AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Blade Runner (1968)

par Philip K. Dick

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

Séries: Blade Runner (1)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
16,597434239 (3.95)2 / 713
La 4e de couverture indique : "Le mouton n'était pas mal, avec sa laine et ses bêlements plus vrais que nature - les voisins n'y ont vu que du feu. Mais il arrive en fin de carrière : ses circuits fatigués ne maintiendront plus longtemps l'illusion de la vie. Il va falloir le remplacer. Pas par un autre simulacre, non, par un véritable animal. Deckard en rêve, seulement ce n'est pas avec les maigres primes que lui rapporte la chasse aux androïdes qu'il parviendra à mettre assez de côté. Holden, c'est lui qui récupère toujours les boulots les plus lucratifs - normal, c'est le meilleur. Mais ce coup-ci, ça n'a pas suffi. Face aux Nexus-6 de dernière génération, même Holden s'est fait avoir. Alors, quand on propose à Deckard de reprendre la mission, il serre les dents et signe. De toute façon, qu'a-t-il à perdre ?"… (plus d'informations)
Books (2)
My TBR (79)
1960s (206)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Anglais (406)  Français (5)  Espagnol (5)  Italien (5)  Suédois (3)  Allemand (2)  Néerlandais (2)  Polonais (1)  Portugais (1)  Roumain (1)  Danois (1)  Catalan (1)  Toutes les langues (433)
5 sur 5
Un superbe roman dans le pur jus K.Dick : réalités parallèles, fausses vérités et identités, double jeu et double sens... et aussi de l'originalité voire de l'étrange.
Ses univers "foireux" (au sens doomed) sont toujours réussis. ( )
1 voter nar_ | May 18, 2012 |
Un classique, que je n'avais pourtant jamais lu pour de mauvaises raisons (à commencer par : "j'ai vu le film"). Et bien, celui-ci n'a rien à voir : tout est ici plus complexe, plus fouillé, et surtout plus dérangeant dans ce monde déliquescent : tout (bâtiments, individus, moralités...) s'y désagrège lentement et sûrement... Franchement fascinant ! ( )
1 voter DesEsseintes | Sep 24, 2011 |
Les livres de Philip K. Dick m’ont toujours paru d’une qualité très inégale, Substance mort me paraissant un de ses plus aboutis. Dans ce foisonnement hétéroclite, Blade Runner, malgré sa grande renommée, ne me paraît pas être un opus particulièrement réussi. L’idée est intéressante, se demander où commence et où s’arrête l’humanité, ce qui distingue les êtres humains d’autres constructions biologiques. Mais le roman est mal ficelé, la psychologie des personnages est au mieux boiteuse et les situations sont invraisemblables.
Et puis, malgré le film (que je n’ai pas vu), pourquoi avoir changé le titre ? Celui de Philip K. Dick me paraît beaucoup plus intéressant que celui de Ridley Scott : Do Androids dream of electric sheep? (Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?).
  raton-liseur | Mar 10, 2011 |
Ce roman de Philip K. Dick est sans doute le plus connu de l'auteur, la raison en étant évidemment l'adaptation cinématographique faite par Ridley Scott. Et le roman est aussi bon que le film, ou inversement. Il apporte de nombreuses précisions, relatives notamment au métier de Blade runner mais également aux différentes personnalités de Nexus 6. Et ajoute l'élément crucial de l'intrigue, à savoir les animaux. Animaux qui donnent d'ailleurs le titre original du roman, "Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?". Crucial car, d'après Dick, l'empathie semblent être au cœur de ce qui différentie les hommes des machines. Bref, ce roman est indispensable, même pour ceux qui ont vu et aimé le film et qui pourrait penser que le livre ne leur apporterait rien. ( )
2 voter Patangel | Dec 15, 2010 |
Beaucoup plus riche que le film, pourtant excellent, de Ridley Scott. Une chasse au robot, dans lequel le chasseur finit par perdre son bien le plus précieux : son humanité. La thèse centrale laisse songeur : est-ce l'empathie qui signe notre appartenance à l'humanité ? Pas si sûr ... ( )
  Calimaq | May 6, 2007 |
5 sur 5

» Ajouter d'autres auteur(e)s (35 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Dick, Philip K.auteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Allié, ManfredTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Brick, ScottNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Dougoud, JacquelineTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Duranti, RiccardoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Frasca, GabrielePostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Giancola, DonatoArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Goodfellow, PeterArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Michniewicz, SueConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Moore, ChrisArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Pagetti, CarloIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Sleight, GrahamIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Struzen, DrewArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Wölfl, NorbertTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Zelazny, RogerIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Est contenu dans

Fait l'objet d'une ré-écriture dans

Fait l'objet d'un prologue (ne faisant pas partie de la série) dans

Fait l'objet d'une adaptation dans

Est en version abrégée dans

A inspiré

Contient un guide de lecture pour étudiant

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
« And still I dream he treads the lawn,Walking ghostly in the dew,Pierced by my glad singing through. »Yeats(« Et je rêve encore qu'il arpente la pelouseFantôme dans la brume matutinaleQue traverse mon chant joyeux. »)
Dédicace
Pour Maren Augusta Bergrud10 août 1923 - 14 juin 1967
Premiers mots
Le déclic de l'orgue d'humeur situé près de son lit réveilla Rick Deckard.
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
My schedule for today lists a six-hour self-accusatory depression.
You will be required to do wrong no matter where you go. It is the basic condition of life, to be required to violate your own identity. At some time, every creature which lives must do so. It is the ultimate shadow, the defeat of creation; this is the curse at work, the curse that feeds on all life. Everywhere in the universe
Derniers mots
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
In 1968, Philip K. Dick wrote Do Androids Dream of Electric Sheep, a brilliant sf novel that became the source of the motion picture Blade Runner. Though the novel's characters and backgrounds differ in some respects from those of the film, readers who enjoy the latter will discover an added dimension on encountering the original work. Del Rey Books returned this classic novel to print with a movie tie-in edition titled Blade Runner: (Do Androids Dream of Electric Sheep?).
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

La 4e de couverture indique : "Le mouton n'était pas mal, avec sa laine et ses bêlements plus vrais que nature - les voisins n'y ont vu que du feu. Mais il arrive en fin de carrière : ses circuits fatigués ne maintiendront plus longtemps l'illusion de la vie. Il va falloir le remplacer. Pas par un autre simulacre, non, par un véritable animal. Deckard en rêve, seulement ce n'est pas avec les maigres primes que lui rapporte la chasse aux androïdes qu'il parviendra à mettre assez de côté. Holden, c'est lui qui récupère toujours les boulots les plus lucratifs - normal, c'est le meilleur. Mais ce coup-ci, ça n'a pas suffi. Face aux Nexus-6 de dernière génération, même Holden s'est fait avoir. Alors, quand on propose à Deckard de reprendre la mission, il serre les dents et signe. De toute façon, qu'a-t-il à perdre ?"

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.95)
0.5 1
1 37
1.5 11
2 184
2.5 48
3 969
3.5 264
4 1973
4.5 210
5 1345

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 162,425,450 livres! | Barre supérieure: Toujours visible