudun par Aldous Huxley (John_Vaughan)
  20. 21
    H. G. Wells. M. Barnstaple chez les hommes-dieux, roman traduit de l'anglais par Louis Labat par H. G. Wells (Sylak)
    Sylak: Basically a parody of Wells' own book published seven years earlier.

(voir toutes les recommandations de 40)

Midwest (12)
Read (4)
1930s (2)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 1245 mentions

Anglais (602)  Espagnol (22)  Français (8)  Allemand (6)  Néerlandais (5)  Portugais (Brésil) (5)  Catalan (3)  Suédois (2)  Finnois (2)  Portugais (1)  Slovaque (1)  Danois (1)  Toutes les langues (658)
Affichage de 1-5 de 8 (suivant | tout afficher)
> Relire Aldous Huxley nous semble aujourd’hui, en 2005, être une nécessaire mesure d’hygiène intellectuelle, car maintenant plus que jamais, il apparaît clairement qu’un pouvoir peu scrupuleux pourrait faire un usage on ne peut plus néfaste des avancées scientifiques. Il faut relire Le Meilleur des mondes, Ile (Island), mais aussi Jouvence (After Many A Summer Dies the Swan), ouvrage remarquable sur la quête de l’immortalité ... --Karim Emile BITAR

> Dans ce livre visionnaire écrit dès 1932, Aldous Huxley imagine une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour le conditionnement et le contrôle des individus. Dans cette société future, tous les enfants sont conçus dans des éprouvettes. Ils sont génétiquement conditionnés pour appartenir à l'une des 5 catégories de population. De la plus intelligente à la plus stupide: les Alpha (l'élite), les Bétas (les exécutants), les Gammas (les employés subalternes), les Deltas et les Epsilons (destinés aux travaux pénibles). Le "meilleur des mondes" décrit aussi ce que serait la dictature parfaite: une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves "auraient l'amour de leur servitude"...
-- Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d'œuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps. --Annie Degré (ICI.Radio-Canada.ca)

> BAnQ (La presse, 3 janv. 2014) : https://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3243098

> Nicolas (Amazon) : https://www.amazon.fr/gp/customer-reviews/R20KJ1UJOYAIFJ?ref=pf_vv_at_pdctrvw_sr...
  Joop-le-philosophe | Dec 1, 2018 |
""
  rouzejp | Sep 2, 2015 |
Un roman d'anticipation publié en 1932 qui présente une civilisation basée sur la quête du plaisir et de la consommation. Une réflexion quasiment philosophique sur la notion de famille, la société et ses classes, l'intégration de la différence et de la vieillesse, le droit au bonheur et au libre arbitre. En tant que roman cependant, ce récit a pris quelques rides... ( )
1 voter Steph. | Mar 23, 2015 |
"Brave new world" : les mots de Miranda dans The Tempest sonnent de manière bien amère et tragique dans cette dystopie qui hisse Aldous Huxley au rang de pionnier dans la bonne littérature du genre.
Le livre a été publié en 1932, soit 17 ans avant 1984 et tout juste 20 ans avant Fahrenheit 451.
Dans un Londres futuriste, les êtres humains sont fabriqués et clonés à l'envi et ne se voient rappelés qu'avec la plus grande honte leurs ancêtres vivipares, issus de l'union d'un homme et d'une femme. Les divertissements y sont perpétuels et obligatoires, le lavage de cerveau efficace pour faire de chacun un hyper-consommateur, le recours à des "pilules du bonheur" généralisé pour gommer tous les affects. On y rêverait vainement d'une solitude impossible et cette velléité serait rapidement repérée et réprimée. Le roman dénonce (y compris à travers les noms de personnages comme ceux de Ford ou de Marx) les dérives totalitaires et capitalistes dans lequel on a industrieusement rompu les liens entre les êtres humains.
Désincarnés, déshumanisés, décérébrés dans ce milieu mortifère où la souffrance n'a plus droit de cité, les hommes errent de sensation en illusions, se consomment sans amour.
Même s'il a sûrement pris quelques rides, ce roman résonne encore (hélas) bel et bien pour les lecteurs d'aujourd'hui. ( )
  biche1968 | Aug 6, 2014 |
★ Résumé
Les évènements décrits dans le roman se déroulent dans quelques siècles. La société est divisée en 5 castes, de la plus élevée, les Alphas à la plus basse, les Epsilons. La vie 'civilisée' est basée sur la consommation et la satisfaction immédiate. La vie spirituelle des gens est comblée par les doctrines de Ford. Dans cette société dominée par les valeurs utilitaristes, quel est la place laissée aux relations humaines ?

★ Commentaire
C'est un roman passionnant qui nous pousse à nous poser des questions essentielles. Quels sacrifices sommes-nous prêt à faire pour préserver notre libre arbitre ? Que sommes-nous prêt à donner en échange du bonheur et du confort ?

A lire absolument ! ( )
  electrice | Feb 21, 2011 |
Affichage de 1-5 de 8 (suivant | tout afficher)

» Ajouter d'autres auteur(e)s (57 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Huxley, Aldousauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Atwood, MargaretIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Binger, CharlesArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bradshaw, DavidIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Brochmann, GeorgTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Herlitschka, Herberth E.Übersetzerauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Hernández, RamónTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Heuvelmans, TonPostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
McAfee, MaraIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mok, MauritsTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Montagu, AshleyIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Moody, PaulineTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Orras, I. H.Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Rosoman, LeonardIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Salemme, AttilioArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Snow, GeorgeArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Southwick, RobertDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Szentmihályi Szabó, PéterTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
York, MichaelNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Prix et distinctions
Épigraphe
Les utopies apparaissent bien plus réalisables qu'on ne le croyait autrefois. Et nous nous trouvons actuellement devant une question bien autrement angoissante : comment éviter leur réalisation définitive ?… Les utopies sont réalisables. La vie marche vers les utopies. Et peut-être un siècle nouveau commence-t-il, un siècle où les intellectuels et la classe cultivée rêveront aux moyens d'éviter les utopies et de retourner à une société non utopique moins 'parfaite' et plus libre.
(—Nicholas Berdiaeff)
Dédicace
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
A squat grey building of only thirty-four stories.
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Unorthodoxy threatens more than the life of a mere individual; it strikes at Society itself.
..."What fun it would be," he thought, "if one didn't have to think about happiness!"
"I don't want comfort. I want God, I want poetry, I want real danger, I want freedom, I want goodness. I want sin ... I'm claiming the right to be unhappy". "Not to mention the right to grow old and ugly and impotent; the right to have syphilis and cancer; the right to have too little to eat; the right to be lousy; the right to live in constant apprehension of what may happen tomorrow; the right to catch typhoid; the right to be tortured by unspeakable pains of every kind." ... "I claim them all".
"All conditioning aims at that: making people like their unescapable social destiny."
"No civilisation without social stability. No social stability without individual stability."
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Brave New World is by Aldous Huxley. If you have H.G. Wells as the author of Brave New World, please correct your data. Thank you.
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais

Aucun

La 4e de couverture indique : "Voici près d’un siècle, dans d’étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un État Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains « sauvages » dans des réserves. La culture in vitro des foetus a engendré le règne des « Alphas », génétiquement déterminés à être l’élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd’hui, il nous paraît même familier…"

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d'oeuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps.

« Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme); ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique. »
Résumé sous forme de haïku

Bibliothèque historique: Aldous Huxley

Aldous Huxley a une bibliothèque historique. Les bibliothèques historiques sont les bibliothèques personnelles de lecteurs connus, qu'ont entrées des utilisateurs de LibraryThing inscrits au groupe Bibliothèques historiques [en anglais].

Afficher le profil historique de Aldous Huxley.

Voir la page d'auteur(e) de Aldous Huxley.

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.95)
0.5 11
1 168
1.5 42
2 610
2.5 130
3 2566
3.5 573
4 4831
4.5 524
5 3973

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 162,571,574 livres! | Barre supérieure: Toujours visible