AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

La Mégère apprivoisée (1623)

par William Shakespeare

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
7,69678929 (3.72)285
Shakespeare, who clearly preferred his women characters to his men (always excepting Falstaff and Hamlet), enlarges the human from the start, by subtly suggesting that women have the truer sense of reality.
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 285 mentions

Anglais (70)  Néerlandais (2)  Espagnol (2)  Suédois (1)  Français (1)  Catalan (1)  Arabe (1)  Toutes les langues (78)
Christopher Sly, canaille pauvre et ivrogne, est chassé sans ménagement d'un cabaret. Complètement soûl, il s'endort sur place. Peu de temps après, il est trouvé par un Lord qui décide de lui jouer une farce : paré de beaux atours et doté de serviteurs à sa disposition, Christopher Sly se réveille dans un lit somptueux, il se croit alors en plein rêve mais on lui assure qu'il est un riche gentilhomme. Pour faire durer la plaisanterie, le Lord décide de le divertir en lui faisant assister à une comédie : la pièce commence... Baptista, vieil aristocrate de Padoue a deux filles : Catarina, au caractère revêche et faisant fuir tout prétendant éventuel et la douce Bianca que convoitent bien des gentilshommes dont Hortensio et Gremio. Lorsque le jeune seigneur Lucentio débarque de Pise, il en tombe immédiatement amoureux et décide de la conquérir. Mais, pour cela, il faut d'abord que Catarina trouve un prétendant mais qui voudrait d'une jeune fille au caractère aussi épouvantable ? C'est alors que Petruchio se présente au père des deux jeunes filles et déclare vouloir épouser Catarina... ( )
  vdb | Aug 15, 2010 |
aucune critique | ajouter une critique

» Ajouter d'autres auteur(e)s (162 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
William Shakespeareauteur(e) principal(e)toutes les éditionscalculé
Baudissin, Wolf Heinrich GrafTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bergin, Thomas GoddardDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bevington, David M.Directeur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Díaz-Plaja, AuroraAdapterauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Gollancz, IsrealPréfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Harrison, George BDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Heilman, Robert BechtoldDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Hodgdon, BarbaraDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Jervis, Gerald C.Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Kidnie, M.J.Directeur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Oliver, Harold JamesDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Papp, JosephAvant-proposauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Quiller-Couch, ArthurDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Raffel, BurtonDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Thompson, AnnDirecteur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Webster, MargaretContributeurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Wright, Louis B.Directeur de publicationauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Est contenu dans

Fait l'objet d'une adaptation dans

Fait l'objet d'une réponse dans

A inspiré

Contient une étude de

Contient un commentaire de texte de

Contient un guide de lecture pour étudiant

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Tranio, since for the great desire I had
To see fair Padua, nursery of arts,
I am arrived for fruitful Lombardy,
The pleasant garden of great Italy;
And by my father's love and leave am arm'd
With his good will and thy good company,
My trusty servant, well approved in all,
Here let us breathe and haply institute
A course of learning and ingenious studies.
Sly. I’ll pheeze you, in faith.
Hostess. A pair of stocks, you rogue!
Sly. Y’are a baggage; the Slys are no rogues. Look in the
chronicles: we came in with Richard Conqueror.
Therefore, paucas pallabris; let the world slide. Sessa!
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
He that runs fastest gets the ring.
Signior Hortensio, 'twixt such friends as we
Few words suffice; and therefore, if thou know
One rich enough to be Petruchio's wife,
As wealth is burden of my wooing dance,
Be she as foul as was Florentius' love,
As old as Sibyl and as curst and shrewd
As Socrates' Xanthippe, or a worse,
She moves me not, or not removes, at least,
Affection's edge in me, were she as rough
As are the swelling Adriatic seas:
I come to wive it wealthily in Padua;
If wealthily, then happily in Padua.
Think you a little din can daunt mine ears?
Have I not in my time heard lions roar?
Have I not heard the sea puff'd up with winds
Rage like an angry boar chafed with sweat?
Have I not heard great ordnance in the field,
And heaven's artillery thunder in the skies?
Have I not in a pitched battle heard
Loud 'larums, neighing steeds, and trumpets' clang?
And do you tell me of a woman's tongue,
That gives not half so great a blow to hear
As will a chestnut in a farmer's fire?
Tush, tush! fear boys with bugs.
Father, and wife, and gentlemen, adieu;
I will to Venice; Sunday comes apace:
We will have rings and things and fine array;
And kiss me, Kate, we will be married o'Sunday.
Why, Petruchio is coming in a new hat and an old
jerkin, a pair of old breeches thrice turned, a pair
of boots that have been candle-cases, one buckled,
another laced, an old rusty sword ta'en out of the
town-armory, with a broken hilt, and chapeless;
with two broken points: his horse hipped with an
old mothy saddle and stirrups of no kindred;
besides, possessed with the glanders and like to mose
in the chine; troubled with the lampass, infected
with the fashions, full of wingdalls, sped with
spavins, rayed with yellows, past cure of the fives,
stark spoiled with the staggers, begnawn with the
bots, swayed in the back and shoulder-shotten;
near-legged before and with, a half-chequed bit
and a head-stall of sheeps leather which, being
restrained to keep him from stumbling, hath been
often burst and now repaired with knots; one girth
six time pieced and a woman's crupper of velure,
which hath two letters for her name fairly set down
in studs, and here and there pieced with packthread.
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
This work is for the complete The Taming of the Shrew only. Do not combine this work with abridgements, adaptations or simplifications (such as "Shakespeare Made Easy"), Cliffs Notes or similar study guides, or anything else that does not contain the full text. Do not include any video recordings. Additionally, do not combine this with other plays.
Directeur(-trice)(s) de publication
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique
Shakespeare, who clearly preferred his women characters to his men (always excepting Falstaff and Hamlet), enlarges the human from the start, by subtly suggesting that women have the truer sense of reality.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.72)
0.5 1
1 34
1.5 6
2 140
2.5 20
3 375
3.5 42
4 535
4.5 44
5 363

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 171,783,611 livres! | Barre supérieure: Toujours visible