AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Jane Eyre (1847)

par Charlotte Brontë

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
53,30485218 (4.22)6 / 2911
Finally available, a high quality book of the original classic edition of Jane Eyre. This is a new and freshly published edition of this culturally important work by Charlotte Bronte, which is now, at last, again available to you. Enjoy this classic work today. These selected paragraphs distill the contents and give you a quick look inside Jane Eyre: Au milieu se trouvait un lit aux quatre coins duquel sélevaient des piliers dacajou massif doù pendaient des rideaux dun damas rouge foncé; deux grandes fenêtres aux jalousies toujours fermées étaient à moitié cachées par des festons et des draperies semblables à celles du lit; le tapis était rouge, la table placée au pied du lit recouverte dune draperie cramoisie; les murs tendus en couleur chamois et mouchetés de taches rases; larmoire, la toilette, les chaises étaient en vieil acajou bien poli. ...Tout y était plus froid, plus sombre que dans la réalité; et létrange petite créature qui me regardait avec sa figure pâle, ses bras se détachant dans lombre, ses yeux brillants, et sagitant avec crainte dans cette chambre silencieuse, me fit soudain leffet dun esprit; elle mapparut comme un de ces chétifs fantômes, moitié fées, moitié lutins, dont Bessie parlait dans les contes racontés le soir auprès du feu, et quelle nous représentait sortant des vallées abandonnées où croissent les bruyères, pour soffrir aux regards des voyageurs attardés....Reed eût vécu, il ne meût traitée avec bonté; et maintenant, pendant que je regardais le lit recouvert de blanc, les murailles que lombre de la nuit gagnait peu à peu, et que je dirigeais de temps en temps mon regard fasciné vers la glace qui nenvoyait plus que de sombres reflets, je commençai à me rappeler ce que javais entendu dire sur les morts qui, troublés dans leurs tombes par la violation de leurs dernières volontés, reviennent sur la terre pour punir le parjure et venger lopprimé. ... Je suppose que ce devait être le reflet dune lanterne portée par quelquun qui traversait la pelouse; mais alors mon esprit était préparé à la crainte; mes nerfs étaient ébranlés par une récente agitation, et je pris ce timide rayon pour le héraut dune vision venant dun autre monde; mon coeur battait avec violence, ma tête était brûlante; un son qui ressemblait à un bruissement dailes arriva jusquà mes oreilles; jétais oppressée, suffoquée; je ne pus pas me contenir plus longtemps, je me précipitai vers la porte, et je secouai la serrure avec des efforts désespérés. ...Je prenais ces récits pour des faits véritables, et jy trouvais un intérêt plus profond que dans les contes de fées; car, après avoir vainement cherché les elfes parmi les feuilles, les clochettes, les mousses, les lierres qui recouvraient les vieux murs, mon esprit sétait enfin résigné à la triste pensée quelles avaient abandonné la terre dAngleterre, pour se réfugier dans quelque pays où les bois étaient plus incultes, plus épais, et où les hommes avaient plus besoin delles; tandis que le Lilliput et le Brobdignag étant placés par moi dans quelque coin de la terre, je ne doutais pas quun jour viendrait où, pouvant faire un long voyage, je verrais de mes propres yeux les petits champs, les petites maisons, les petite arbres de ce petit peuple; les vaches, les brebis, les oiseaux de lun des royaumes, ou les hautes forêts, les énormes chiens, les monstrueux chats, les hommes immenses de lautre empire.… (plus d'informations)
  1. 512
    Rebecca par Daphne Du Maurier (Bonzer, chrisharpe, fannyprice)
    chrisharpe: There are some similarities between these two books: a young woman marries an older widower and moves to his mansion, where the marriage is challenged by the unearthly presence of the first wife.
    fannyprice: These two books reminded me a lot of each other but Rebecca was more modern and somewhat less preachy.
  2. 407
    Pride and Prejudice (The Cambridge Edition of the Works of Jane Austen) par Jane Austen (TineOliver)
    TineOliver: Debates about which is the greater love story have raged between book lovers for years. Why not read both and form your own opinion?
  3. 378
    L'Affaire Jane Eyre par Jasper Fforde (Kerian, westher, deepikasd)
    Kerian: If for some reason you read The Eyre Affair without having read Jane Eyre, I definitely recommend it. It will certainly be interesting to read and is a very good book.
    westher: Voor als je wilt weten hoe de verhaallijn ontstaan is ;-)
    deepikasd: This story also gives you a different spin and shows how the story is "changed" to what it is today. Though the story is a parody, the reader who loves Jane Eyre will definitely love meeting the characters again and relish the story all over.
  4. 4013
    Les hauts de Hurle-Vent par Emily Brontë (roby72, gabynation6)
    gabynation6: these authors were sisters
  5. 329
    La prisonnière des Sargasses par Jean Rhys (stephmo, aces, JenniferLivingstone)
    stephmo: Written as the story of the first Mrs. Rochester. While this may not be the light we want to remember Mr. Rochester in, it leads to a richer picture of the man he becomes for Jane.
  6. 172
    Agnes Grey par Anne Brontë (Medellia)
  7. 141
    Villette par Charlotte Brontë (Wraith_Ravenscroft, allenmichie)
  8. 141
    The Brontes par Juliet Barker (Wraith_Ravenscroft)
  9. 218
    Le treizième conte par Diane Setterfield (norabelle414)
    norabelle414: Both gothic novels, with a big ol' creepy house, and theme of hidden family secrets
  10. 82
    Le Tour d'écrou par Henry James (hazzabamboo)
  11. 93
    Le Moulin sur la Floss par George Eliot (ncgraham)
    ncgraham: Two Victorian heroines approach the question of how to reconcile passion and morality in very different ways.
  12. 159
    De grandes espérances par Charles Dickens (Maiasaura)
  13. 93
    Jenna Starborn par Sharon Shinn (infiniteletters)
    infiniteletters: An interesting retelling.
  14. 61
    Aurora Leigh. Traduit de l'anglais, etc. [The translator's preface signed: A. B.] par Elizabeth Barrett Browning (ElizabethPotter)
    ElizabethPotter: This is like Jane Eyre in verse.
  15. 61
    The Mysterious Howling par Maryrose Wood (_Zoe_)
    _Zoe_: The Mysterious Howling offers a fresh perspective on the young governess arriving at a mysterious new place of employment. It's tongue-in-cheek and very funny--definitely an enjoyable read for those who don't take Jane Eyre too seriously.
  16. 1510
    Tess d'Urberville par Thomas Hardy (lanaing)
  17. 40
    Jane, le renard & moi par Fanny Britt (JenniferLivingstone)
    JenniferLivingstone: If you're a fan of Jane Eyre, you might enjoy the children's book Jane, the Fox, and Me. It's a sweet story about a young girl who has trouble with bullying and self-esteem - and who is able to find comfort from the book Jane Eyre. Highly, highly recommended.… (plus d'informations)
  18. 51
    The Victorian Governess par Kathryn Hughes (susanbooks)
  19. 30
    Charlotte Brontë: A Passionate Life par Lyndall Gordon (MissBrangwen)
  20. 41
    Linden Hills par Gloria Naylor (susanbooks)
    susanbooks: Naylor so brilliantly plays w/Dante & Jane Eyre

(voir toutes les recommandations de 35)

Europe (12)
1840s (4)
Romans (11)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Anglais (800)  Espagnol (14)  Français (6)  Néerlandais (5)  Italien (4)  Danois (3)  Finnois (3)  Allemand (3)  Catalan (2)  Portugais (Portugal) (2)  Suédois (2)  Portugais (Brésil) (2)  Slovaque (1)  Hébreu (1)  Toutes les langues (848)
Affichage de 1-5 de 6 (suivant | tout afficher)
Publié en 1847, Jane Eyre occupe une place de choix au Panthéon de la littérature anglaise du XIXè siècle et cette place n'est pas usurpée.
L'histoire est celle de Jane Eyre -la narratrice du roman- dont on découvre la vie depuis sa plus tendre enfance jusqu'à l'âge adulte. Orpheline, elle est recueillie de très mauvais gré par une tante qui la déteste et la maltraite avant d'être envoyée dans un internat où la nourriture est rare et le confort absent mais où elle a la chance de recevoir une éducation et de faire quelques belles rencontres.
S'ensuit une période où elle est engagée comme toute jeune gouvernante auprès d'une petite française Adèle, protégée de Mr Rochester, riche, sombre et mystérieux propriétaire du château de Thornfield-Hall. Il faut s'interdire de trop révéler la suite pour ne pas nuire à la découverte de l'histoire qui ne manque pas de ressort...
Charlotte Brontë, qui a de toute évidence dévoilé beaucoup d'elle-même et de sa propre existence dans ce livre dense et très vivant, a écrit un livre d'apprentissage, une oeuvre assez personnelle, empreinte d'un grand charme romanesque. Elle sait remarquablement donner vie à ses personnages, dépeindre les lieux -que que soit les intérieurs ou les beautés mystérieuses de la nature- donner à voir et à sentir la température et les couleurs du temps et des saisons. L'écriture à la fois descriptive et mobile est particulièrement cinématographique et a inspiré sans surprise un assez grand nombre de réalisateurs.
La distance avec le lecteur est raccourcie aux moyens d'adresses directes de ce type:
« Stay till he comes, reader; and, when I disclose my secret to him, you shall share the confidence. »
Car Charlotte Brontë aime de toute évidence raconter des histoires. Avec ses rebondissements, ses secrets et ses étrangetés.
Le portait de Jane Eyre est particulièrement intéressant car il est celui-ci d'une femme spontanée et franche, sans coquetterie ni afféterie dont la beauté tout intérieure ne peut se révéler qu'à celui qui la mérite. L'auteure a à coeur de desserrer le corset social de la femme de cette époque :
« Women are supposed to be very calm generally: but women feel just as men feel; they need exercise for their faculties, and a field for their efforts, as much as their brothers do; they suffer from too rigid a restraint, too absolute a stagnation, precisely as men would suffer; and it is narrow-minded in their more privileged fellow-creatures to say that they ought to confine themselves to making puddings and knitting stockings, to playing on the piano and embroidering bags. It is thoughtless to condemn them, or laugh at them, if they seek to do more or learn more than custom has pronounced necessary for their sex. »
Les traits d'humour sont assez fréquents, notamment chez Jane Eyre dont le verbe est libre et frais :
« They generally run on the same theme—courtship; and promise to end in the same catastrophe—marriage ».
Aux côtés de Jane Eyre, le personnage d'Eward Rochester est sans doute l'un des héros masculins les plus intéressants de la littérature classique, par la complexité de sa psychologie, sa nature passionnée et vibrante de sincérité mais aussi la nature du secret qu'il détient.
Les accents de la passion amoureuse sont joliment et habilement décrits, avec émotion et retenue. La peur que suscite le vertige de l'amour, la crainte de se perdre, les résistances à l'abandon donnent lieu à de beaux passages :
« Never,” said he, as he ground his teeth, “never was anything at once so frail and so indomitable. A mere reed she feels in my hand!” (And he shook me with the force of his »« hold.) “I could bend her with my finger and thumb: and what good would it do if I bent, if I uptore, if I crushed her? Consider that eye: consider the resolute, wild, free thing looking out of it, defying me, with more than courage—with a stern triumph. Whatever I do with its cage, I cannot get at it—the savage, beautiful creature! If I tear, if I rend the slight prison, my outrage will only let the captive loose. Conqueror I might be of the house; but the inmate would escape to heaven before I could call myself possessor of its clay dwelling-place. And it is you, spirit—with will and energy, and virtue and purity—that I want: not alone your brittle frame. Of yourself you could come with soft flight and nestle against my heart, if you would: seized against your will, you will elude the grasp like an essence—you will vanish ere I inhale your fragrance. Oh! come, Jane, come! »
Lien irrésistible qui finit par s'accomplir d'heureuse façon, avec une même beauté d'écriture :
« To be together is for us to be at once as free as in solitude, as gay as in company. We talk, I believe, all day long: to talk to each other is but a more animated and an audible thinking. »
Enfin, il faut dire combien Jane Eyre est un roman d'atmosphère, tour à tour aux accents gothiques et à la poésie assez débridée. Tout vibre et bruisse dans ce roman qui rend hommage au courage et à la pureté; que ce soit les objets, les éléments de la nature ou les secousses du coeur et de l'âme.
L'écriture de Charlotte Brontë s'avère plus sensuelle et chaleureuse que celle de Jane Austen, autre très grande dame de la littérature anglaise du même siècle, moins démonstrative et plus cérébrale. ( )
  biche1968 | Dec 11, 2014 |
Orpheline, Jane Eyre est recueillie par sa tante, qui la traite durement depuis la mort de son mari, et vit avec ses cousins, qui ne sont pas tendres avec elle. Pour préserver leur tranquillité et pour tenter de corriger les 'vices' de l'enfant, la petite est envoyée dans une pension pour jeunes filles pauvres, Lockwood, où elle va grandir, étudier mais aussi connaître les misères d'un établissement fonctionnant grâce à la charité. Alors qu'elle a dix-huit ans, elle part pour le manoir de Thornfield et devient la gouvernante de la pupille du propriétaire, Edward Rochester. Au fil des jours, cet homme bourru va être séduit par le caractère et le naturel de Jane : c'est le début d'une grande histoire d'amour qui devra surmonter de nombreux obstacles pour être vécue. ( )
  vdb | Dec 1, 2010 |
Il s'agit d'une des plus belles histoires d'amour que j'ai pu lire jusqu'à présent . Je l'ai lu en 6ème de ma propre initiative et j'ai été séduite par la sensualité du roman.J'ai beaucoup apprécié l'adaptation cinématographique qui est très fidèle au récit . Un grand classique de la littérature anglaise. ( )
  Mzlle_Frizouille | Oct 6, 2009 |
Chef d'œuvre absolu de la littérature anglaise du XIXème siècle, ce roman se lit et se relit inlassablement. Jane est la jeune fille forte, que les épreuves fortifient sans endurcir son cœur, et mr Rochester, type parfait du héros de roman, sombre, cachant un secret, mais qui connaîtra sa rédemption par l'amour. Autant dire que j'adore ce livre! ( )
  clinchamps | May 29, 2009 |
Affichage de 1-5 de 6 (suivant | tout afficher)

» Ajouter d'autres auteur(e)s (116 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Brontë, Charlotteauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Świderska, TeresaTł.auteur secondairequelques éditionsconfirmé
Atkinson, Julietteauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Becker, May LambertonIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bickford-Smith, CoralieArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Booker, NellIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Brett, SimonIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Buffoni, FrancoIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Cabot, MegIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Darcy, DameIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Davies, StevieDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Davis, Joe LeeIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Dèttore, UgoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Eggink, ClaraTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Eichenberg, FritzIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Ericksen, SusanNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Erlich, JuliePostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Freedman, BarnettIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Gibson, FloNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Gilpin, SamPostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Haapanen, TyyniTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Hill, JamesArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Ibbett, MaryIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Jong, Akkie deTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Jong, EricaIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Klett, ElizabethNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Leavis, Q. D.Directeur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Liepke, SkipIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Marcireau, JacquesTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mason, MichaelDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mathias, RobertConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
McCaddon, WandaNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mills, JulietNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Minogue, SallyIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mitchell, KathyIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Newton, ThandieNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Newton, ThandiweNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Oates, Joyce CarolIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Reali, L.Traduttoreauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Reali, LuisaTraddutoreauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Roos, Elisabeth deTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Root, AmandaNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Schindler, BernhardTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Schindler, Bernhardauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Scott, LucyNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Shorter, Clement K.Introductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Smith, MargaretDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Stevenson, JulietNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Weisser, Susan OstrovIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
West, RebeccaIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Westendorp, FiepIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Wilson, Edward A.Illustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Zeiger, ArthurPostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Appartient à la série éditoriale

Amstelboeken (12-13)

Est contenu dans

Contient

Fait l'objet d'une ré-écriture dans

Fait l'objet d'un prologue (ne faisant pas partie de la série) dans

Fait l'objet d'une adaptation dans

Est en version abrégée dans

Est parodié dans

A inspiré

Contient une étude de

Contient un commentaire de texte de

Contient un guide de lecture pour étudiant

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
To
W.M. THACKERAY, ESQ.
This work is
respectfully inscribed

by
THE AUTHOR
Premiers mots
Impossible de nous promener ce jour-là. A vrai dire, nous avions fait un tour le matin pendant une heure dans le bosquet dépouillé de ses feuilles ; mais depuis le dîner (Mme Reed dînait de bonne heure quand il n'y avait pas d'invités), le vent froid de l'hiver avait apporté des nuages si sombres et une pluie si pénétrante qu'il ne pouvait plus être question désormais de prendre de l'exercice au-dehors.
Il n'était pas possible de faire une promenade ce jour-là. Nous avions bien passé une heure de la matinée à errer dans le bosquet dénudé, mais depuis le déjeuner (Mrs. Reed, quand il n'y avait pas d'invité, déjeunait de bonne heure) le vent froid de l'hiver avait amené de si sombres nuages et une pluie si pénétrante, que tout autre exercice en plein air était maintenant hors de question.
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
I could not answer the ceaseless inward question—why I thus suffered; now, at the distance of—I will not say how many years, I see it clearly.
Do you think because I am poor, obscure, plain and little that I am souless and heartless? You think wrong. I have as much soul as you and full as much heart, and if God had granted me some beauty and much wealth I should have made it as hard for you to leave me as it is now for me to leave you.
Women are supposed to be very calm generally: but women feel just as men feel; they need exercise for their faculties, and a field for their efforts as much as their brothers do; they suffer from too rigid a restraint, too absolute a stagnation, precisely as men would suffer; and it is narrow-minded in their more privileged fellow-creatures to say that they ought to confine themselves to making puddings and knitting stockings, to playing on the piano and embroidering bags. It is thoughtless to condemn them, or laugh at them, if they seek to do more or learn more than custom has pronounced necessary for their sex.
To have yielded would have been an error of principle; to have yielded now would have been an error in judgement.
I am no bird; and no net ensnares me: I am a free human being with an independent will; which I now exert to leave you.
Derniers mots
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
This is the complete, unabridged Jane Eyre by Charlotte Bronte. Do not combine with any abridged versions, Norton Critical Editions, or vampire books.

159027007X and 0192839659 are for the book, not films.
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (6)

Finally available, a high quality book of the original classic edition of Jane Eyre. This is a new and freshly published edition of this culturally important work by Charlotte Bronte, which is now, at last, again available to you. Enjoy this classic work today. These selected paragraphs distill the contents and give you a quick look inside Jane Eyre: Au milieu se trouvait un lit aux quatre coins duquel sélevaient des piliers dacajou massif doù pendaient des rideaux dun damas rouge foncé; deux grandes fenêtres aux jalousies toujours fermées étaient à moitié cachées par des festons et des draperies semblables à celles du lit; le tapis était rouge, la table placée au pied du lit recouverte dune draperie cramoisie; les murs tendus en couleur chamois et mouchetés de taches rases; larmoire, la toilette, les chaises étaient en vieil acajou bien poli. ...Tout y était plus froid, plus sombre que dans la réalité; et létrange petite créature qui me regardait avec sa figure pâle, ses bras se détachant dans lombre, ses yeux brillants, et sagitant avec crainte dans cette chambre silencieuse, me fit soudain leffet dun esprit; elle mapparut comme un de ces chétifs fantômes, moitié fées, moitié lutins, dont Bessie parlait dans les contes racontés le soir auprès du feu, et quelle nous représentait sortant des vallées abandonnées où croissent les bruyères, pour soffrir aux regards des voyageurs attardés....Reed eût vécu, il ne meût traitée avec bonté; et maintenant, pendant que je regardais le lit recouvert de blanc, les murailles que lombre de la nuit gagnait peu à peu, et que je dirigeais de temps en temps mon regard fasciné vers la glace qui nenvoyait plus que de sombres reflets, je commençai à me rappeler ce que javais entendu dire sur les morts qui, troublés dans leurs tombes par la violation de leurs dernières volontés, reviennent sur la terre pour punir le parjure et venger lopprimé. ... Je suppose que ce devait être le reflet dune lanterne portée par quelquun qui traversait la pelouse; mais alors mon esprit était préparé à la crainte; mes nerfs étaient ébranlés par une récente agitation, et je pris ce timide rayon pour le héraut dune vision venant dun autre monde; mon coeur battait avec violence, ma tête était brûlante; un son qui ressemblait à un bruissement dailes arriva jusquà mes oreilles; jétais oppressée, suffoquée; je ne pus pas me contenir plus longtemps, je me précipitai vers la porte, et je secouai la serrure avec des efforts désespérés. ...Je prenais ces récits pour des faits véritables, et jy trouvais un intérêt plus profond que dans les contes de fées; car, après avoir vainement cherché les elfes parmi les feuilles, les clochettes, les mousses, les lierres qui recouvraient les vieux murs, mon esprit sétait enfin résigné à la triste pensée quelles avaient abandonné la terre dAngleterre, pour se réfugier dans quelque pays où les bois étaient plus incultes, plus épais, et où les hommes avaient plus besoin delles; tandis que le Lilliput et le Brobdignag étant placés par moi dans quelque coin de la terre, je ne doutais pas quun jour viendrait où, pouvant faire un long voyage, je verrais de mes propres yeux les petits champs, les petites maisons, les petite arbres de ce petit peuple; les vaches, les brebis, les oiseaux de lun des royaumes, ou les hautes forêts, les énormes chiens, les monstrueux chats, les hommes immenses de lautre empire.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Publié en même temps que le livre de sa sœur Emily, Les Hauts de Hurle-Vent, le roman de Charlotte connut d'emblée un immense succès.
Une jeune gouvernante aime le père de ses élèves et est aimée de lui. Mais elle résiste à cet amour, découvrant avec horreur l'existence de la première femme de Rochester, pauvre folle enfermée par son mari. 
L'histoire, qui trouve son origine dans la jeunesse tourmentée de son auteur, fait se succéder coups de théâtre et débordements de passion, fuite éperdue dans les landes et sens du devoir jusqu'à l'héroïsme.
Jane Eyre est l'un des plus beaux romans d'amour anglais du XIXE siècle. Tout y est romantique et tout y est vrai. Jane Eyre, c'était Charlotte Brontë elle-même. 
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (4.22)
0.5 17
1 177
1.5 25
2 427
2.5 91
3 1514
3.5 332
4 3711
4.5 532
5 5814

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 176,979,973 livres! | Barre supérieure: Toujours visible