AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Mais leurs yeux dardaient sur Dieu (1937)

par Zora Neale Hurston

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
16,298303246 (3.98)1 / 892
A novel about black Americans in Florida that centers on the life of Janie and her three marriages.
  1. 133
    La couleur pourpre par Alice Walker (aleahmarie)
  2. 61
    Beloved par Toni Morrison (BookshelfMonstrosity, MistaFrade)
  3. 20
    Annie John par Jamaica Kincaid (BookshelfMonstrosity)
    BookshelfMonstrosity: Kincaid and Hurston have each set their moving, character-driven novels in atmospheric, sunny settings -- the Caribbean, and Florida respectively. Both novels explore haunting truths about identity, society, friendship and love as an African-American female protagonist gains new self-awareness and respect for her experiences.… (plus d'informations)
  4. 11
    L'éveil par Kate Chopin (CGlanovsky)
    CGlanovsky: Strong female protagonist causes a stir in a male-dominated society by going after the things she wants.
To Read (25)
Read (38)
1930s (32)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Anglais (298)  Néerlandais (1)  Allemand (1)  Suédois (1)  Français (1)  Italien (1)  Toutes les langues (303)
Silence. C'est ce que je voudrais écrire pour cette note de lecture. Juste du silence, pour laisser toute la place aux mots de Janie et à la langue de Zora Neale Hurston. Je suis entrée progressivement dans ce livre. Le premier soir, il paraît que j'avais ma figure fâchée de quand je suis très concentrée sur ma lecture, puis le deuxième jour, j'ai commencé à m'habituer à la langue, et à partir du quatrième jour, je me suis sentie portée par cette même langue qui m'avait parue si compliquée au début et dont j'avais peur qu'elle me rebute. J’ai ralenti ma vitesse de lecture pour continuer à l’apprécier le plus longtemps possible, et je me suis laissée happer par ce superbe livre.
Janie est un sacré bout de femme. Femme, noire, pauvre, peu éduquée dans la Floride du début du XXème siècle, elle n'a pas tiré les meilleures cartes. Mais ce sont les siennes, et à aucun moment elle ne s'en plaint. Elles les jouent en voulant en tirer tout le parti qu'elle peut. Janie vit intensément. Lorsqu’elle revient chez elle et se met à raconter sa vie, elle en a déjà eu plusieurs, au moins trois, comme le nombre de maris qu’elle a eus. Trois maris, comme trois trajectoires différentes, et comme trois tentatives d’émancipation. Car Janie veut être elle-même, c'est tout ce à quoi elle aspire. En cela, elle est peut-être féministe avant le féminisme, ou au moins féministe sans le savoir, comme M. Jourdain fait de la prose, parce que c'est naturel, c'est évident.
Avec ce personnage et toutes ses vies, Zora Neal Hurston nous fait découvrir plusieurs facettes de la vie des femmes noires de l’époque. On traverse les classes, les contextes, les événements, ce qui rend le livre par moment peut-être un peu trop didactique, mais cette réserve est vite balayée par la force de ce roman : son personnage, ce qu’il dit et surtout, probablement, la façon dont il le dit.
Car une des particularités de ce roman est sa langue, le parler des Noirs de Floride. Et la traduction en est superbe. C’est la première fois, je crois, que je cite une traductrice dans une note de lecture, mais c’est ici indispensable. Sika Fakambi, qui a traduit la version de ce roman parue chez Zulma en poche en janvier 2020, est une traductrice habituée des langues vernaculaires. Je ne sais pas comment elle a travaillé pour ce roman, mais semble s’être inspirée d’un parler cajun, avec des mots comme « gal » pour une jeune fille ou une petite copine, « une djob » pour un boulot d’ouvrier ou de journalier sans qualification. Cela crée une distance entre le lecteur et le personnage principal, une distance à apprivoiser d’où le temps qu’il m’a fallu pour entrer dans le livre (mais le premier chapitre étant un chapitre d’exposition, cela tombe bien, ce temps d’adaptation est donné au lecteur), mais aussi une personnalité et une force au récit, une singularité, même.
Il est question de féminisme, donc, de relation Noirs-Blancs ou Noirs-Noirs, d’aspirations, d’amour, de réalisation de soi. Je comprends que ce livre si complet et si dense soit cité par de nombreuses personnalités afro-américaines, mais ce serait une erreur que d’en faire un roman destiné à un seul segment de la population. Je ne suis pas noire, pas américaine, pas pauvre. Certes je suis une femme, c’est mon principal point commun avec Janie, mais son histoire et le récit qu’elle en fait m’ont touchées, j’ai bu ses mots, j’ai écouté la poésie de ses phrases et, pendant un moment, j’ai partagé son quotidien.

Premier roman publié par une femme noire aux Etats-Unis, ce livre, dans lequel Zora Neale Hurston a sans contexte mis beaucoup de son expérience personnelle et de ce qu’elle a appris en tant qu’anthropologue, n’est pas seulement intéressant pour son importance dans l’histoire littéraire américaine. Il est intéressant pour lui-même, pour son fond comme pour sa forme. Je suis très heureuse d’avoir découvert ce livre et de l’avoir lu. C’est une superbe lecture, qui accompagnera longtemps mes pensées.
  raton-liseur | Feb 10, 2021 |

» Ajouter d'autres auteur(e)s

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Hurston, Zora Nealeauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Danticat, EdwidgeAvant-proposauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Dee, RubyReaderauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Diaz, DavidArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Eley, HollyIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Gates Jr., Henry LouisPostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Pinkney, JerryIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Smith, ZadieIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Washington, Mary HelenAvant-proposauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Williams, Sherley AnnePostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Williams, Shirley AnneAvant-proposauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Est contenu dans

Fait l'objet d'une adaptation dans

Est en version abrégée dans

Possède un guide de référence avec

Contient un guide de lecture pour étudiant

Contient un guide pour l'enseignant

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
To Henry Allen Moe
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Ships at a distance have every man's wish on board.
When I first read Their Eyes Were Watching God, in the early 1970's, I devoured it as one devours the most satisfying romantic fiction - the kind that stems from reality and that can, in the broadest sense, become real for oneself. (Introduction)
I first encountered Zora Neale Hurston in an Afro-American literature course I took in graduate school. (Afterword)
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
This singing she heard that had nothing to do with her ears. the rose of the world was breathing out smell. It followed her through all her waking moments and caressed her in her sleep. It connected itself with other vaguely felt matters that had struck her outside observation and buried themselves in her flesh. Now they emerged and quested about her consciousness...

She was stretched on her back beneath the pear tree soaking in the alto chant of the visiting bees, the gold of the sun and the panting breath of the breeze when the inaudible voice of it all came to her.
Love is lak de sea. It's uh movin' thing, but still and all, it takes its shape from de shore it meets, and it's different with every shore.
Janie saw her life like a great tree in leaf with the things suffered, things enjoyed, things done and undone. Dawn and doom was in the branches.
She saw a dust bearing bee sink into the sanctum of a bloom; the thousand sister calyxes arch to meet the love embrace and the ecstatic shiver of the tree from root to tiniest branch creaming in every blossom and frothing with delight. So this was a marriage!
There is a basin in the mind where words float around on thought and thought on sound and sight. Then there is a depth of thought untouched by words, and deeper still a gulf of formless feelings untouched by thought.
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais

Aucun

A novel about black Americans in Florida that centers on the life of Janie and her three marriages.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.98)
0.5 8
1 67
1.5 10
2 169
2.5 39
3 619
3.5 139
4 1192
4.5 133
5 1200

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 164,459,151 livres! | Barre supérieure: Toujours visible