AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

En attendant Godot (1952)

par Samuel Beckett

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
11,381146452 (3.9)305
Two old tramps wait on a bare stretch of road near a tree for Godot.
  1. 172
    Rosencrantz and Guildenstern Are Dead par Tom Stoppard (guyalice)
    guyalice: Stoppard's play's been called "Waiting for Hamlet," as both are existentialist plays featuring a pair of clueless (yet tragic) idiots.
  2. 50
    Rhinocéros par Eugène Ionesco (interference)
    interference: Ebenfalls ein Klassiker des Absurden Theaters.
  3. 30
    Incidences par Daniil Charms (ateolf)
  4. 20
    Le Procès par Franz Kafka (SandraArdnas)
    SandraArdnas: Both masterpieces of the absurd
  5. 10
    Seven Plays par Sam Shepard (SandraArdnas)
  6. 10
    The Woman in the Dunes par Kōbō Abe (christiguc)
  7. 03
    Béatrice et Virgile par Yann Martel (Othemts)
1950s (21)
Plays (8)
Modernism (125)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 305 mentions

Affichage de 1-5 de 6 (suivant | tout afficher)
> L'attente comprend deux phases, l'ennui et l'angoisse. La pièce comprend donc deux actes, l'un grotesque, l'autre grave.
Préoccupé de peu de choses hormis ses chaussures, la perspective de se pendre au seul arbre qui rompt la monotonie du paysage et Vladimir, son compagnon d'infortune, Estragon attend. Il attend Godot comme un sauveur. Mais pas plus que Vladimir, il ne connaît Godot. Aucun ne sait au juste de quoi ce mystérieux personnage doit les sauver, si ce n'est peut-être, justement, de l'horrible attente. Liés par un étrange rapport de force et de tendresse, ils se haranguent l'un et l'autre et s'affublent de surnoms ridicules. Outre que ces diminutifs suggèrent que Godot pourrait bien être une synthèse qui ne se réalisera qu'au prix d'un anéantissement, Didi et Gogo portent en leur sein la répétition, tout comme le discours de Lucky, disque rayé qui figure le piétinement incessant auquel se réduit toute tentative de production de sens.
Cette pièce composée en 1952, quinze ans avant que Beckett ne soit couronné par le prix Nobel de littérature, est un tour de force qui démontre les profondeurs que peut atteindre un langage en apparence absurde. --Sana Tang-Léopold Wauters

> Par Adrian (Laculturegenerale.com) : Les 150 classiques de la littérature française qu’il faut avoir lus !
07/05/2017 - La pièce d’un nouveau monde désordonné, celui des camps et de la bombe atomique. Le théâtre est déconstruit, les personnages désossés, l’univers baigne dans le rêve. Beckett laisse le lecteur et le spectateur donner un sens à son oeuvre : « […]je ne sais pas plus sur les personnages que ce qu’ils disent,ce qu’ils font et ce qui leur arrive. Je ne sais pas qui est Godot […] ».
  Joop-le-philosophe | Jan 25, 2019 |
"L’écriture de Beckett m’a toujours impressionné. J’aimerai avoir cette puissance d’évocation dans le néant. Vous connaissez tous l’intrigue ou plutôt son absence. On vient le soir et on attend, on revient le soir et on attend auprès d’un arbre, Godot. Les acteurs sont des minables, des ratés, des hommes, qui s’enchainent, se déchaînent, s’aiment, se haïssent, nous finalement. C’est une pièce d’une richesse immense, infinie. Elle est sans concession, sans fard sur notre condition. Nous sommes des animaux. Seule l’angoisse de l’attente de godot nous sort de notre animalité. Nous attendons quoi, qui, nous n’attendons pas dieu, pas le diable, nous attendons simplement la fin, la mort et pour tromper notre ennui, pour tromper notre angoisse, nous nous agitons, nous nous aimons, nous nous haïssons, nous nous asservissons, nous nous distrayons, nous oublions notre humanité, nous nous y raccrochons, nous nous racontons des histoire, nous nous jouons la comédie ou la tragédie, juste pour meubler le temps qui nous sépare de la faucheuse. Ce n’est pas en attendant godot, c’est en attendant la mort. Et pour oublier, nous nous divertissons comme vladimir et estragon, comme pozzo et lucky, des allégories des hommes. Tous les hommes n’attendent qu’une chose, leur mort. Lisez en attendant godot, vous rirez, vous pleurerez, vous réfléchirez, vous vous distrairez en attendant la camarde.

Admirez le style de l’auteur, sa profondeur de vue, son talent pour transformer le rien en tout, pour surplomber le néant sans jamais y tomber. En attendant godot est un exercice d’equilibriste, la vie est un exercice d’équilibriste, comme l’acrobate nous savons tous qu’un jour nous tomberons." ( )
  Luc_Bertrand | Dec 21, 2014 |
En attendant Godot, pièce de théâtre sur l'attente, est le récit de deux hères qui attendent un type qui ne viendra jamais. Ils n'ont pas vraiment toute leur tête et discutent abondamment de choses simples, dans dialogue souvent sans queue ni tête mais quand même amusants.
Une lecture détente, qui ne prend probablement toute sa saveur que jouée, vu le nombre de gags visuels présents. ( )
1 voter greuh | May 3, 2011 |
Ouaouh ! Pièce archie connue que je n'avais pas encore lue, ni la chance de la voir au théâtre... eh oui il est toujours temps de combler ses lacunes !
Quel style, quelle écriture ! J'ai été fasciné et impressionné par le long monologue de Lucky à la fin du premier acte. Tout en le lisant je me disais mais comment un acteur peut-il retenir ce texte pour le jouer sur scène.
Le texte est truffé de situation absurde cocasse qui bascule en deux phrases dans le tragique, puis dans le ridicule. C'est fascinant.
Les thèmes et les réflexions sont multiples. On peut discuter longtemps sur cette attente et qui est attendu cependant un thème revient de manière récurrente : le salut..
"- On se pendra demain. A moins que Godot ne vienne. - Et s'il vient ? - Nous serons sauvés."
Mais au lieu de l'attendre il vaut peut-être mieux le chercher. ( )
1 voter folivier | Feb 9, 2011 |
L’écriture de Beckett m’a toujours impressionné. J’aimerai avoir cette puissance d’évocation dans le néant. Vous connaissez tous l’intrigue ou plutôt son absence. On vient le soir et on attend, on revient le soir et on attend auprès d’un arbre, Godot. Les acteurs sont des minables, des ratés, des hommes, qui s’enchainent, se déchaînent, s’aiment, se haïssent, nous finalement. C’est une pièce d’une richesse immense, infinie. Elle est sans concession, sans fard sur notre condition. Nous sommes des animaux. Seule l’angoisse de l’attente de godot nous sort de notre animalité. Nous attendons quoi, qui, nous n’attendons pas dieu, pas le diable, nous attendons simplement la fin, la mort et pour tromper notre ennui, pour tromper notre angoisse, nous nous agitons, nous nous aimons, nous nous haïssons, nous nous asservissons, nous nous distrayons, nous oublions notre humanité, nous nous y raccrochons, nous nous racontons des histoire, nous nous jouons la comédie ou la tragédie, juste pour meubler le temps qui nous sépare de la faucheuse. Ce n’est pas en attendant godot, c’est en attendant la mort. Et pour oublier, nous nous divertissons comme vladimir et estragon, comme pozzo et lucky, des allégories des hommes. Tous les hommes n’attendent qu’une chose, leur mort. Lisez en attendant godot, vous rirez, vous pleurerez, vous réfléchirez, vous vous distrairez en attendant la camarde.

Admirez le style de l’auteur, sa profondeur de vue, son talent pour transformer le rien en tout, pour surplomber le néant sans jamais y tomber. En attendant godot est un exercice d’equilibriste, la vie est un exercice d’équilibriste, comme l’acrobate nous savons tous qu’un jour nous tomberons.
1 voter PUautomne | Dec 17, 2010 |
Affichage de 1-5 de 6 (suivant | tout afficher)

» Ajouter d'autres auteur(e)s (62 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Beckett, Samuelauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Andrade, Fabio de SouzaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Brée, GermaineDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bryden, MaryIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Deardoff, Kenneth R.Concepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Duckworth, ColinDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Eriksson, Göran O.Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Eriksson, Lill-IngerTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Kuhlman, RoyConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Ouředník, PatrikTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Phillips, TomIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Schoenfeld, EricDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Est contenu dans

Est parodié dans

Contient une étude de

Contient un supplément

Contient un commentaire de texte de

Contient un guide de lecture pour étudiant

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Premiers mots
Citations
Derniers mots
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

Two old tramps wait on a bare stretch of road near a tree for Godot.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.9)
0.5 7
1 69
1.5 9
2 160
2.5 25
3 465
3.5 84
4 757
4.5 101
5 828

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 164,550,997 livres! | Barre supérieure: Toujours visible