Photo de l'auteur

Anita Brookner (1928–2016)

Auteur de Hôtel du lac

33+ oeuvres 11,482 utilisateurs 293 critiques 52 Favoris

A propos de l'auteur

Anita Brookner was born in London, England on July 16, 1928. She received a BA in history from King's College London in 1949 and a doctorate in art history from the Courtauld Institute of Art in 1953. She went on to lecture in art at Reading University and the Courtauld Institute, where she afficher plus specialized in eighteenth- and nineteenth-century French art. She became the first woman to be named as Slade Professor of Art at Cambridge University in 1967. Her first novel, A Start in Life, was published in 1981. Some of her other works include The Bay of Angels, The Next Big Thing, The Rules of Engagement, Latecomers, Leaving Home, Incidents in the Rue Laugier, Look at Me, and Strangers. Hotel du Lac won the Booker Prize for Fiction in 1984 and was adapted for television in 1986. She has also written scholarly works about Jacques Louis David, Jean Baptiste Greuze, and Jean-Antoine Watteau. She died on March 10, 2016 at the age of 87. (Bowker Author Biography) afficher moins
Crédit image: Courtesy Roberta Rood.

Séries

Œuvres de Anita Brookner

Hôtel du lac (1984) 2,775 exemplaires
Regardez-moi (1981) 627 exemplaires
A Start in Life (1981) 558 exemplaires
Sofka (1985) 491 exemplaires
Mésalliance (1986) 445 exemplaires
Latecomers (1988) 437 exemplaires
A Friend from England (1987) 400 exemplaires
Julia et moi (1990) 389 exemplaires
Providence (1982) 364 exemplaires
Impostures (1992) 362 exemplaires
Undue Influence (1999) 345 exemplaires
The Bay of Angels (2001) 335 exemplaires
Etats seconds (1996) 333 exemplaires
Esquives (1991) 330 exemplaires
Incidents in the Rue Laugier (1995) 324 exemplaires
Visitors (1997) 323 exemplaires
Les règles du consentement (2003) 315 exemplaires
Dolly (1993) 306 exemplaires
The Next Big Thing (2002) 300 exemplaires
Loin de soi (2005) 300 exemplaires
Lewis Percy (1989) 298 exemplaires
Falling Slowly (1998) 297 exemplaires
Strangers (2009) 270 exemplaires
L'automne de Monsieur Bland (1994) 262 exemplaires
Romanticism and Its Discontents (1763) 77 exemplaires
Soundings (1997) 50 exemplaires
Watteau (1900) 42 exemplaires
Jacques-Louis David (1980) 31 exemplaires
At the Hairdresser's (2011) 24 exemplaires
The Stories of Edith Wharton (volume 1) (1988) — Directeur de publication — 21 exemplaires
The Stories of Edith Wharton (volume 2) (1989) — Directeur de publication — 21 exemplaires

Oeuvres associées

Chez les heureux du monde (1905) — Introduction, quelques éditions9,695 exemplaires
L'écueil (1912) — Introduction, quelques éditions818 exemplaires
La nymphe au coeur fidèle (1924) — Introduction, quelques éditions387 exemplaires
Eustace and Hilda: A Trilogy (1958) — Introduction, quelques éditions; quelques éditions294 exemplaires
Pronto (1952) — Introduction, quelques éditions216 exemplaires
The Stories of Edith Wharton (1982) — Introduction, quelques éditions69 exemplaires
The Collected Stories of Edith Wharton (1998) — Introduction, quelques éditions65 exemplaires
Granta 13: After the Revolution (1984) — Contributeur — 54 exemplaires
The Letters of Gustave Flaubert: 1830-1880 (2001) — Avant-propos, quelques éditions15 exemplaires
Hotel du Lac [1986 film] (2003) — Original novel — 15 exemplaires
Gauguin — Traducteur, quelques éditions1 exemplaire

Étiqueté

Partage des connaissances

Nom canonique
Brookner, Anita
Date de naissance
1928-07-16
Date de décès
2016-03-10
Sexe
female
Nationalité
UK
Lieu de naissance
Herne Hill, London, England, UK
Lieu du décès
London, England, UK
Lieux de résidence
London, England, UK
Paris, France
Études
James Allen's Girls School, UK
King's College, London (BA|1949)
Courtauld Institute of Art, University of London (Ph.D|1953)
École du Louvre
Professions
art historian
university professor
novelist
Organisations
Courtauld Institute of Art
University of London
University of Cambridge
Reading University
Prix et distinctions
Commander, Order of the British Empire (1990)
University of London (Fellow, King's College)
Booker Prize for Fiction (1984)
Agent
A. M. Heath & Co
Courte biographie
Anita Brookner was born in south London in 1928, the daughter of a Polish immigrant family. She trained as an art historian, and worked at the Courtauld Institute of Art until her retirement in 1988. She published her first novel, A Start in Life, in 1981 and her twenty-fourth, Strangers, in 2009. Hotel du Lac won the 1984 Booker Prize. As well as fiction, Anita Brookner has published a number of volumes of art criticism.

Membres

Discussions

Anita Brookner à Virago Modern Classics (Août 2013)

Critiques

L’hôtel du lac est un établissement sobre, classique et élégant situé le long du lac de Genève. C’est là qu’Edith Hope décide de poser ses valises pour quelques semaines, le temps de se faire oublier mais aussi, l’espère-t-elle, de se retrouver.
Ecrivain, elle sent le vide de son encrier ; elle réserve par conséquent surtout son écriture aux lettres qu’elle envoie à l’homme marié dont elle est amoureuse. Elle passe en réalité ses journées à observer les autres pensionnaires de l’hôtel dont chacun et chacune pourrait, grâce à la richesse des portraits qui en sont faits, faire l’objet d’un autre roman à part entière. La question du regard est centrale et même omniprésente dans les romans d’Anita Brookner. On se souvient également de Look at me, autre beau roman au titre évocateur.
Rarement un auteur ne parvient à restituer aussi subtilement la tension et le sens d’un mouvement, d’un regard, d’un geste. Dans l’immobilité et le silence, tout prend remarquablement vie, Anita Brookner se chargeant habilement de nous rappeler que c’est quand "il ne se passe rien" qu’il se passe précisément le plus de choses. Cette magie s'opère grâce à une véritable acuité psychologique alliée à une grande finesse d’écriture, volontiers ironique, qui ne manque ni de piquant, ni même au besoin d’acidité.
Edith Hope, au nom de famille non étranger à sa nature, est dans l’expectative, se sentant plus spectatrice qu’actrice de sa vie. Mais n’en est-il pas de même pour la plupart des êtres ? et ce sentiment ne frappe-t-il pas en premier lieu les écrivains ?
Quoi qu’il en soit, on apprend très tardivement dans le roman que la protagoniste a fait preuve d’un sursaut de volonté et de liberté dont elle a été la première surprise en s’enfuyant le jour de son mariage (on apprend ainsi tardivement la raison de son séjour solitaire à l’hôtel du lac), échappant à un homme qui ne lui convenait pas. Mais quelle voie souhaite-t-elle désormais prendre pour mener sa vie ? En mettant fin aux fuites successives de son existence, c’est sûr. Mais l’auteure laissera finement le lecteur en inventer la suite…
Anita Brookner fait décidément partie de la grande lignée des auteures anglaises du 20ème siècle.
A noter que le livre a très justement obtenu le Booker Prize en 1984.

Sur la manière dont on peut vivre dans le regard de l’autre :
“David used to say, stretching out his long arm to gather her to him as they sat on her big sofa. And that had always been her cue to present him with her gentle observations, always skilfully edited, and to watch the lines of fatigue on his lean and foxy face dissolve into a smile. For that is how he saw me, she thought, and out of love for him that is how I tried to be”.

Sur l’oisiveté / passivité :
« It is not true that Satan makes work for idle hands to do; that is just what he doesn’t. Satan should be at hand with all manner of glittering distractions, false but irresistible promises, inducements to reprehensible behaviour. Instead of which one is simply offered a choice between overwork and half-hearted idleness. And that is scarcely a choice at all. One cannot even rely on Satan to fulfil his obligations”.
… (plus d'informations)
 
Signalé
biche1968 | 97 autres critiques | May 24, 2020 |
Kitty, spécialiste de littérature romantique française, dirige un séminaire universitaire sur "Adolphe" de Benjamin Constant, et rêve d'un avenir commun avec l'un de ses collègues. Si la mise en abîme est un peu trop évidente et appuyée pour qui connaît ses classiques, la psychologie amoureuse ravit par sa précision délicate et sensible et l'on se prend à espérer que Kitty ne sera pas Ellénore.
½
 
Signalé
Steph. | 8 autres critiques | Sep 25, 2017 |
Edith, une écrivain anglaise de 39 ans, est "exilée" par ses proches dans un hôtel des bords du lac Léman, après un scandale sentimental. Dans ce quasi huis-clos (mises à part quelques excursions au château de Chillon ou à Ouchy), elle découvre un petit milieu de luxe, de potins et de médisances. Un roman fait de sensations, d'observation, de solitude et de lenteur ennuyée, et une belle réflexion sur la condition féminine, ses codes, ses valeurs et ses aspirations.
 
Signalé
Steph. | 97 autres critiques | Apr 3, 2016 |
Anita Brookner, romancière britannique aujourd'hui âgée de 86 ans, continue à écrire des livres d'une formidable acuité.

Strangers, publié en 2009, illustre parfaitement son très grand talent d'écriture. Mentionner son acuité est d'ailleurs un euphémisme; il conviendrait mieux de parler d'une écriture au scalpel. Car Anita Brookner capte les oscillations psychologiques de ses personnages comme personne, avec un style riche, précis et d'une grande élégance, dépourvu de tout sentimentalisme.

L'histoire est celle de Paul Sturgis, retraité plutôt aisé de 72 ans, ayant fait une carrière dans le monde bancaire. Sa vie solitaire, rangée et sans surprise se trouve interrogée par l'apparition d'une femme rencontrée par hasard lors d'un voyage à Venise et par la réapparition d'une autre femme qu'il a aimée dans le passé.
A l'heure de la vieillesse, il craint de mourir seul parmi des étrangers et se demande s'il ne devrait pas envisager de nouer une relation avec une femme.

Si l'histoire présente -volontairement- peu d'intérêt par son caractère ordinaire et répétitif, l'incursion dans la tête d'un septuagénaire en proie au doute et à des angoisses propres à son âge est brillante et très maîtrisée.
Avec une grande ironie, le roman relate la cruauté des relations humaines et de ce qui s'apparente à des vies ratées.

Il regorge de phrases impeccables et sans appel de ce type :
"This was an organic relationship, an attachment between survivors who happened to share one or two memories."
"Once the pains of love were relegated to the past the pains of living became more noticeable."

Un écrivain de premier rang.
… (plus d'informations)
 
Signalé
biche1968 | 20 autres critiques | Jan 1, 2015 |

Listes

Prix et récompenses

Vous aimerez peut-être aussi

Auteurs associés

Statistiques

Œuvres
33
Aussi par
12
Membres
11,482
Popularité
#2,043
Évaluation
3.8
Critiques
293
ISBN
585
Langues
16
Favoris
52

Tableaux et graphiques