AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

L'Attrape-cœurs

par J. D. Salinger

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
61,48398213 (3.8)3 / 1055
In an effort to escape the hypocrisies of life at his boarding school, sixteen-year-old Holden Caulfield seeks refuge in New York City. "The hero-narrator of 'The Catcher in the Rye' is an ancient child of sixteen, a native New Yorker named Holden Caulfield. Through circumstances that tend to preclude adult, secondhand description, he leaves his prep school in Pennsylvania and goes underground in New York City for three days. The boy himself is at once too simple and too complex for us to make any final comment about him or his story. Perhaps the safest thing we can say about Holden is that he was born in the world not just strongly attracted to beauty but, almost, hopelessly impaled on it. There are many voices in this novel: children's voices, adult voices, underground voices -- but Holden's voice is the most eloquent of all. Transcending his own vernacular, yet remaining marvelously faithful to it, he issues a perfectly articulated cry of mixed pain and pleasure. However, like most lovers and clowns and poets of the higher orders, he keeps most of the pain to, and for, himself. The pleasure he gives away, or sets aside, with all his heart. It is there for the reader who can handle it to keep"--Jacket.… (plus d'informations)
1950s (10)
Read (34)
Cooper (17)
Read (2)
Teens (3)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Anglais (916)  Espagnol (18)  Français (11)  Italien (11)  Néerlandais (5)  Danois (3)  Norvégien (2)  Allemand (2)  Catalan (2)  Croate (1)  Portugais (1)  Hongrois (1)  Portugais (Portugal) (1)  Hébreu (1)  Finnois (1)  Suédois (1)  Islandais (1)  Toutes les langues (978)
Affichage de 1-5 de 11 (suivant | tout afficher)
Pourquoi ce livre?

J’ai choisi de lire ce livre après avoir lu le dernier roman de Frédéric Beigbeder, Oona & Salinger (2014) paru chez Grasset. Le texte de Beigbeder était un récit fictif basé sur la vie de personnes réelles (Oona O’Neill, fille d’un dramaturge américain et femme de Charlie Chaplin, et J. D. Salinger, un auteur américain) imaginé par l’auteur en se basant sur divers documents authentiques (Beigbeder, 2014, 11). J’ai vraiment aimé ce livre et il a éveillé en moi une certaine curiosité quant aux personnages du roman. Je ne connaissais pas l’œuvre de Salinger, donc j’ai décidé de me procurer l’un de ces écrits les plus connus, soit L’attrape-cœurs (The Catcher in the Rye) et d’en faire la lecture.

Un premier aspect qui m’a plu :

J’ai bien aimé le rythme du récit. Le roman de Salinger est relativement court malgré ses 253 pages. Par le fait même, on peut le lire en entier assez rapidement. Ce qui est intéressant, c’est que l’histoire racontée par l’auteur à travers le personnage d’Holden se déroule en à peine trois jours. Il ne semble pas y avoir de pause dans le récit, ni même d’ellipse temporelle qui nous aurait projeté plus tard dans l’histoire. Tout semble se passer en temps réel. Le lecteur suit le parcours emprunté par le personnage principal pendant trois jours entiers.

Un second aspect qui m’a plu :

J’ai aussi apprécié le fait que tout le récit soit raconté directement par le personnage principal, Holden. Étant donné qu’Holden nous raconte ce qu’il vit et pense, il n’y a pas réellement de filtre qui aurait pu être introduit par un narrateur externe. Autrement dit, on lit tout ce que l’auteur pense au moment précis où il le pense dans l’histoire. Le lecteur n’a pas accès à d’autres interprétations des différentes situations qui se passent que celle fournie par Holden lui-même. Cela permet de bien comprendre le caractère d’Holden.

Un aspect qui m’a moins plu :

Le langage utilisé dans le livre est très familier, voire trop familier à mon goût. Bien que j’aie aimé le fait que le récit soit raconté par Holden, cela implique aussi qu’il le raconte à sa manière. Il m’a fallu un moment avant de m’y habituer et de pouvoir apprécier le récit. Or, je crois que le réel problème que j’ai avec ce niveau de langage, c’est qu’il ne m’apparaît pas naturel du tout. Cela est sans doute dû à la traduction qui commence un peu à dater et qui a été faite dans un langage familier de France.

L’objet livre :

Le livre de Salinger que je me suis procuré est en format de poche. Sa qualité matérielle n’est donc pas tout à fait formidable : le papier est mince et fragile; les mots sont clairs, mais l’encre utilisée n’est pas complètement opaque ; il n’y a aucune illustration ou photographie de l’auteur ; la reliure n’est pas très solide (certaines pages se détachent déjà après une seule lecture du roman). Le titre, l’auteur et la maison d’édition apparaissent sur la couverture glacée du livre, couverture illustrée de ce qui semble être une peinture abstraite rouge et noire. La quatrième de couverture ne contient aucune information (sauf le code-barres) et elle est aussi illustrée par la même image rouge et noire. Le livre ne contient aucun élément en complément au texte autre que les informations concernant la présente édition du livre, la traduction et le titre original inscrites aux premières pages du livre. Pas de préface, pas de biographie de l’auteur, ni d’index. Même certains éléments que l’on retrouve dans la plupart des livres comme une table des matières, un résumé ou un extrait du texte situé au verso du livre sont absents. Malgré l’absence de tous ces éléments relativement importants qui permettent d’augmenter la qualité d’un livre imprimé, l’éditeur a pris soin d’insérer une publicité pour son site web. En somme, cette édition du roman de Salinger est un petit livre très simple et très fragile comprenant uniquement le texte original traduit de l’anglais. Toutefois, il a bonne odeur!
  antoine6344a15 | Oct 11, 2015 |
Livre qui n'a l'air de rien avec son anti-héros en rupture qui agace autant qu'il émeut, son langage parlé et son contenu touchant à l'anecdotique. On peine aujourd'hui à le considérer tel un brûlot aux senteurs de soufre, associé à de nombreuses polémiques. Pourtant, en l'analysant de plus près, il en deviendrait bouleversant. ( )
  PaFink | Sep 6, 2015 |
Quelques heures dans la tête d'un adolescent en fugue qui erre dans New York: ses souvenirs, ses peurs, ses espoirs, ses contradictions. Un roman culte des années 40 qui n'a pas pris une ride et conserve sa pertinence grâce à l'oralité de sa langue et à sa justesse de ton. ( )
  Steph. | May 1, 2014 |
Un roman que je n'avais jamais lu auparavant, et qui pourtant a tant marqué son époque (années 50s), devenu véritable livre culte pour toute une génération. Pas de grande marque littéraire, juste des envolées d'un jeune ado obsédé par la sexualité, faisant l'expérience des prostitués, décrochant au niveau scolaire. C'est ce qui a sans doute enthousiasmé les foules de jeunes à cette époque.
Un moment agréable de lecture, plus du fait de découvrir ce titre si célèbre que d'un réel plaisir littéraire. Et puis j'ai apprécié de le lire à New-York. ( )
  fiestalire | Jan 30, 2012 |
Affichage de 1-5 de 11 (suivant | tout afficher)
“Holden Caulfield is supposed to be this paradigmatic teenager we can all relate to, but we don’t really speak this way or talk about these things,” Ms. Levenson said, summarizing a typical response. At the public charter school where she used to teach, she said, “I had a lot of students comment, ‘I can’t really feel bad for this rich kid with a weekend free in New York City.’ ”
 
"Some of my best friends are children," says Jerome David Salinger, 32. "In fact, all of my best friends are children." And Salinger has written short stories about his best friends with love, brilliance and 20-20 vision. In his tough-tender first novel, The Catcher in the Rye (a Book-of-the-Month Club midsummer choice), he charts the miseries and ecstasies of an adolescent rebel, and deals out some of the most acidly humorous deadpan satire since the late great Ring Lardner.
ajouté par Shortride | modifierTime (Jul 16, 1951)
 
Holden's story is told in Holden's own strange, wonderful language by J. D. Salinger in an unusually brilliant novel.
 
This Salinger, he's a short story guy. And he knows how to write about kids. This book though, it's too long. Gets kind of monotonous. And he should've cut out a lot about these jerks and all at that crumby school. They depress me.
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s (77 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Salinger, J. D.Auteurauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Avati, JamesArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Östergren, KlasTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Fonalleras, Josep MariaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Judit, GyepesTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mitchell, MichaelConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Riera, ErnestTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Saarikoski, PenttiTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Schönfeld, EikeÜbersetzerauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Schroderus, ArtoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Schuchart, MaxTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Zhongxu, SunTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Informations provenant du Partage des connaissances néerlandais. Modifiez pour passer à votre langue.
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
A ma mère
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
"If you really want to hear about it, the first thing you'll probably want to know is where I was born, and what my lousy childhood was like, and how my parents were occupied and all before they had me, and all that David Copperfield kind of crap, but I don't feel like going into it, if you want the truth."
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
I'm quite illiterate but I read a lot.
You don’t have to think too hard when you talk to teachers.
I do not even like ... cars... I’d rather have a goddamn horse. A horse is at least human, for God’s sake.”
I always pick a gorgeous time to fall over a suitcase or something.
The best thing, though, in that museum was that everything always stayed right where it was. Nobody'd move.... Nobody'd be different. The only thing that would be different would be you.
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
In an effort to escape the hypocrisies of life at his boarding school, sixteen-year-old Holden Caulfield seeks refuge in New York City. "The hero-narrator of 'The Catcher in the Rye' is an ancient child of sixteen, a native New Yorker named Holden Caulfield. Through circumstances that tend to preclude adult, secondhand description, he leaves his prep school in Pennsylvania and goes underground in New York City for three days. The boy himself is at once too simple and too complex for us to make any final comment about him or his story. Perhaps the safest thing we can say about Holden is that he was born in the world not just strongly attracted to beauty but, almost, hopelessly impaled on it. There are many voices in this novel: children's voices, adult voices, underground voices -- but Holden's voice is the most eloquent of all. Transcending his own vernacular, yet remaining marvelously faithful to it, he issues a perfectly articulated cry of mixed pain and pleasure. However, like most lovers and clowns and poets of the higher orders, he keeps most of the pain to, and for, himself. The pleasure he gives away, or sets aside, with all his heart. It is there for the reader who can handle it to keep"--Jacket.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku
A quoi bon la vie. Ses chemins nous mènent au trou. Attrape mon coeur !

Vos raccourcis

Couvertures populaires

Évaluation

Moyenne: (3.8)
0.5 88
1 758
1.5 87
2 1478
2.5 225
3 3485
3.5 679
4 5428
4.5 578
5 5847

Hachette Book Group

3 éditions de ce livre ont été publiées par Hachette Book Group.

Éditions: 0316769487, 0316769177, 0316769533

Penguin Australia

2 éditions de ce livre ont été publiées par Penguin Australia.

Éditions: 014023750X, 0241950430

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 160,635,680 livres! | Barre supérieure: Toujours visible