Photo de l'auteur

Malcolm Lowry (1909–1957)

Auteur de Au-dessous du volcan

63+ oeuvres 5,766 utilisateurs 102 critiques 29 Favoris

A propos de l'auteur

Clarence Malcolm Lowry was born on July 28, 1909 in Cheshire, England. He attended Braeside School, Caldicote School and the Leys School, Cambridge before sailing to the Far East as a deckhand in the summer of 1927. Upon his return in 1929, Lowry settled down to his education, first studying with afficher plus poet and novelist Conrad Aiken for several months and then entering St. Catherine's College, Cambridge University, England. He graduated in 1932 with a B.A. in English and published his first novel, "Ultramarine," in 1933. In 1934, he married Jan Gabrail in Paris, but was tormented by emotional problems. After spending some time in the psychiatric wing of Bellevue Hospital in New York, he began work on his next book, "Lunar Caustic" in 1935. The next year, he and his wife moved to Mexico where he began writing "Under the Volcano." Over the next 10 years, work on the book continued, despite personal crises that included a divorce and remarriage, moves from Mexico to Los Angeles to Vancouver, and the destruction of his home by fire. "Under the Volcano" was finally published in New York on February 19, 1947 and in London on September 1, 1947. The book has since become a classic, but unfortunately its themes of alcoholism and failure were all too genuine a part of Lowry's life. While he continued to write and to travel, the remainder of his life was plagued by the severe emotional problems brought about by his excessive drinking. Malcolm Lowry died on June 27, 1957 in the English village of Ripe, Sussex. (Bowker Author Biography) afficher moins
Crédit image: Malcolm Lowry foto: Modernista

Séries

Œuvres de Malcolm Lowry

Au-dessous du volcan (1947) 4,391 exemplaires
Ultramarine (1962) 242 exemplaires
Ecoute notre voix ô Seigneur... (1961) 167 exemplaires
October Ferry to Gabriola (1971) 157 exemplaires
Lunar Caustic (1963) 131 exemplaires
Selected letters of Malcolm Lowry (1965) 37 exemplaires
Malcolm Lowry: Psalms and Songs (1975) 21 exemplaires
The 1940 Under the volcano (1994) 19 exemplaires
Poésies complètes (1992) 13 exemplaires
Chambre d'hôtel à Chartres (1996) 12 exemplaires
Le Garde-fantôme (1996) 8 exemplaires
Romans, nouvelles, poèmes (1995) 3 exemplaires
Pour l'amour de mourir (1976) 2 exemplaires
Merci infiniment (2010) 2 exemplaires
La mordida (Italian Edition) (2021) 1 exemplaire
L'urlo del mare e il buio (2021) — Auteur — 1 exemplaire
Verso il Mar Bianco (2019) 1 exemplaire
New world writing. 4 1 exemplaire
Lowry Malcom 1 exemplaire
Briefe 1 exemplaire
Mezcal (1993) 1 exemplaire
Poemas (1979) 1 exemplaire
The bravest boat 1 exemplaire
Pod ognjenikom 1 exemplaire
Sügavsinine meri (2008) 1 exemplaire
Malcolm Lowry eighty years on (1990) 1 exemplaire

Oeuvres associées

The Penguin Book of Modern British Short Stories (1989) — Contributeur — 429 exemplaires
City Lights Pocket Poets Anthology (1995) — Contributeur — 352 exemplaires
Great Canadian Short Stories (1971) — Contributeur — 53 exemplaires
The Oxford Book of Sea Stories (1994) — Contributeur — 50 exemplaires
Canadian Short Stories (1960) — Contributeur — 45 exemplaires
The Penguin Book of Modern Canadian Short Stories (1982) — Contributeur — 12 exemplaires
Under the Volcano [1984 film] (1984) — Original novel — 11 exemplaires
Favourite Sea Stories from Seaside Al (1996) — Contributeur — 7 exemplaires
New World Writing 18 (1961) — Contributeur — 3 exemplaires

Étiqueté

Partage des connaissances

Membres

Critiques

Le livre se passe au Mexique et est plus ou moins un classique, alors ça fait un moment que je tourne autour, sans vraiment être attirée par le résumé. C’est là que les fictions de France Culture sont utiles, j’ai pu écouter une adaptation. Mais même s’il y a le Popocatepetl en toile de fond, un bouquin sur l’alcoolisme n’est pas du tout pour moi. Les divagations d’un homme complètement imbibé, les errances d’une classe oisive, tout cela m’a laissée de marbre. Je suis allée jusqu’au bout, mais en comptant les minutes...… (plus d'informations)
 
Signalé
raton-liseur | 87 autres critiques | Oct 18, 2023 |
> Babelio : https://www.babelio.com/livres/Lowry-Merci-infiniment/475847

> MERCI INFINIMENT, de Malcolm Lowry, Ed. Allia, 88 pages, 10,95$. — TO THE HAPPY FEW. « Merci infiniment », répond Malcolm Lowry à son éditeur en amorce d’une lettre de 1946 dans laquelle il va s’efforcer de justifier la structure complexe de son manuscrit d’Au-dessous du volcan, critiquée par un lecteur de la maison d’édition. C’est avec une élégance exquise – et une bonne dose d’ironie et d’humour – que Lowry va rejeter chaque critique, se disant pourtant prêt à faire des coupes si tant est qu’elles lui soient imposées par un lecteur qui prenne toute la mesure de ses intentions d’auteur. On le comprend vite : il estime être, lui, l’auteur, le seul à détenir la vérité sur son oeuvre, résultat de 10 années de labeur. Prenant un à un chaque chapitre, il en loue la « remarquable cohérence », l’« immense drôlerie »… Chaque détail est « absolument nécessaire » à la compréhension globale : « Je ne m’oppose pas à d’éventuelles coupes ici et là, quoique le rythme assommant et plat me paraisse essentiel. » Petit chef-d’oeuvre d’arrogance polie, la lettre est une plaidoirie en faveur d’une oeuvre difficile, nécessitant une seconde, voire une troisième lecture pour en comprendre les enjeux. Lowry se livre à la défense d’Au-dessous du volcan avec l’assurance d’avoir écrit l’oeuvre parfaite, la comparant à une cathédrale : « Comment être sûr qu’en procédant à des coupures sévères (…) on n’ébranlerait pas alors les fondations du livre et sa structure profonde, celles-là même qui en justifient la lecture ? ». En définitive, « Il (le roman) requiert une attention soutenue, mais le lecteur sera amplement récompensé de son effort », promet-il. Les lecteurs qui vouent un véritable culte à ce chef-d’oeuvre ne peuvent que confirmer. (Marielle BEDEK)
La presse, 30 juillet 2010
… (plus d'informations)
 
Signalé
Joop-le-philosophe | May 15, 2021 |
> Malcolm Lowry POÉSIES COMPLÈTES Trad. de l’anglais par Jacques Barras Paris, Derioël et d’ailleurs, 2005, 295 p„ 25 €
Se reporter au compte rendu de Jean-Philippe ROSSIGNOL
In: Revue Esprit No. 314 (5) (Mai 2005), pp. 213-214… ; (en ligne),
URL : target="_top">https://drive.google.com/file/d/191GcK9mPU9cTHrrVsf248Ak4SUSi94Ne/view?usp=shari...… (plus d'informations)
 
Signalé
Joop-le-philosophe | Oct 16, 2020 |
> AU-DESSOUS DU VOLCAN, de Malcolm Lowry (Gallimard et Folio). — DOUZE DEGRÉS — Bien sûr on ne résume pas un livre comme ça, on peut juste tenter d'évoquer le choc que ce fut d'y entrer - d'y tomber. Il y a ce fameux premier chapitre… Tout le monde vous parle du "Volcan", mais vous ne parvenez pas à le commencer. Dix fois vous l'avez repris, mais chaque fois le premier chapitre vous a découragé. Oh, certes, ayant lu les remarquables pré- et postfaces de la version française (respectivement de Maurice Nadeau et de Max-Pol Fouchet), vous n'ignorez pas que ce premier chapitre est en fait le dernier, et qu'ainsi le livre se mord la queue et que le cycle infernal où Geoffrey Firmin (le consul américain à Quauhhahual) et sa femme Yvonne tentent vainement de se retrouver, que ce cycle est éternel - et qu'il serait donc possible, à la limite, de commencer le livre n'importe où, en l'ouvrant au hasard…
Malgré tout, le début constitue comme un sas d'initiation. Il faut commercer par souffrir avant de pouvoir goûter au terrible secret.
Alors, peu à peu, vous sentez le Mezcal dans votre bouche, et le parfum d'Yvonne dans votre nez. Et vous êtes atteint de la même "double contrainte" que les héros maudits : ou vous dites "Je t'aime" et tout est fichu, ou vous ne le dites pas et vous êtes perdu aussi, séparé de l'autre à jamais, rongé de jalousie sous la Grande Roue de la foire mexicaine, qui continue, imperturbable, à tourner.
Les grands initiés disent que ce livre peut se comprendre à dix ou douze degrés différents. De fait, le grand oeuvre de l'écrivain maudit que fut Malcolm Lowry, est construit, point par point, suivant un plan cabalistique (traduit, en mots et allégories mexicaines).
Je n'ai, pour ma part, compris qu'un ou deux niveaux seulement - à vous de vous attaquer aux autres ! Eds. Gallimard et Folio
Nouvelles Clés, (24), Juillet/Août 1992 [Romans Clés], (pp. 45-46)

> Babelio : https://www.babelio.com/livres/Lowry-Au-dessous-du-volcan/3122
> BAnQ (Le progrès du Golfe, 30 août 1963) : https://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2477144

> LA FÊTE DES MORTS. — L'histoire : les errances imprégnées d'alcool de Geoffroy Firmin, ex-consul britannique, qui cherche à oublier le départ de sa femme Yvonne.
Pourquoi faut-il l'avoir lu ? "Au-dessous du volcan" est un roman phare du XXe siècle, l'écriture de Malcolm Lowry y est à son apogée.
11 mars 2010 Linternaute

> Un chef-d'oeuvre comme il n'y en a pas dix par siècle
—(Paul Morelle, Le Monde).

> Une d'oeuvre prodigieuse... On n'épuise pas cet ouvrage bouleversant. Il faut le lire et le relire afin d'en mieux pénétrer la signification et d'en mieux savourer les beautés.
—(Maurice Nadeau).

> Malcolm Lowry "redécouverl" par les Américains.
In: Reid M., Le devoir, 25 avril 1964. … ; (en ligne),
URL : https://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2779125 [article]
… (plus d'informations)
 
Signalé
Joop-le-philosophe | 87 autres critiques | Jan 28, 2019 |

Listes

Prix et récompenses

Vous aimerez peut-être aussi

Auteurs associés

Statistiques

Œuvres
63
Aussi par
10
Membres
5,766
Popularité
#4,277
Évaluation
3.8
Critiques
102
ISBN
257
Langues
19
Favoris
29

Tableaux et graphiques