AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

L'élégance du hérisson (2006)

par Muriel Barbery

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
10,540613500 (3.79)2 / 906
"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillete, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m'appelle Paola, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis tres longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai." [Source : 4e de couv.]… (plus d'informations)
  1. 161
    La formule préférée du professeur par Yoko Ogawa (labfs39, chrisharpe)
    labfs39: Both have incredibly well-drawn, quirky characters that are lovable in their unique humaness. Both have highly intelligent characters that are vulnerable because of their very gift. In both books I learned things in fields not particularly close to me: math in Housekeeper and philosophy in Elegance.… (plus d'informations)
  2. 30
    Au bon roman par Laurence Cossé (morsecode)
    morsecode: The English-language editions (published by Europa Editions) of both novels are translated by Alison Andersen. There isn't a lot of similarity between the two novels (beyond the fact that both are quite literary), but I do think that someone who enjoys one will enjoy the other.… (plus d'informations)
  3. 64
    La dernière conquête du major Pettigrew par Helen Simonson (cransell)
  4. 20
    La physique des catastrophes par Marisha Pessl (krist_ellis, tinyteaspoon)
    tinyteaspoon: Strong young female protagonist
  5. 64
    Les étranges talents de Flavia de Luce par Alan Bradley (lauranav)
    lauranav: Both show relationships and point of view of a young girl.
  6. 10
    L'Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet par Reif Larsen (heterotopic)
  7. 10
    Seven Fires of Mademoiselle par Esther Vilar (sanddancer)
  8. 10
    Le dernier samouraï par Helen DeWitt (camillahoel)
  9. 00
    Margherita Dolcevita par Stefano Benni (Nickelini)
  10. 00
    The Cleaner of Chartres par Salley Vickers (klerulo)
    klerulo: Not so much the commonality of a French setting but that of a very enigmatic, obscure heroine who attracts the attention of others who are discerning and sensitive enough to perceive the hidden depths.
  11. 00
    La petite Chartreuse par Pierre Péju (bluepiano)
    bluepiano: Both are modern French novels written by philosophy teachers, both protagonists are awkward and isolated, both authors mask their sentimentality with a calm tone and both remind us that pedestrians should look each way before crossing a road.
  12. 00
    Lovesong par Alex Miller (jll1976)
    jll1976: There is the obvious 'Paris connection'. But, also a similar slow almost dreamlike quality. About the beauty of a 'simple' life.
  13. 00
    The Death of the Author par Roland Barthes (bluepiano)
    bluepiano: Of no earthly relevance to the Barbery except that the death of the author lies behind the other author's death scene. Comment dit-on 'Look both ways before you cross' en français?
  14. 01
    Chocolat par Joanne Harris (hildretha)
  15. 26
    Kafka sur le rivage par Haruki Murakami (tandah)
  16. 18
    Le nom de la rose par Umberto Eco (albavirtual)
    albavirtual: Una historia oscura e intrigante y, al mismo tiempo, llena de profundas reflexiones sobre la risa, el arte y la libertad del hombre.
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Anglais (498)  Espagnol (31)  Français (25)  Italien (25)  Allemand (9)  Finnois (7)  Suédois (5)  Catalan (5)  Néerlandais (5)  Norvégien (1)  Portugais (Brésil) (1)  Hébreu (1)  Toutes les langues (613)
Affichage de 1-5 de 25 (suivant | tout afficher)
Une histoire magnifique. Un texte sensible et très bien écrit. Tout ce qu'il faut pour entrer dans ces personnages singuliers de Renée, Paloma ou Kakuro. ( )
  ChanezC | Feb 22, 2021 |
> L'élégance du hérisson, de Muriel BARBERY (Gallimard, Paris 2006, 360 pages)
Se reporter à la critique de Hans-Jürgen GREIF
In: (2008). Compte rendu de [Nouveautés]. Québec français, (149), p. 10… ; (en ligne),
URL : https://id.erudit.org/iderudit/1721ac

> L'élégance du hérisson, de Muriel BARBERY (Gallimard, coll. Folio, 2010)
Se reporter au compte rendu de Pierre PARÉ
In: (2011). Compte rendu de [Coups de coeur à partager]. Entre les lignes, 7 (2), p. 7… ; (en ligne),
URL : https://id.erudit.org/iderudit/62393ac

> La surprise est jolie et le succès mérité pour cette enseignante en philosophie qui croque de si réjouissante façon les personnages et les situations...
Les plaisirs minuscules de l'existence, ces instants parfaits où, parfois, tout bascule, Barbery les saisit avec la nostalgie atemporelle d'un Marcel Proust et la fraîcheur d'un Philippe Delerm. Drôle, intelligent et servi par une langue mélodieuse, ce conte philosophique a quelque chose de japonais : gravement léger, aérien comme un haïku. --(Anne Berthod – L'Express du 23 novembre 2006)

> Dire que Muriel Barbery est douée serait rester en dessous de la vérité. Elle est comme l'orgue, un orchestre à elle seule. Capable de faire entendre les jeux les plus variés, l'érudit, le bouffon, le moqueur, l'ému, le polémique, le truculent... Elle a un humour dévastateur. Plus rare encore, le sens de l'inattendu. On pleure de rire en la lisant. Et ce n'est que son deuxième roman. Si elle est, à 37 ans, capable d'une telle virtuosité, que sera-ce demain ? --(Jacques Nerson – Le Nouvel Observateur du 23 novembre 2006)

> Elle dit également qu'elle écrit de manière désordonnée – alors que dans son livre, c'est justement cette structure de narration alternée et très travaillée que l'on remarque, de même que l'architecture savamment étudiée d'une galerie de personnages animée par trois acteurs forts et psychologiquement bien pensés : la concierge, l'adolescente riche et surdouée qui veut se suicider, et le nouveau locataire japonais, riche également, veuf, et amateur d'art – il y a de belles envolées sur l'art et la culture dans cet ouvrage. Renée, n'est pas ce que l'on peut appeler une héroïne, et elle n'est même pas sympathique – au début tout au moins. Cette concierge de 54 ans, qui officie depuis près de trente années au 7, rue de Grenelle, est une veuve, «rarement aimable», «une haleine de mammouth», «petite, laide, grassouillette», «des oignons aux pieds», qui manie l'ironie avec générosité. Personne n'échappe à ses sarcasmes. En fait, derrière la concierge se cache une férue de philosophie. Les apparences sont trompeuses : c'est l'un des messages simples de ce récit, écrit dans un style vraiment piquant, drôle, léger et érudit. Un roman qui pourrait entrer dans le registre des contes, sans leur côté puéril, avec une dose d'insolence même. Bien sûr, il est difficile d'expliquer les raisons d'un succès qui a été, avant tout, porté par le formidable travail des libraires – Muriel Barbery a d'ailleurs décroché le prix des libraires. Mais on peut dire que c'est un livre bien. De L'Élégance du hérisson, son auteur souligne qu'elle s'est fait plaisir en l'écrivant. Un plaisir largement partagé. --(Mohammed Aïssaoui – Le Figaro du 10 mai 2007)
  Joop-le-philosophe | Nov 25, 2018 |
— Marx change totalement ma vision du monde, m’a déclaré ce matin le petit Pallières qui ne m’adresse d’ordinaire jamais la parole. [M.B.]
Tiens, encore un roman dont la trame se déroule entièrement sous la même adresse. Cette fois-ci, c'est le "7 rue de Grenelle, un bel hôtel particulier avec cour et jardin intérieurs, scindé en huit appartements de grand luxe, tous habités, tous gigantesques". Certains explorent ce type de romans pour trouver un mode d'emploi de la vie, pour ma part je recherche La vie, mode d'emploi. Mais, contrairement à ma lecture fétiche, ici, nous ne parcourerons pas l'ensemble des espaces habités de l'hôtel. Nous serons surtout dans la loge de la concierge, Renée, qui sera avec Paloma, une jeune désespérée au regard de l'absurdité de la vie, l'une des protagonistes de cette histoire de choc des classes, de ce conte où deux voix se succèdent pour décrire la réalité changeante de leur immeuble et de ses habitants. Si les deux voix n'ont pas la même histoire de vie, l'une a cinquante quatre ans, l'autre assume ses douze années, elles partagent une approche philosophique, un certain angle de vue sur le monde. Dans cet univers établi, un atome libre venu du Japon viendra bouleverser l'équilibre et une autre histoire débute.
« Travaille-t'on sur Platon, Épicure, Descartes, Spinoza, Kant, Hegel ou même Husserl ? Sur l'esthétique, la politique, la morale, l'épistémologie, la métaphysique ? Se consacre-t-on à l'enseignement, à la constitution d'une œuvre, à la recherche, à la Culture ? C'est indifférent. Car, en pareille matière, seule importe l'intention : élever la pensée, contribuer à l’intérêt commun ou bien rallier une scolastique qui n'a d'autre objet que sa propre perpétuation et d'autre fonction que l’autoreproduction de stériles élites — par où l'Université devient secte. »[M.B.]
« Ceux qui savent faire font, ceux qui ne savent pas faire enseignent, ceux qui ne savent pas enseigner enseignent aux enseignants et ceux qui ne savent pas enseigner aux enseignants font de la politique. » [M.B.]
« Le futur, ça sert à ça : à construire le présent avec des vrais projets de vivants. »[M.B.]

http://rivesderives.blogspot.ca/2014/02/l-du-herisson-muriel-barbery.html ( )
  GIEL | Nov 26, 2014 |
Malgré quelques considérations philosophiques sur l'Art et la Beauté qui alourdissent le récit, ce roman est très réussi, plein d'humanité, de tendresse et en plus, très drôle. Les personnages sont bien sentis : de la concierge érudite, au mystérieux locataire japonais, en passant par la jeune ado surdouée. Trouvant généralement les romans français ennuyeux, j'ai été agréablement surprise par celui-ci alors que ce n'était pas franchement gagné au départ. ( )
  Bur | Apr 23, 2014 |
Difficile d'aller à contre-courant, ai-je vraiment été la seule à détester ce livre ?
L'auteur semble avoir pour seul but de nous faire prendre conscience de notre ignorance en étalant avec pédanterie son "savoir" sur tout ou presque.
Pas d'intrigue ou si peu, des personnages clichés, une fin mélodramatique. Et la nécessité absolue du dictionnaire à portée de main.
Pauvres hérissons ! Ils ne méritaient pas cela. ( )
  mcv | Jan 28, 2013 |
Affichage de 1-5 de 25 (suivant | tout afficher)
Barbery’s sly wit, which bestows lightness on the most ponderous cogitations, keeps her tale aloft.
ajouté par Nickelini | modifierthe New Yorker (Oct 20, 2008)
 
Le Figaro has described this book as 'the publishing phenomenon of the decade'. Elsewhere, there were comparisons to Proust. It sold more than a million copies in France last year and has won numerous awards. Does it match up to the hype? Almost. It is a profound but accessible book (not quite Proust, then), which elegantly treads the line between literary and commercial fiction.
ajouté par Nickelini | modifierThe Guardian, Vicky Groskop (Sep 14, 2008)
 
Even when the novel is most essayistic, the narrators’ kinetic minds and engaging voices... propel us ahead.
 
Efter en något trög första del, förvandlades Igelkottens elegans till en liten pärla, till en bok som berörde mig. Och jag som sällan läser om böcker, funderar skarpt på att läsa om.
 
Därefter blir ”Igelkottens elegans” en fråga om ett ganska enkelt demaskerande och en ännu enklare trivialpsykologisk analys. Men fram till dess skrockar man förnöjt när Renée och Paloma var och en på sitt håll övertrumfar varandra i knivskarpa beskrivningar av den korkade och obildade parisiska överklassen och dess själsliv – tunt som en kålsoppa utan kål.
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s (3 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Barbery, Murielauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Öjerskog, MarianneTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Anderson, AlisonTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Andersson, KerstinNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Balžalorsky, VarjaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bonaiuto, AnnaNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Borger, EduTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Caillat, EmmanuelleTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Cardoso, ElisaConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Christov, PetrTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Company Gimeno, SalvadorTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Enqvist, HelénTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Ergüden, IşıkTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
陳春琴Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Farkas, KikoConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Freire d'Aguiar, RosaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
González-Gallarza, IsabelTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Κολαΐτη, ΡίταTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Jensen, Kjell OlavTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Koff, IndrekTÕlkijaauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Kokkin, JanneMedarb.auteur secondairequelques éditionsconfirmé
Krüger, ThomasTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Lindblad, SiljeReaderauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Meilahti, Sanna-ReetaConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mikkin, DanKujundajaauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Morris, CassandraNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Poli, CinziaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Provily, PhilipArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Ragnisco, EmanueleConcepteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Rohrwacher, AlbaNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Rosenblat, BarbaraNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Saar, AntiToimetajaauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Tótfalusi, ÁgnesTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Thalbach, AnnaSprecherauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Thalbach, KatharinaSprecherauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Torcal García, AnnaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Viitanen, Anna-Maija(KÄÄnt.)auteur secondairequelques éditionsconfirmé
Waals, Tessa van derConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Zehnder, GabrielaÜbersetzerauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Zorec, MetkaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Épigraphe
Dédicace
À Stéphane, avec qui j'ai écrit ce livre
Premiers mots
- Marx change totalement ma vision du monde, m'a déclaré ce matin le petit Pallières qui ne m'adresse d'ordinaire jamais la parole.
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Thus, the television in the front room, guardian of my clandestine activities, could bleat away and I was no longer forced to listen to inane nonsense fit for the brain of a clam - I was in the back room, perfectly euphoric, my eyes filling with tears, in the miraculous presence of Art.
(p.17)
In the heat of the cinema, on the verge of tears, happier than I had ever been, I was holding the faint warmth of his hand for the first time in months. I knew that an unexpected surge of energy had roused him from his bed, given him the strength to get dressed and the urge to go out, the desire for us to share a conjugal pleasure one more time - and I knew, too, that this was the sign that there was not much time left, a state of grace before the end. But that did not matter to me, I just wanted to make the most of it, of these moments stolen from the burden of illness, moments with his warm hand in mine and a shudder of pleasure going through both of us...'
(p.71)
I flinched when she said bring and at that very moment Monsieur Something also flinched, and our eyes met. And since that infinitesimal nanosecond when - of this I am sure - we were joined in linguistic solidarity by the shared pain that made our bodies shudder, Monsieur Something has been observing me with a very different gaze.
A watchful gaze.
And now he is speaking to me.
(p.130)
What is the purpose of Art? To give us the brief, dazzling illusion of the camellia; to carve from time an emotional aperture that cannot be reduced to animal logic. How is Art born? It is begotten in the mind's ability to sculpt the sensorial domain. What does Art do for us? It gives shape to our emotions, makes them visible and, in so doing, places a seal of eternity upon them, a seal representing all those works that, by means of a particular form, have incarnated the universal nature of human emotions.
(p.199)
... αναλογίζομαι τελικά ότι ίσως αυτό να είναι η ζωή: πολλή απελπισία, αλλά και μερικές στιγμές ομορφιάς, στις οποίες ο χρόνος δεν είναι πια ο ίδιος. Λες και οι νότες της μουσικής έβαλαν μια παρένθεση στον χρόνο, μια αναστολή, ένα αλλού ακόμη και εδώ, ένα πάντα μέσα στο ποτέ.
Derniers mots
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillete, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m'appelle Paola, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis tres longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai." [Source : 4e de couv.]

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Critiques des anciens de LibraryThing en avant-première

Le livre The Elegance of the Hedgehog [Audio Edition] de Muriel Barbery était disponible sur LibraryThing Early Reviewers.

Inscrivez-vous pour obtenir une copie en avant-première en échange d'une critique.

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.79)
0.5 13
1 124
1.5 18
2 215
2.5 68
3 526
3.5 206
4 993
4.5 175
5 855

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 162,290,230 livres! | Barre supérieure: Toujours visible