AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Mrs Dalloway (1925)

par Virginia Woolf

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
17,620295207 (3.87)1 / 1058
Fear no more the heat of the sun.' Mrs Dalloway, Virginia Woolf's fourth novel, offers the reader an impression of a single June day in London in 1923. Clarissa Dalloway, the wife of a Conservative member of parliament, is preparing to give an evening party, while the shell-shocked Septimus Warren Smith hears the birds in Regent's Park chattering in Greek. There seems to be nothing, except perhaps London, to link Clarissa and Septimus. She is middle-aged and prosperous, with a sheltered happy life behind her; Smith isyoung, poor, and driven to hatred of himself and the whole human race. Yet bo.… (plus d'informations)
  1. 211
    Les Heures par Michael Cunningham (PLReader)
  2. 101
    La Séquestrée par Charlotte Perkins Gilman (KayCliff)
  3. 41
    À la recherche du temps perdu par Marcel Proust (caflores)
  4. 20
    Ulysses I par James Joyce (caflores)
  5. 10
    One Fine Day par Mollie Panter-Downes (shaunie)
    shaunie: The subject matter is quite different but the writing style is similar, it's a shame One Fine Day is much less well known.
  6. 21
    Five Bells par Gail Jones (fountainoverflows)
  7. 10
    Vie et mort de Harriett Frean par May Sinclair (DanLovesAlice)
    DanLovesAlice: As much as Clarissa Dalloway is a product of a constrictive society, Sinclair's Harriet Frean is even worse. Severely psychologically affected in later life by her parent's rules, her individuality and freedom is ruined by always 'behaving beautifully'.… (plus d'informations)
  8. 11
    Ulysse par James Joyce (Othemts)
  9. 12
    The Hours par Stephen Daldry (TheLittlePhrase)
  10. 05
    Great Books par David Denby (Utilisateur anonyme)
Read (21)
1920s (1)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

» Voir aussi les 1058 mentions

Anglais (270)  Espagnol (6)  Français (5)  Catalan (3)  Néerlandais (3)  Italien (2)  Suédois (2)  Norvégien (1)  Allemand (1)  Portugais (Portugal) (1)  Toutes les langues (294)
5 sur 5
> Babelio : https://www.babelio.com/livres/Woolf-Mrs-Dalloway/13922
> Le Livre de Poche (celiatas) : https://fr.calameo.com/books/0043038443afedcb9a996

> Les préparatifs d'une soirée, l'errance mentale d'un personnage énigmatique... C'est sur ces rares éléments d'intrigue que repose le récit d'une journée dans la vie de Clarissa Dalloway. Dans sa première oeuvre véritablement moderniste, Virginia Woolf rompt définitivement avec les formes traditionnelles du roman. Les souvenirs (ceux de Peter Walsh l'amour d'autrefois, de Sally Seaton l'amie de jeunesse) ressurgissent au gré de tout un réseau d'impressions et de sensations propres à l'héroïne, qui elle-même est vue à travers les yeux d'une myriade d'autres personnages (sa fille, Peter lui-même) qui traversent cette journée rythmée par le carillon de Big Ben, seul élément objectif qui demeure dans ce tableau impressionniste. Par un mouvement de ressac, le texte opère des incursions dans les différentes consciences en présence, qui à leur tour se coulent hors d'elles-mêmes pour envahir le monde extérieur et se relayer. Les différentes voix, sur le mode du monologue intérieur et du discours indirect libre, viennent enfler le texte, formant ainsi un entrelacs de "courants de conscience" tissé avec une aisance qui, déjà remarquablement maîtrisée, n'est pourtant qu'un prélude à la Promenade au phare et aux Vagues qui constitueront l'apogée de l'oeuvre de Virginia Woolf. --Sana Tang-Léopold Wauters

> Dans ce livre, le plus transparent peut-être de l'oeuvre de Virginia Woolf, résonne déjà comme la fêlure de l'angoisse ou le vertige du suicide. --Le Livre de Poche
  Joop-le-philosophe | Jan 30, 2019 |
Tout de même, qu’un jour suive l’autre ; mercredi, jeudi, vendredi, samedi ; qu’on s’éveille le matin, qu’on voie le ciel, qu’on se promène dans le Parc, qu’on rencontre Hugh Whitbread ; puis soudain Peter entre ; et ces roses ; c’est assez. Après cela, comme la mort paraît incroyable ! que cela doive finir ! et personne dans le monde entier ne saura combien elle a aimé tout cela ; comment, chaque instant…
(p. 98).

Oui, c’était moi qui lisais Mrs Dalloway dans ce pub d’Oxford il y a quinze jours en finissant ma pinte de cidre après avoir dévoré mon « fish & chips ». J’en étais aux premières pages, quand Virginia Woolf décrit l’animation dans Bond Street, et le brouhaha des buveurs de bière faisait un bruit de fond tout à fait approprié pour cette lecture. J’aurai bien abandonné ma lecture, comme j’ai abandonné celle de La promenade vers le Phare, ma première (et seule à ce jour) rencontre avec cette auteure. Mais j’étais déterminée à connaître un peu mieux cette œuvre alors j’ai bu une autre gorgée, et je me suis accrochée. Car j’ai vu le film The Hours, j’ai lu le livre éponyme de Michael Cunningham, et c’est un euphémisme de dire que j’ai aimé. Il me fallait donc à tout prix découvrir l’œuvre à l’origine de tout cela, et peut-être comprendre mieux l’autre livre et le film, qu’il faudrait que je revois maintenant.
Ma première impression pendant la lecture de ce livre, c’est qu’il y a tromperie sur la marchandise. Mrs Dalloway est loin d’être le seul personnage de ce livre, et n’est même pas le personnage principal ou le plus intéressant. Le titre de Cunnigham, que je comprends maintenant, puisqu’il fait référence aux coups de l’horloge de Big Ben qui scandent la journée et le livre, me semble bien mieux représenter le propos de ce livre (et Virginia Woolf avait effectivement pensé à ce titre pour ce livre). Car il est question du temps. Du temps qui s’écoule, de la façon dont nous l’utilisons, du temps social, du temps personnel. Et il est question de la raison de vivre, de celle qui fait avancer, d’un jour sur l’autre, qui remplit la vie de choses essentielles ou bien plus souvent de futilités.
Le style un peu alambiqué de Virginia Woolf (lue en traduction, il est vrai) n’est pas de ceux qui m’emportent. Parfois, j’ai eu l’impression que les mots coulaient sur moi comme sur le plumage d’un canard, faisant de grosses gouttes en lentilles qui s’écoulent sans laisser de trace. Mais j’ai fini par m’habituer à ce style, et à entrer peu à peu dans l’histoire, guettant avec impatience les moments où Septimus Warren Smith, le personnage qui m’a le plus intéressé, apparaissait.

En définitive, même si ce livre ne me réconciliera pas avec Virginia Woolf, ce fut une lecture instructive, qui me permet de mieux appréhender cette auteur classique, de toucher du doigt les thèmes qui l’intéressent et le style avec lequel elle les aborde. Il y a une certaine virtuosité dans la construction de cette histoire, la façon dont les histoires des différents personnages s’entrecroisent, la façon dont s’entremêlent les actions des personnages et leurs sentiments ou réflexions.
Moderne par sa facture, il m’a permis d’apprendre le terme flux de conscience (traduit littéralement de l’anglais stream of consciousness), procédé littéraire qui veut reproduire par l’écriture le cours des pensées du personnage, et dont ce livre est un des premiers exemples quelques années après le fameux Ulysse de James Joyce. On ne peut non plus s’empêcher de penser à Virginia Woolf elle-même lorsque l’on lit ce roman, et au choix qu’elle finit par faire de mettre fin à sa vie. J’imagine que beaucoup ont dû chercher à faire une analyse psychologique de ce livre, pour voir à quel point Mrs Dalloway était aussi Virginia Woolf, ou peut-être plus exactement comment les deux figures principales, celle de Mrs Dalloway et celle de Septimus Warren Smith pouvaient incarner les deux facettes d’une Virginia Woolf diagnostiquée a posteriori comme maniaco-dépressive. Il est certain que ce livre peut donner lieu à de nombreuses interprétations, et c’est ce qui en fait sa richesse et son intérêt, c’est ce qu’il fait qu’il est finalement, dans son alternance de points de vue, dans les détails inégaux des descriptions, à l’image de la vie, de sa futilité et de sa gravité. Si Virginia Woolf voulait dans ce livre dépeindre la vie dans son plus simple appareil, elle y a réussi.
1 voter raton-liseur | Jun 3, 2014 |
Dans un style d'une richesse et d'une pureté merveilleuses, l'écrivain anglaise nous évoque une journée londonienne dans les années 20. Rarement un roman a su aussi bien décrire les états psychologiques. En effet, les personnages qui se croisent ou se côtoient, nous apparaissent uniquement par leurs pensées et la mise à nu de leur conscience. Et avec eux défilent les mariages ratés, les séquelles de la Guerre, les amours perdus et la tentation du suicide. ( )
  Steph. | Sep 12, 2013 |
Tôt le matin, tard le soir, Clarissa Dalloway se surprend à écouter le clocher de Big Ben.
Entre les deux carillons, une journée de printemps, une promenade dans la ville, le flux des états d'âme et le long monologue d'une conscience. Clarissa tente " de sauver cette partie de la vie, la seule précieuse, ce centre, ce ravissement, que les hommes laissent échapper, cette joie prodigieuse qui pourrait être nôtre ". Et pourtant résonne déjà dans ce livre, le plus transparent peut-être de l'œuvre de Virginia Woolf, comme la fêlure de l'angoisse ou le vertige du suicide. ( )
  vdb | Nov 21, 2010 |
Lourd, pompeux et vain.
Ce voyage en temps réel dans l'inconscient d'une femme malheureuse est juste bon à exciter le désir d'exégèse de quelques psychanalystes littéraires. ( )
1 voter ThierryDC | Mar 15, 2009 |
5 sur 5

» Ajouter d'autres auteur(e)s (144 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Woolf, Virginiaauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Bell, VanessaArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bening, AnnetteNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Brunt, NiniTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Cunningham, ValentineIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Cunningham, ValentineIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Duffy, Carol AnnIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Hämäläinen, KyllikkiTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Herlitschka, MarlysTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Howard, MaureenAvant-proposauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mathias, RobertConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
McNichol, StellaDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Pawlowski, Merry M.Introductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Risvik, KariTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Scalero, AlessandraTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Showalter, ElaineIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Stevenson, JulietNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Premiers mots
Mrs. Dalloway a dit quelle irait acheter les fleurs elle-même.
Citations
Derniers mots
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
"Mrs. Dalloway," "Mrs. Dalloway's Party," "The Mrs. Dalloway Reader," and "Mrs. Dalloway" in combination with other titles (e.g., "The Waves" or "To the Lighthouse") are each distinct works or combinations of works. Please preserve these distinctions, and don't combine any of the other works with this one. Thank you.
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (3)

Fear no more the heat of the sun.' Mrs Dalloway, Virginia Woolf's fourth novel, offers the reader an impression of a single June day in London in 1923. Clarissa Dalloway, the wife of a Conservative member of parliament, is preparing to give an evening party, while the shell-shocked Septimus Warren Smith hears the birds in Regent's Park chattering in Greek. There seems to be nothing, except perhaps London, to link Clarissa and Septimus. She is middle-aged and prosperous, with a sheltered happy life behind her; Smith isyoung, poor, and driven to hatred of himself and the whole human race. Yet bo.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Genres

Classification décimale de Melvil (CDD)

823.912 — Literature English English fiction Modern Period 20th Century 1901-1945

Classification de la Bibliothèque du Congrès

Évaluation

Moyenne: (3.87)
0.5 13
1 76
1.5 17
2 251
2.5 39
3 651
3.5 172
4 1116
4.5 143
5 1067

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

Penguin Australia

3 éditions de ce livre ont été publiées par Penguin Australia.

Éditions: 0141182490, 0141198508, 024195679X

Urban Romantics

2 éditions de ce livre ont été publiées par Urban Romantics.

Éditions: 1909438014, 1909438022

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 162,493,916 livres! | Barre supérieure: Toujours visible