AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Les annales du Disque-Monde, Tome 1 : La Huitième Couleur (1983)

par Terry Pratchett

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

Séries: Disque-monde (1), Discworld: Rincewind (1)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
19,145380178 (3.75)642
On a world supported on the back of a giant turtle, a gleeful, explosive, wickedly eccentric expedition sets out. There's an avaricious but inept wizard, a naive tourist whose luggage moves on hundreds of dear little legs, and of course 'the edge' of the planet.
  1. 210
    Le Guide du routard galactique par Douglas Adams (mcenroeucsb)
  2. 122
    Neverwhere par Neil Gaiman (derelicious)
  3. 80
    L'Affaire Jane Eyre par Jasper Fforde (glade1)
    glade1: Another "zany alternate universe," set on earth in a slightly different version of history and with forays into BookWorld, or the actual events of books.
  4. 60
    Ill Met in Lankhmar [collection] par Fritz Leiber Jr. (ehines)
    ehines: Pratchett, of course, is far more contemporary, but aside from the obvious parody/homage, the tone and atmosphere of Pratchett's early Discworld books are clearly inpsired by the Lankhmar stories. Well worth reading either Leiber's or Pratchett's take on ironic fantasy heroism.… (plus d'informations)
  5. 40
    Mogworld par Yahtzee Croshaw (electronicmemory)
  6. 40
    Les 13 vies et demie du capitaine ours bleu, tome 1 par Walter Moers (Tjarda)
    Tjarda: Walter Moers created the fantastic continent of Zamonia, with a great number of colourful characters. You may think it's for kids, but it is certainly not!
  7. 30
    Another Fine Myth par Robert Asprin (Cecrow)
  8. 10
    Soul Retrievers par David Burton (Skylles)
    Skylles: Fun, often silly, very creative, action fantasy
  9. 10
    The Ultimate Hitchhiker's Guide to the Galaxy par Douglas Adams (Morteana)
  10. 10
    Donjon Zénith, tome 1 : Coeur de canard par Joann Sfar (yokai)
  11. 11
    Lombres par China Miéville (asha.leu)
  12. 44
    Un sale boulot par Christopher Moore (lookitisheef)
  13. 01
    The Toyminator par Robert Rankin (ShelfMonkey)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 642 mentions

Anglais (358)  Français (7)  Espagnol (6)  Allemand (2)  Roumain (1)  Polonais (1)  Néerlandais (1)  Danois (1)  Norvégien (1)  Suédois (1)  Hongrois (1)  Toutes les langues (380)
Affichage de 1-5 de 7 (suivant | tout afficher)
Premier livre des Annales du Disque-monde, la Huitième couleur est l’aventure rocambolesque du mage incompétent Rincevent et du touriste Deuxfleurs. Merveilleuse introduction à l’écriture de Terry Pratchett, le roman explore un monde qui ne peut être décrit autrement que profondément divertissant. Son atmosphère humoristique apporte du désopilant dans un univers typique de fantasy faisant ainsi de la Huitième couleur une aventure unique. Les multiples personnages offre tous de quoi s’attacher et tant mieux pour le lecteur, car la plupart reviendront plus tard dans les Annales du Disque-monde subséquentes. Lecteur en quête d’histoires sobres et sombres s’abstenir.
  sandrine6433a18 | Dec 7, 2018 |
Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde se balade à dos de quatre éléphants, eux©mêmes juchés sur la carapace de la Grande Tortue... Oui, c'est le Disque©monde... Les habitants de la cité d'Ankh©Morpork croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif, fidèlement escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde des Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse et qui devait les conduire loin : dans une caverne de dragons ; peut©être jusqu'au Rebord du Disque. Car Deuxfleurs était d'une espèce plus redoutable qu'on ne l'imaginait : c'était un touriste... A la lumière de l'octarine, la huitième couleur, celle de la magie, découvrez l'univers fantastique et cocasse de Terry Pratchett.
  vdb | Dec 31, 2011 |
Terry Prachett depuis bientôt 25 ans dynamite les standards de la Fantasy avec bonheur. Les annales du disque monde resteront un petit chef d’oeuvre d’humour et de non sense anglais avec quelques réflexions sur l’écologie et des portraits d’hommes de la fin du XXé siècle acerbes, acides mais justes. Le disque-monde ressemble à ça . Un monde fort improbable mais confronté à des problèmes très humains, la violence, la pauvreté, des catastrophes naturelles et moins naturelles et surtout dans ce premier opus, à un grand danger, le premier touriste (deuxfleurs). Il possède un bagage dont chaque voyageur rêve. Il a un guide de piètre qualité un mage raté, rincevent. Sa fonction principal est de pouvoir voir la Mort qui est ici de sexe masculin. La Mort est un personnage important des annales. Ce livre raconte les déambulations de ces deux personnages dans un univers déjanté soumis aux jeux des dieux (un clin d’oeil à la mythologie la plus classique). La magie ressemble à s’y méprendre à l’énergie nucléaire et à tous ses dangers. C’est un livre réjouissant, facile à lire quand on sort de garde. Ce n’est pas qu’un divertissement, il porte à la réflexion sur certains de nos comportements scientistes qui s’apparentent à la magie de ce monde loufoque. J’adore Terry Prachett.
  PUautomne | Dec 17, 2010 |
Ce premier tome des annales du Disque-Monde séduit et déçoit à la fois. L'humour y est constamment présent, notamment à travers le caractère des personnages et de leurs réactions, mais aussi dans la parodies de différents ouvrages cultes de la fantasy. On suit donc avec délectation les aventures du magicien Rincevent et du touriste Deuxfleurs. Néanmoins, au fil de leurs déambulations, cet humour s'essouffle, devient répétitif et il n'est pas compensé par le récit.
Ce roman est donc basé sur une bonne idée mais peine à maintenir notre intérêt une fois une centaine de pages passées. ( )
  Patangel | Sep 26, 2010 |
Les annales du Disque-Monde constituent l’œuvre majeure de l’anglais Terry Pratchett, qui y a gagné ses galons d’humoriste reconnu et vénéré. Avec plus de 30 volumes au compteur, voilà une série qui a séduit bien des lecteurs et suscité un enthousiasme sans cesse renouvelé. Un monde plat et rond, porté par quatre éléphants eux-mêmes juchés sur la carapace d’une énorme tortue. Tout ça a de quoi surprendre. Sur ce gigantesque disque, un univers inspiré des romans de fantasy, peuplé de dieux, sorciers, brigands, monstres, assureurs, etc. qui constituent un petit monde hétéroclite, bigarré et complètement frappé. Car le Disque-Monde est avant tout une gigantesque farce, parodie lancée à la face du monde, qui n’épargne rien ni personne.
Dans ce tome d’exposition, le lecteur découvre le destin de quelques-uns des personnages les plus récurrents de l’univers de Pratchett : Rincevent, magicien raté et trimballé aux quatre coins du Disque, la Mort, au travail pénible et ingrat et quelques autres joyeux drilles réjouissants. La Huitième Couleur détourne quelques clichés de la fantasy de belle manière. On trouve ainsi les doubles de Conan le Barbare, l’épée Stormbringer ou Fahrd et le Souricier Gris, les deux héros de Fritz Leiber. On se perd avec plaisir dans ce roman un peu fou, où tout est détourné, éraflé, où les bons mots côtoient les pires calembours et le comique règne en maître incontesté. La trame du livre n’est pas toujours claire ou passionnante, qu’importe, la plume de Pratchett est agréable à lire, l’humour omniprésent et fin. Bref, il faut lire Pratchett, ses bouquins sont vraiment à mettre entre toutes les mains. ( )
  corporate_clone | Jul 7, 2010 |
Affichage de 1-5 de 7 (suivant | tout afficher)
aucune critique | ajouter une critique

» Ajouter d'autres auteur(e)s (21 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Pratchett, Terryauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Brandhorst, AndreasTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Callori, NataliaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Kantůrek, JanTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Kirby, JoshArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Macía, CristinaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
McLaren, JoeArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Planer, NigelNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Player, StephenArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Robinson, TonyNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Rockwell, Scottauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Sahlin, OlleTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Premiers mots
Dans un ensemble lointain de dimensions récupérées à la casse, dans un plan astral nullement conçu pour planer, les tourbillons de brumes stellaires frémissent et s'écartent...
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Tourist, Rincewind decided, meant "idiot".
Let's just say that if complete and utter chaos was lightning, he'd be the sort to stand on a hilltop in a thunderstorm wearing wet copper armour and shouting 'All gods are bastards'.
Rincewind sighed again. It was all very well going on about pure logic and how the universe was ruled by logic and the harmony of numbers, but the plain fact of the matter was that the Disc was manifestly traversing space on the back of a giant turtle and the gods had a habit of going around to atheists' houses and smashing their windows.
Derniers mots
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

On a world supported on the back of a giant turtle, a gleeful, explosive, wickedly eccentric expedition sets out. There's an avaricious but inept wizard, a naive tourist whose luggage moves on hundreds of dear little legs, and of course 'the edge' of the planet.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.75)
0.5 4
1 57
1.5 8
2 330
2.5 80
3 1409
3.5 328
4 1818
4.5 107
5 1170

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 164,541,034 livres! | Barre supérieure: Toujours visible