AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

La Nausée (1938)

par Jean-Paul Sartre

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
9,95682748 (3.76)174
Antoine Roquentin, c libataire d'environ trente-cinq ans, vit seul Bouville, cit imaginaire qui rappelle le Havre. Il travaille un ouvrage sur la vie du marquis de Rollebon, aristocrate de la fin du XVIIIe si cle, et vit de ses rentes, apr s avoir abandonn un emploi en Indochine, par lassitude des voyages et de ce qu'il avait cru tre de l'aventure. Cette prise de conscience marque l'une des premi res r flexions importantes de Sartre dans le livre. Roquentin tient son journal, et c'est le texte de celui-ci qui constitue le roman, crit la premi re personne. Petit petit, il constate que son rapport aux objets ordinaires a chang et se demande en quoi. Tout lui semble d sagr able, et une Naus e le prend plusieurs reprises, dans lesquelles il ne peut plus se voir, ni se sentir sans prouver un profond d go t. Il n'a plus d'affection pour personne, malgr la « rencontre de l'Autodidacte la biblioth que, avec qui il entamera un dialogue opposant l'humanisme son individualisme d sengag . Roquentin sent un profond loignement avec tout ce qui l'entoure. Roquentin ne supporte plus la bourgeoisie de Bouville, ni M. de Rollebon qui lui semble vite bien terne et sans int r t, car « l'histoire parle de ce qui a exist , et] jamais un existant ne peut justifier l'existence d'un autre existant. Aussi arr te-t-il son livre. C'est alors que, dans l'un des passages les plus philosophiques du livre, il raconte vertigineusement comment il se rend compte de l'existence, qu'il existe, comme tout ce qui l'entoure. Ses nouvelles visions changent tout son tre. Apr s avoir revu son ex-compagne, Anny, partag ses impressions, et appris qu'elle partait, il se retrouve v ritablement seul, et n'existe plus pour rien ni personne. Seul l'imaginaire parviendra peut- tre l'arracher la Naus e et l' criture d'un roman l'aiderait peut- tre accepter l'existence.… (plus d'informations)
  1. 40
    Les Carnets du sous-sol par Fyodor Dostoevsky (trillkhidr)
    trillkhidr: Perhaps an obvious connection, but one that I nevertheless could not fail to return to again and again throughout my reading of Nausea. Is Antoine a man underground?
  2. 30
    L'étranger par Albert Camus (roby72, kjuliff)
    kjuliff: Existentialism
  3. 20
    Les Mots par Jean-Paul Sartre (John_Vaughan, John_Vaughan)
  4. 10
    The Notebooks of Malte Laurids Brigge par Rainer Maria Rilke (roby72)
  5. 10
    Les portes de la perception par Aldous Huxley (kaityjames)
    kaityjames: Huxley views art as a pale imitation of objects as they ARE; Sartre finds existence disgusting and obscene, and art as a beautiful form above and beyond reality. Definitely compatible if you can dig Sartre's dark, existential language.
  6. 10
    Homo faber par Max Frisch (thecoroner)
  7. 10
    Le Cinéphile par Walker Percy (erezv)
  8. 00
    La Passion selon G. H. par Clarice Lispector (Mouseear)
  9. 00
    Les vestiges du jour par Kazuo Ishiguro (SamuelW)
    SamuelW: Although The Remains of the Day has none of Nausea's philosophical depth, there are close similarities in theme, plot and technique which make the two books a remarkable pair.
  10. 00
    Voyage au bout de la nuit par Louis-Ferdinand Céline (thecoroner)
  11. 00
    mains sales de Jean-Paul Sartre les par Marc Buffat (John_Vaughan)
  12. 00
    Les Indifférents par Alberto Moravia (JuliaMaria)
  13. 01
    Dead Certainties : Unwarranted Speculations par Simon Schama (Sea92)
    Sea92: Nausea is more of a philosophical work, but both authors explore chasm between the reality of the past and history as it is written. These are issues that historians must deal with.
  14. 12
    Destins tordus par Woody Allen (kjuliff)
    kjuliff: Woody’s satire on Nausea
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 174 mentions

Anglais (61)  Espagnol (4)  Italien (4)  Suédois (3)  Allemand (2)  Français (2)  Portugais (Brésil) (2)  Finnois (1)  Tous (1)  Néerlandais (1)  Catalan (1)  Toutes les langues (82)
2 sur 2
> Robin Armand. LES LETTRES, Jean-Paul SARTRE : La Nausée
In: Robin ARMAND, Revue Esprit (1932-1939), Vol. 6, No. 70 (1er Juillet 1938), pp. 574-575. … ; (en ligne),
URL : https://esprit.presse.fr/article/robin-armand/les-lettres-jean-paul-sartre-la-na... ;
https://drive.google.com/file/d/1xF-oul6zhfFtdCom_W9bfF_XmrvwfNhq/view?usp=shari...

> Monette Pierre. La Nausée, de Jean-Paul Sartre « L'existence, mode d'emploi »
In: (2006). Entre les lignes, 2 (3), pp. 42–43. … ; (en ligne),
URL : https://id.erudit.org/iderudit/10936ac ;
https://drive.google.com/file/d/1_N-2EhnB55gpNP7sxi4rXfbGAcIdIGBp/view?usp=shari...
  Joop-le-philosophe | Sep 13, 2020 |
Sartre n'a jamais été ma tasse de thé, mais bon classique à avoir lu... ( )
  Millepages | Jan 30, 2016 |
2 sur 2
Sartre's name, I understand, is associated with a fashionable brand of cafe philosophy and since for every so-called "existentialist" one finds quite a few "suctorialists" (if I may coin a polite term), this made-in- England translation of Sartre's first novel, "La Nausée" (published in Paris in 1938) should enjoy some success. It is hard to imagine except in a farce) a dentist persistently pulling out the wrong tooth. Publishers and translators, however, seem to get away with something of that sort. Lack of space limits me to only these examples of Mr. Alexander's blunders.
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s (31 possibles)

Nom de l'auteurRôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Sartre, Jean-PaulAuteurauteur principaltoutes les éditionsconfirmé
Aardweg, H.P. v.d.Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Alexander, LloydTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Baldick, RobertTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bernárdez, AuroraTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bernárdez, AuroraTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Carp, E. A. D. E.Introductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Carruth, HaydenIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Caruso, PaoloContributeurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Cosman, CarolTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Fonzi, BrunoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Gourmelin, JeanArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Koeva, MariaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mañas, José ÁngelAvant-proposauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mannerkorpi, JuhaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Épigraphe
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
'He is a fellow without any collective significance, barely an individual.'
L. F. Céline, The Church
Dédicace
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
TO THE BEAVER
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
These notebooks were found among the papers of Antoine Roquentin. ("Editors' Note")
The best thing would be to write down events from day to day.
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
"I live in the past. I take everything that has happened to me and arrange it. From a distance like that, it doesn't do any harm, you'd almost let yourself be caught in it. Our whole story is fairly beautiful. I give it a few prods and it makes a whole string of perfect moments. Then I close my eyes and try to imagine that I'm still living inside it."
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

Antoine Roquentin, c libataire d'environ trente-cinq ans, vit seul Bouville, cit imaginaire qui rappelle le Havre. Il travaille un ouvrage sur la vie du marquis de Rollebon, aristocrate de la fin du XVIIIe si cle, et vit de ses rentes, apr s avoir abandonn un emploi en Indochine, par lassitude des voyages et de ce qu'il avait cru tre de l'aventure. Cette prise de conscience marque l'une des premi res r flexions importantes de Sartre dans le livre. Roquentin tient son journal, et c'est le texte de celui-ci qui constitue le roman, crit la premi re personne. Petit petit, il constate que son rapport aux objets ordinaires a chang et se demande en quoi. Tout lui semble d sagr able, et une Naus e le prend plusieurs reprises, dans lesquelles il ne peut plus se voir, ni se sentir sans prouver un profond d go t. Il n'a plus d'affection pour personne, malgr la « rencontre de l'Autodidacte la biblioth que, avec qui il entamera un dialogue opposant l'humanisme son individualisme d sengag . Roquentin sent un profond loignement avec tout ce qui l'entoure. Roquentin ne supporte plus la bourgeoisie de Bouville, ni M. de Rollebon qui lui semble vite bien terne et sans int r t, car « l'histoire parle de ce qui a exist , et] jamais un existant ne peut justifier l'existence d'un autre existant. Aussi arr te-t-il son livre. C'est alors que, dans l'un des passages les plus philosophiques du livre, il raconte vertigineusement comment il se rend compte de l'existence, qu'il existe, comme tout ce qui l'entoure. Ses nouvelles visions changent tout son tre. Apr s avoir revu son ex-compagne, Anny, partag ses impressions, et appris qu'elle partait, il se retrouve v ritablement seul, et n'existe plus pour rien ni personne. Seul l'imaginaire parviendra peut- tre l'arracher la Naus e et l' criture d'un roman l'aiderait peut- tre accepter l'existence.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Discussion en cours

Aucun

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.76)
0.5 5
1 43
1.5 5
2 116
2.5 22
3 394
3.5 91
4 550
4.5 62
5 421

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 204,616,860 livres! | Barre supérieure: Toujours visible