Photo de l'auteur

Yevgeny Zamyatin (1884–1937)

Auteur de Nous autres

84+ oeuvres 9,072 utilisateurs 223 critiques 32 Favoris

A propos de l'auteur

Zamyatin studied at the Polytechnic Institute in St. Petersburg and became a professional naval engineer. His first story appeared in 1908, and he became serious about writing in 1913, when his short novel A Provincial Tale (1913) was favorably received. He became part of the neorealist group, afficher plus which included Remizov and Prishvin. During World War I, he supervised the construction of icebreakers in England for the Russian government. After his return home, he published two satiric works about English life, "The Islanders" (1918) and "The Fisher of Men" (1922). During the civil war and the early 1920s, Zamyatin published theoretical essays as well as fiction. He played a central role in many cultural activities---as an editor, organizer, and teacher of literary technique---and had an important influence on younger writers, such as Olesha and Ivanov. Zamyatin's prose after the Revolution involved extensive use of ellipses, color symbolism, and elaborate chains of imagery. It is exemplified in such well-known stories as "Mamai" (1921) and "The Cage" (1922). His best-known work is the novel We (1924), a satiric, futuristic tale of a dystopia that was a plausible extrapolation from early twentieth-century social and political trends. The book, which directly influenced George Orwell's (see Vol. 1) 1984, 1984, was published abroad in several translations during the 1920s. In 1927 a shortened Russian version appeared in Prague, and the violent press campaign that followed led to Zamyatin's resignation from a writers' organization and, eventually, to his direct appeal to Stalin for permission to leave the Soviet Union. This being granted in 1931, Zamyatin settled in Paris, where he continued to work until his death. Until glasnost he was unpublished and virtually unknown in Russia. (Bowker Author Biography) afficher moins

Comprend les noms: zamjatin, Zamyatin, zamyatiny, Zamiatine, Y. Zamiatin, Zamjatin E., Zamiatin E., Zamiatine E, E. Zamyatin, E Zamiatine, Zamiatin E.I., E.I. Zamiatin, E. I. Zamjatin, Eugen Samjatin, Eugene Zamyatin, Evgeni Zamiatin, Eugene Zamiatin, Evgeny Zamiatin, Evgeny Zamyatin, Zamiatin Eugene, Yegevny Zamyatin, Evgenij Zamjatin, Vevgeny Zamjatin, Evgenij Zamjatin, Yevgeny Zamyatin, Jewgeni Samjatin, Evgeniy Zamyatin, Yevgeny Zamiatin, Evgenii Zamiatin, Yevgeni Zamiatin, Yeugeny Zamyatin, Evgueny Zamiatin, Evgeny Zamïatin, Evgenij Samjatin, Yevgeny Zamyatin, Euvgeny Zamiatin, Yevgeni Zamyatin, Evgenyi Zamyatin, Evgueni Zamiatin, Yevgeny Zamyatin, Jevgeni Zamjatin, Zamyatin Yeugeny, Yevgeny Zamyatin, Evgenij Zamyatin, Evgenii Zamyatin, Yevgeni Zamyatin, Vevgeny ZAMYATIN, Yevgueni Zamiatin, Evgenij Zamjátin, Jevgenij Zamjatin, Jewgenij Zamjatin, Evgeniĭ Zamyatin, Yevgueni Zamiatin, Jevgenij Samjatin, Evgénij Zamjatin, Zamiatine Evgueni, Zamiatine/Evgueni, Eugène Zamiatine, Jewgenij Samjatin, Jergenij Zamjatin, Jevgenij Zamjatin, Ievgueni Zamiatin, Ievguêni Zamiatin, Yevgheniy Zamyatin, Zamiatine Evguéni, Ievgueni Zamiatine, ザミャーチン, Zamjatin Evangenij, YEVGHENIY ZAMYATIN, Eugeniusz Zamiatin, Evgenif8 Zamk8latin, Ievguêni Zamiátin, Evgenij I. Zamjatin, YEUGUENI I. ZAMIATIN, Ėvgenij I. Zamjatin, Е.И. Замятин, Zamyatin Y. Zamyatin E., Evguéni Zamiatine, יבגני זמיאטין, Yevgeni Ivanovic Zamyatin, Eugene Ivanovich Zamiatin, Yevgeny (Eugene) Zamiatin, Evgeny Ivanovich Zamyatin, Evgenij Ivanovic Zamjatin, Evgenii Ivanovich Zamiatin, Evgenii Ivanovich Zamyatin, Evgenii Ivanovich Zamiatin, Evgenij Ivanovič Zamâtin, Yevgeny Ivanovich Zamyatin, Yevgeniy Ivanovic Zamyatin, Jevgenij Ivanovic Zamjatin, Zamyatin Evgeniy Ivanovich, Zamyatin Ivanovic, Yevgeni, Jevgeni Ivanovitsj Zamjatin, 葉夫根尼.薩米爾欽, Evgenii Ivanovitsj Zamjatin, Evgueni Ivanovitch Zamiatin, Eugène Ivanovich Zamiatine, Yevgenyi Ivanovich Zamyatin, Evgeniĭ Ivanovich Zamyatin, Evgueni Ivanovitch Zamiatine, Евгений Замятин, Евгений Замятин, Ievguêni Zamiátin, Evgeniˆi Ivanovich Zamíàtin, Evgenij Ivanovič Zamâtin, Yevgeny Zamyatin Mirra Ginsburg, Evgueniï Ivanovich Zamiatin, Evgeniˆi Ivanovich Zamiatin, Евге́ний Замя́тин, Jevgenij Ivanovič Zamjatin, Evgeniĭ Ivanovich Zami︠a︡tin, Eugène Ivanovich Zamiatine, エヴゲーニイ ザミャーチン, エフゲーニー ザミャーチン, Mirra (TRN) Yevgeny/ Ginsburg Zamyatin, Yevgeny Ivanovich (1884-1937) Zamiyatin, Schriftsteller Evgenij Ivanovič Zamjatin, Замятин Евгений Иванович, Евгений Иванович Замятин, Yevgeny illustration by Richard Powers Zamyatin, Evgenii Ivano Yevgeny(Author) ; Zamiatin Zamyatin, Richard Illustrated Artwork Powers Zamyatin, FORM, Introduction) Yevgeny Zamyatin (Author) Clarence B, エヴゲニー・イヴァノヴィチ ザミャーチン, Mirra Ginsburg,Mirra (TRN) Ginsburg,Evgenii Ivanovich Zameiiatin Zamyatin, Yevgeny

Séries

Œuvres de Yevgeny Zamyatin

Nous autres (1921) — Auteur — 8,529 exemplaires
The Dragon: Fifteen Stories (1966) 163 exemplaires
L'inondation (1929) 46 exemplaires
Islanders & The Fisher of Men (1984) 33 exemplaires
Teken van leven (1980) 22 exemplaires
Le Pêcheur d'hommes (1978) 16 exemplaires
Cartas a Stalin (1990) 12 exemplaires
La Caverne et autres nouvelles (1991) 12 exemplaires
Seul (1990) 9 exemplaires
Attila the Hun (1979) 6 exemplaires
A godforsaken hole (1988) 6 exemplaires
Berättelse om det viktigaste (1923) 5 exemplaires
Tecnica della prosa 5 exemplaires
Russie (1996) 5 exemplaires
Les insulaires / province (1983) 4 exemplaires
Le Fléau de Dieu (2006) 4 exemplaires
ICS 4 exemplaires
Racconti (2021) 3 exemplaires
The Cave 3 exemplaires
Navala Apelor 2 exemplaires
Wir: Hörspiel (2 CDs) (2015) 2 exemplaires
Sever (1993) 2 exemplaires
Povesti i rasskazy 1 exemplaire
Rasskaz o samom glavnom (2020) 1 exemplaire
Spotkanie 1 exemplaire
Elektrik (2015) 1 exemplaire
Province (2013) 1 exemplaire
Tehnika hudozhestvennoy prozy (2018) 1 exemplaire
Nós 1 exemplaire
A casa del diavolo (2012) 1 exemplaire
Le Métier littéraire (1984) 1 exemplaire
Relatos satìricos 1 exemplaire
Ние 1 exemplaire
The Cave 1 exemplaire
Сочинения (1988) 1 exemplaire
Избранное 1 exemplaire
Мы Роман 1 exemplaire
Сказки 1 exemplaire
Frühe Erzählungen 1 exemplaire
God 1 exemplaire
Racconti inglesi 1 exemplaire
In provincia (1990) 1 exemplaire
The Sign: And Other Stories (2015) 1 exemplaire
La Caverne (2017) 1 exemplaire

Oeuvres associées

75 Short Masterpieces: Stories from the World's Literature (1961) — Contributeur — 301 exemplaires
Russian Short Stories from Pushkin to Buida (2005) — Contributeur — 223 exemplaires
Black Water 2: More Tales of the Fantastic (1990) — Contributeur — 153 exemplaires
The Fatal Eggs and Other Soviet Satire (1965) — Contributeur — 126 exemplaires
The Utopia Reader (1999) — Contributeur — 113 exemplaires
Worlds Apart: An Anthology of Russian Science Fiction and Fantasy (2007) — Contributeur — 98 exemplaires
Great Soviet Short Stories (1962) — Contributeur — 77 exemplaires
1917: Stories and Poems from the Russian Revolution (2016) — Contributeur — 36 exemplaires
Sense of Wonder: A Century of Science Fiction (2011) — Contributeur — 32 exemplaires
Lapham's Quarterly - The Future: Volume IV, Number 4, Fall 2011 (2011) — Contributeur — 23 exemplaires
14 Great Short Stories By Soviet Authors (1959) — Contributeur — 15 exemplaires
La science-fiction soviétique / anthologie (1998) — Contributeur — 11 exemplaires
Skaz: Masters of Russian Storytelling (2014) — Contributeur — 5 exemplaires
Russische Käuze (1968) — Contributeur — 2 exemplaires
7 Novel Dystopian Collection — Contributeur — 1 exemplaire
Yevgeny Zamyatin - We [radio play] (2004) — Original author — 1 exemplaire
ロシア短篇24 (現代の世界文学) (1987) — Contributeur — 1 exemplaire

Étiqueté

Partage des connaissances

Membres

Discussions

We by Zamiatin à Fans of Russian authors (Août 2011)

Critiques

J’ai commencé cette nouvelle en pensant, au vu du nom de l’auteur, trouver une critique du pouvoir soviétique. Quelle erreur ! Ce court roman est en fait un drame familial, celui d’un couple simple et heureux, qu’un grain de sable vient peu à peu séparer. Trofim et Sophia s’aiment, mais Sophia n’arrive pas à avoir d’enfant, et ce manque finit par les ronger l’un et l’autre. Alors quand le menuisier de l’appartement voisin meurt, Sophia décide d’adopter la petite Ganka, espérant ainsi combler ce vide. Mais Trofim et Ganka deviennent vite proches, très proches, et bientôt trop proches pour une relation père-fille. Et Sophia voit cette fille grandir et sa place dans le cœur de Trofim et dans le foyer se réduire de plus en plus.
L’engrenage est implacable, presque tragique dans son inéluctabilité, donnant une nouvelle sombre, qui met mal à l’aise comme un fait divers auquel on aurait été mêlé.
… (plus d'informations)
 
Signalé
raton-liseur | 2 autres critiques | Nov 5, 2023 |
> Le bonheur, mode d’emploi
Roman passionnant qui préfigure Le meilleur des mondes et 1984... et fait de son auteur un témoin et un prophète à la fois.
--Annick Vernay - BIBLIO 46 Livres de Russie… (plus d'informations)
 
Signalé
Joop-le-philosophe | 214 autres critiques | Feb 6, 2019 |
> L'inondation - Evgueni Zamiatine
Se reporter au compte rendu de Sibylline & Calmeblog
In: lecture-ecriture.com, 5/5… ; (en ligne),
URL : http://www.lecture-ecriture.com/348-L'inondation-Evgueni-Zamiatine

> rel="nofollow" target="_top">De l’Intime et du Monde
L'Inondation est un magnifique exercice de littérature. [...] Mais l’essentiel est dans l’écriture. Ce très court roman explore la genèse et les effets de la parole chez des êtres frustes, traversés de passions qui les submergent comme la Neva à Saint-Pétersbourg inonde tout sur son passage.
--F. Morin-Bioy - BIBLIO 46 Livres de Russie… (plus d'informations)
 
Signalé
Joop-le-philosophe | 2 autres critiques | Feb 6, 2019 |
Ce recueil regroupe trois textes. Une sorte d’essai : En coulisses (1929), un résumé d’une conférence Psychologie de la création et une nouvelle Un dragon (1918). Le tout est précédé d’une biographie de l’auteur.

Les deux premiers textes parlent du même sujet : la création littéraire. Le premier se focalise plutôt sur l’œuvre de l’auteur tandis que l’autre a une vocation plus didactique. Dans l’ensemble, ils présentent et approfondissent les mêmes idées :

on distingue l’art mineur et l’art majeur, « la création artistique » et le « métier artistique ». Le deuxième s’apprend et le premier est inné, sauf que pour pratiquer le premier, il faut avoir appris le deuxième. Ainsi, un auteur doit connaître ce qui l’a précédé, l’avoir analyser, compris et digérer pour pouvoir apporter sa pierre à l’édifice, une pièce nouvelle dans la forme et dans le fond mais qui fait suite à ce qui précède.
un auteur doit savoir suivre une pensée et surtout un cheminement d’image (il y a une illustration magnifique dans le livre de ce principe). L’imagination ne doit pas être contenue. C’est un art que l’on possède quand on est destiné à la création artistique mais il doit être pratiqué pour s’améliorer.
La création littéraire est affaire d’imagination et de subconscience plutôt que de conscience. Il faut savoir endormir, « hypnotiser » celle-ci pour laisser parler les deux autres. L’auteur illustre son propos en citant son cas personnel. À la suite d’une conférence où il avait disséqué le processus de création, il n’arrivait plus à écrire car il se regardait faire : il était conscient. Il n’a pu reprendre l’écriture que quand il a pu de nouveau oublier. Il explique qu’aucun auteur ne peut raconter comment il fait car il ne s’en rend pas compte lui-même.

Le premier texte se clôture par une tirade qui m’a fait beaucoup rire :

Je perds beaucoup de temps, sans doute bien plus que le lecteur n’en a besoin. Mais le critique, lui, en a besoin — le critique le plus exigeant et le plus tatillon que je connaisses : moi-même. Ce critique-là, je n’arriverai jamais à le berner, et tant qu’il ne m’a pas dit que j’avais fait tout ce qu’il était possible de faire, impossible de mettre le point final.

S’il y a encore d’autres avis dont je tiens compte, ce sont ceux de mes camarades dont je sais qu’ils savent comment se fabriquent un roman, un récit, une pièce. Eux-mêmes l’ont fait, et bien fait. Il n’existe pas pour moi d’autres critiques, et je ne comprends pas comment il peut y en avoir. Imaginez que débarque dans une usine, sur un chantier naval, un jeune effronté qui n’a jamais dessiné le plan d’un navire de toute sa vie, et qu’il commence à expliquer à l’ingénieur et aux ouvriers comment construire un bateau : on le flanquerait dehors séance tenante.

Par bonté d’âme, nous n’en faisons rien lorsque de jeunes individus de ce genre nous empêchent parfois de travailler, au moins autant que des mouches en été…

Un dragon est une nouvelle très courte (4 pages), que les éditeurs présentent comme une illustration des principes présentés précédemment. À mon avis, il s’agit d’un récit allégorique présentant l’évolution de la Révolution après 1917. On admire la manière dont l’histoire est racontée (je suppose pour éviter la censure) mais surtout la virtuosité de la langue manipulée par Zamiatine. La pensée file à une vitesse impressionnante ; on ne se rend pas compte du changement d’idées, de perspectives, de comment l’histoire à évoluer. C’est un texte de 4 pages éblouissant de maitrise.

Les propos de Zamiatine sont emprunt de bons sens et sonnent justes. Il parle de ce qu’il connaît et ne théorise pas. C’est ce qui fait de ce recueil de texte un livre particulièrement intéressant. Par contre, je ne connais pas assez son travail pour savoir de quelle manière il s’inscrit dans son œuvre.
… (plus d'informations)
 
Signalé
CecileB | Jul 30, 2014 |

Listes

Prix et récompenses

Vous aimerez peut-être aussi

Auteurs associés

Statistiques

Œuvres
84
Aussi par
20
Membres
9,072
Popularité
#2,650
Évaluation
3.9
Critiques
223
ISBN
301
Langues
24
Favoris
32

Tableaux et graphiques