Photo de l'auteur

Margaret Mitchell (1) (1900–1949)

Auteur de Autant en emporte le vent

Pour les autres auteurs qui s'appellent Margaret Mitchell, voyez la page de désambigüisation.

72+ oeuvres 25,030 utilisateurs 469 critiques 59 Favoris

A propos de l'auteur

Margaret Mitchell, 1900 - 1949 Novelist Margaret Mitchell was born November 8, 1900 in Atlanta, Georgia to Eugene Muse Mitchell, a prominent attorney, and Maybelle Stephens Mitchell, a suffragette. She attended Smith College from 1918-1919 to study psychiatry, but she had to return to Atlanta when afficher plus her mother died during the great flu epidemic of 1918. In 1922, she married Red Upshaw but left him three months later and had the marriage annulled. In 1925, she married John Marsh, the best man at her first wedding. He died in 1952. Mitchell joined the prestigious Debutante Club, but her public drinking, smoking and her performance of an Apache dance in a sensual costume, ended that for her. She was refused membership to the Atlanta Junior League. She began her writing career as a feature writer for the Atlanta Journal. She authored a freelance column for the paper called Elizabeth Bennett's Gossip. Mitchell is the author of the best selling novel of all time, "Gone with the Wind" (1936). In 1939, the film version was a smash hit and it received ten Academy Awards. Scarlett's original name was Pansy, which was also the book's working title, but editors insisted that it would be changed because of its use in the North to refer to homosexuals. Other early titles of the book were "Tote the Weary Load" and "Tomorrow Is Another Day." It is believed that the character Rhett Butler was inspired by her first husband Red Upshaw, and the character Ashley Wilkes was inspired by her first fiance, the attractive and idealistic Lieutenant Clifford Henry. Henry was killed in France during World War I and Mitchell declared him as the one great love of her life. On August 16, 1949, Margaret Mitchell died of injuries she received when she was hit by an intoxicated cabdriver while crossing Peachtree Street in Atlanta. She was mourned by so many that tickets had to be distributed for the funeral. Published posthumously was "Lost Laysen" (1996), which was a novella Mitchell wrote in 1915, at the age of fifteen, as a gift for her boyfriend. (Bowker Author Biography) afficher moins

Œuvres de Margaret Mitchell

Autant en emporte le vent (1936) 23,683 exemplaires, 445 critiques
Lost Laysen (1996) 411 exemplaires, 9 critiques
Autant en emporte le vent, tome 1 (1961) 112 exemplaires
Gone with the Wind (Part 2/4) (1957) 98 exemplaires, 1 critique
Autant en emporte le vent tome 2 (1937) 96 exemplaires, 4 critiques
Gone with the Wind (Part 1/4) (1976) 87 exemplaires, 1 critique
Gone With the Wind, Part 1 [Penguin Readers] (1974) 76 exemplaires, 1 critique
Autant en emporte le vent, tome 2 (1937) 72 exemplaires
Autant en emporte le vent tome 1 (1962) 71 exemplaires, 2 critiques
Autant en emporte le vent, tome 3 (1976) 62 exemplaires
Gone With the Wind, Part 2 [Penguin Readers] (1999) 33 exemplaires, 1 critique
Margaret Mitchell, Reporter (2000) 28 exemplaires, 1 critique
Gone with the Wind (Part 3/4) (1976) 13 exemplaires
Mitchell Margaret 2 exemplaires
Gone with the Wind, Vol. 2 (of 2) — Auteur — 2 exemplaires
Borta Med Vinden Del I 2 exemplaires
Vējiem līdzi (2001) 2 exemplaires
Tuulest viidud I 2 exemplaires
Przeminęło z wiatrem. T. 2 (1993) 2 exemplaires
Via col vento (1991) 1 exemplaire, 1 critique
Scarlett 1 exemplaire
Gone with the Wind, Vol. 1 (of 2) — Auteur — 1 exemplaire
Przeminęło z wiatrem. T. 1 (2003) 1 exemplaire
I Want to Be Famous (2002) 1 exemplaire
Vējiem līdzi 1 exemplaire
Gone with the Wind 1 exemplaire
Unesennye vetrom. T. 2 (2014) 1 exemplaire
Unesennye vetrom. Tom 2 (2013) 1 exemplaire
Unesennye vetrom : roman. Tom 1 (1991) 1 exemplaire

Oeuvres associées

Gone with the Wind (1939) — Novel — 1,026 exemplaires, 6 critiques

Étiqueté

Partage des connaissances

Nom canonique
Mitchell, Margaret
Nom légal
Mitchell, Margaret Munnerlyn
Date de naissance
1900-11-08
Date de décès
1949-08-16
Lieu de sépulture
Oakland Cemetery, Atlanta, Georgia, USA
Sexe
female
Nationalité
USA
Lieu de naissance
Atlanta, Georgia, USA
Lieu du décès
Atlanta, Georgia, USA
Cause du décès
Hit and run accident
Lieux de résidence
Atlanta, Georgia, USA
Études
Smith College
Professions
journalist
novelist
Prix et distinctions
Georgia Women of Achievement (1994)
Georgia Writers Hall of Fame

Membres

Critiques

> AUTANT EN EMPORTE LE VENT, par Margaret Mitchell. — Scarlett O'Hara est une jeune femme de la haute société sudiste dont la famille a une très belle plantation, Tara. Courtisée par tous les bons partis du pays, Scarlett O'Hara n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes. Mais celui-ci est amoureux de la quasi-sainte Melanie Hamilton. Scarlett cherche à tout prix à le séduire mais finit par remarquer le beau Rhett Butler. La guerre de Sécession éclate. Elle finit par épouser Rhett Butler…(prix Pulitzer en 1937)
-- Lire ce livre à l'adolescence, c'est découvrir une femme qui est aveugle au monde autour d'elle. C'est aussi découvrir des émotions fortes, une vitalité et une capacité chez une femme qui, à priori, n'était pas destinée à exploiter ses qualités (et ses défauts). J'ai commencé à m'ouvrir au monde extérieur après avoir lu ce livre, je ne voulais pas "passer à côté" de…tout. D'autre part, la culture sudiste m'a grandement intéressée depuis. Ce livre donne évidemment une version idéalisée de l'esclavage, mais le point de vue du maître blanc est important pour comprendre le tout.
Catherine Desrochers (ICI.Radio-Canada.ca)
… (plus d'informations)
 
Signalé
Joop-le-philosophe | 444 autres critiques | Dec 31, 2018 |
Géorgie, Etats-Unis, à la veille de la guerre de Sécession.
Scarlett, née et élevée en Géorgie, est une « Southern Belle », fille d’un riche planteur de coton, choyée depuis l’enfance par sa Mama, entièrement dévouée à la famille. Irlando-française de seconde génération, la jeune fille de seize ans a hérité du caractère impétueux de son irlandais de père et de la peau claire et des cheveux noires de sa mère d’origine française. Son charme et sa beauté lui attirent les attentions de tous les hommes du comté, mais elle est secrètement amoureuse d’Ashley Wilkes, fils du planteur voisin. L’annonce surprise du mariage d’Ashley avec sa cousine Mélanie détruit tous ses espoirs. De dépit, alors qu’elle s’est fougueusement déclarée à Ashley, sous les oreilles indiscrètes de l’arrogant Rhett Butler, Scarlett décide d’épouser le falot frère de Mélanie, Charles Hamilton.
En quelques semaines, alors que la guerre de Sécession est déjà engagée, Scarlett passe de l’état de jeune fille insouciante et enjouée à celui d’épouse, puis de veuve, et enfin de mère d’un petit garçon.
Scarlett quitte alors Tara, la plantation familiale, pour rejoindre Mélanie restée seule avec sa tante à Atlanta alors qu’Ashley s’est engagé dans les troupes confédérées. C’est là que son chemin croise de nouveau celui de Rhett Butler, et que commence vraiment le récit de sa vie mouvementée, la vie d’une héroïne tragique confrontée à de multiples épreuves.
Voilà pour le début du roman. Autant en emporte le Vent est un vaste roman dont il y aurait beaucoup à dire, à la fois romance et fresque historique, et ce billet sera forcément incomplet.
C’est un roman complexe et captivant, dont les personnages forts sont essentiellement féminins (Scarlett, Mélanie, Mrs Merriwether, India, Ellen, sans oublier Mama) qui survivent chacun à leur manière à la Guerre de Sécession, mais est largement dominé par les personnalités de ses deux personnages principaux.
Scarlett, dès le début du roman, ne s’attire pas la sympathie du lecteur. Jeune fille gâtée, égoïste, superficielle et inculte, élevée dans les traditionnelles valeurs sudistes de l’époque, elle est sincèrement attachée à son mode de vie qu’elle n’envisage pas une seconde remettre en question. C’est une battante, qui ne recule devant rien pour retrouver la splendeur de sa vie d’antan. Ruse et séduction sont ses armes favorites. Orgueilleuse, jalouse de Mélanie, envers laquelle elle se montre souvent cruelle, elle ne renonce pas à tenter de conquérir le cœur d’Ashley. Ashley qui ne mérite absolument pas à mon avis un tel acharnement ! Je me suis souvent demandé ce qu’elle pouvait bien lui trouver. Scarlett est très souvent exaspérante, mais on ne peut s’empêcher d’admirer la ténacité et la force de caractère.
Rhett Butler est un personnage ambivalent, un séducteur, aventurier et opportuniste sans scrupule, et pourtant capable de loyauté sans faille envers qui la mérite. Malgré son attachement au Sud, il n’a jamais été conquis à la Cause, ce qui lui attire le mépris de la bonne société d’Atlanta.
Il faudrait aussi parler de la toile de fond du roman, la Guerre de Sécession, les conditions de vie des civils et des soldats pendant la guerre, la défaite du Sud et sa Reconstruction, l'abolition progressive de l'esclavage et l'émergence du KuKluxKlan, qui feraient l'objet d'intéressantes discussions.
… (plus d'informations)
 
Signalé
perduedansleslivres | 444 autres critiques | Nov 22, 2011 |

Listes

1930s (1)

Prix et récompenses

Vous aimerez peut-être aussi

Auteurs associés

Statistiques

Œuvres
72
Aussi par
1
Membres
25,030
Popularité
#842
Évaluation
½ 4.3
Critiques
469
ISBN
416
Langues
30
Favoris
59

Tableaux et graphiques