AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Neuromancien (1984)

par William Gibson

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

Séries: Trilogie de la Conurb (1)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
19,986321145 (3.92)553
Case, a nerve-damaged data thief, is recruited by a new employer for a last-chance run against a powerful artificial intelligence.
  1. 111
    Ghost in the shell. 1 par Masamune Shirow (Project2501)
    Project2501: Shares similar themes such as the ghost dive, cyborgs, artificial intelligence, etc.
  2. 80
    Le Samouraï virtuel par Neal Stephenson (thebookpile)
  3. 70
    Player One par Ernest Cline (jbgryphon)
    jbgryphon: Gibson's Matrix and Stephenson's Metaverse are as much the basis for OASIS as any of the geek universes that are included in it.
  4. 51
    Vurt par Jeff Noon (falkman)
  5. 21
    Terminus les étoiles par Alfred Bester (LamontCranston)
  6. 10
    Blade Runner par Philip K. Dick (sturlington)
  7. 10
    Rubicon Harvest par C. W. Kesting (Aeryion)
    Aeryion: Though Rubicon Harvest is not cyber-punk, the worlds within are reminiscent of Philip K. Dick and Gibson's gritty, raw Sprawl-like society--complete with hyper-advanced computer processing (liquid digital optical processors!) and synthetic designer drugs that make 'jacking -in' and Substance-D seem like candy!… (plus d'informations)
  8. 11
    La fille automate par Paolo Bacigalupi (g33kgrrl)
  9. 00
    When Gravity Fails par George Alec Effinger (majkia)
  10. 00
    Trouble and Her Friends par Melissa Scott (vwinsloe)
    vwinsloe: Cyberpunk noir
  11. 00
    Avery Cates, tome 1 : Église Électrique par Jeff Somers (grizzly.anderson)
    grizzly.anderson: If you like your cyberpunk with a bit of noir detective pulps, you'll like Jeff Somers.
  12. 00
    After the Long Goodbye par Masaki Yamada (Project2501)
  13. 00
    Babylon Babies par Maurice G. Dantec (S_Meyerson)
  14. 23
    Moxyland par Lauren Beukes (cammykitty)
    cammykitty: South African cyberpunk
1980s (46)
hopes (13)
Books (13)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 553 mentions

Anglais (309)  Finnois (3)  Français (2)  Catalan (2)  Espagnol (2)  Tagalog (1)  Italien (1)  Allemand (1)  Toutes les langues (321)
2 sur 2
Futur, XXIème siècle et des poussières. Case est un pirate informatique, s’infiltrant dans les systèmes pour y voler des données et les revendre. Ou plutôt était, ses derniers employeurs lui ayant mutilé ses connexions neuronales afin de lui interdire l’accès à la « matrice ». Reconverti en pilier de bar et junkie, on vient un beau jour le trouver dans son ghetto japonais lui proposer un contrat. Au bout du chemin : nouveau pancréas, nouvelle vie. Aussitôt il se jette sur l’occasion, ignorant dans quel nid de guêpes il met les pieds.
Neuromancien a fait l’effet d’une petite bombe lors de sa sortie, raflant les prix Hugo, Nebula et P.K. Dick d’un seul coup. William Gibson y propose une vision novatrice de la SF, plus immédiate et crédible que ce qui était jusqu’alors. Exit les histoires de robots, vaisseaux spatiaux : ici le futur est proche, urbain, violent. Gibson développe dans Neuromancien l’anticipation d’un internet évolué (la matrice) et en vient fatalement à aborder les réalités virtuelles, même si ça n’est que de manière superficielle. Il décrit également la corporation comme un être autonome, énorme et pervers. Pour toutes ces raisons, on a affaire à un roman visionnaire, qui d’ailleurs essaimé dans tous les médias de l’imaginaire. On trouve aujourd’hui tant d’œuvres qui puisent leurs références dans ce bouquin : le manga (Ghost in the shell), le cinéma (Matrix), le jeu de rôle (Cyberpunk 2020, Shadowrun), tout y passe. Il est frappant de voir quelle place tient la technologie dans l’univers de Gibson. Contrairement aux Terminator, Matrix et cie, elle n’est pas un être sombre et maléfique qui complote à la chute de l’homme et à son remplacement. Au contraire, la relation de Case avec l’intelligence artificielle est ambivalente, elle suggère une possible coopération fructueuse entre l’homme et la machine.
En revanche, la qualité d’écriture du roman tempère tous ces lauriers. Neuromancien est très dur à lire (comprenez : mal écrit) : Gibson manque de clarté, passe du coq à l’âne à répétition et perd son lecteur toutes les trois pages. L’intrigue n’est vraiment pas palpitante et l’auteur nous inflige des passages indigestes dignes des envolées psychédéliques de Kubrick dans 2001, l’Odyssée de l’espace. Au final quelque chose de très intéressant pour tout lecteur de SF, mais qui requiert bien du courage… ( )
  corporate_clone | Jul 7, 2010 |
Un polar SF à l'intrigue décousue. J'ai pas accroché. ( )
  aipotu | Apr 25, 2010 |
2 sur 2
A new vocabulary for a transformed reality: the deeply influential cyberpunk classic, 30 years on from its original publication
ajouté par dClauzel | modifierThe Guardian, John Mullan (Nov 7, 2014)
 
I have to apologize for failing to review William Gibson's "Neuromancer" when it appeared last year. I was led to believe I had done Mr. Gibson an injustice when this novel (the author's first) won both of the important 1984 best-of-the-year awards in science fiction: the Nebula and the Hugo. Now that I have read the book, I would like to cast a belated ballot for Mr. Gibson.
ajouté par Shortride | modifierNew York Times, Gerald Jonas (Nov 24, 1985)
 
Ovo je roman koji je započeo kiberpank revoluciju, prva knjiga koja je dobila sveto trojstvo nagrada u žanru naučne fantastike - Hugo, Nebula i Filip K. Dik.

Sa Neuromantom, Vilijem Gibson je predstavio svetu kiberprostor i naučna fantastika više nikada nije bila ista. Gibson je svojim romanom najavio sve ono što je došlo godinama kasnije, Internet revoluciju, Matriks filmska trilogiju i neverovatan razvoj informatičkih tehnologija. Kejs je najbolji kompjuterski kauboj koji krstari informatičkim supermagistralama, povezujući svoju svest sa softverom u kiberprostoru, krećući se kroz obilje podataka, pronalazeći tajne informacije za onoga ko može da plati njegove usluge. Kada prevari pogrešne ljude, oni mu se svete na užasan način, uništavajući njegov nervni sistem, mikron po mikron. Proteran iz kiberprostora i zarobljen u svom otupelom telu, Kejs je osuđen na smrt u tehnološkom podzemlju, sve dok ga jednog dana ne angažuju misteriozni poslodavci. Oni mu nude drugu priliku i potpuno izlečenje. Jedini uslov je da prodre u matricu, neverovatno moćnu veštačku inteligenciju kojom upravlja poslovni klan Tezje-Ešpul.
ajouté par Sensei-CRS | modifierknjigainfo.com
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s (76 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Gibson, Williamauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Addison, ArthurNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Arconada, José B.Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Berry, RickArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Cossato, GiampaoloTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Crisp, SteveArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Dean, RobertsonNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Häilä, ArtoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Heinz, ReinhardTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Marsh, GaryArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Peterka, JohannIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Sandrelli, SandroTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Sterling, BrucePostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Warhola, JamesArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
White, TimArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Informations provenant du Partage des connaissances portugais (Brésil). Modifiez pour passer à votre langue.
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Films connexes
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
for Deb
who made it possible
with love
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
The sky above the port was the color of television, tuned to a dead channel.
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
See, those things, they can work real hard, buy themselves time to write cookbooks or whatever, but the minute, I mean the nanosecond, that one starts figuring out ways to make itself smarter, Turing'll wipe it. Nobody trusts those fuckers, you know that. Every AI ever built has an electromagnetic shotgun wired to its forehead.
I never did like to do anything simple when I could do it ass-backwards.
Cyberspace. A consensual hallucination experienced daily by billions of legitimate operators, in every nation, by children being taught mathematical concepts. … A graphic representation of data abstracted from banks of every computer in the human system. Unthinkable complexity. Lines of light ranged in the nonspace of the mind, clusters and constellations of data. Like city lights, receding.
"To call up a demon you must learn its name. Men dreamed that, once, but now it is real in another way. You know that, Case. Your business is to learn the names of programs, the long formal names, names the owners seek to conceal. True names ...." [AI Neuromancer to Case, p243]
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
NEUROMANCER was written by William Gibson.
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (3)

Case, a nerve-damaged data thief, is recruited by a new employer for a last-chance run against a powerful artificial intelligence.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Amazon.fr

Science-fiction à court terme qui explore les retombées des technologies de pointe, notamment l'informatique, dans tous les aspects e la vie quotidienne. Ambiance marquée par la culture rock et flirt fréquent avec le polar.

Cette citation tirée du catalogue Présence du futur illustre parfaitement l'univers cyberpunk dont Neuromancien, premier livre de Gibson, est l'œuvre fondatrice.
Récompensé dès sa sortie par les prix Hugo, Nébula et P.-K. Dick, ce roman se passe entre Hong Kong, Atlanta et Londres.

Chase est un ancien pirate de la matrice, cet univers qu'il définit comme "une hallucination consensuelle". Après la destruction de son système nerveux par un de ses employeurs, il survit désormais grâce à l'alcool et aux drogues et trempe dans plusieurs trafics d'organes et de matériel informatique. Alors qu'il s'apprête à franchir le point de non retour dans cette spirale d'autodestruction, il se voit offrir une nouvelle naissance : la possibilité de retourner dans la matrice "pour l'exultation désincarnée" qu'elle procure, "le corps, c'est de la viande". --Laurent Schneitter
Résumé sous forme de haïku

Vos raccourcis

Couvertures populaires

Évaluation

Moyenne: (3.92)
0.5 19
1 106
1.5 19
2 350
2.5 90
3 963
3.5 239
4 1747
4.5 206
5 1815

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 159,037,057 livres! | Barre supérieure: Toujours visible