AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Le corbeau = The raven : poëme

par Edgar Allan Poe

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
1,949418,446 (4.17)60
Le Corbeau (titre original : The Raven) est un pome narratif de l'crivain amricain Edgar Allan Poe, et compte parmi les textes les plus forts de ce pote, tablissant sa rputation dans son pays et en Angleterre. Il parat pour la premire fois le 29 janvier 1845, dans le New York Evening Mirror. D'une grande musicalit et l'atmosphre irrelle, obissant une mtrique stricte, le pome raconte l'histoire d'une mystrieuse visite que reoit le narrateur, qui se lamente sur la mort de son amour, Lenore ; un corbeau perch en haut de sa porte, rpte inlassablement Jamais plus . La rptition de ces mots plonge le narrateur dans un dsarroi si fort qu'il sombre dans la folie. Le pome utilise un grand nombre de rfrences classiques et folkloriques. Poe a avou avoir crit ce pome de faon trs logique et mthodique, comme il l'explique dans son essai La Philosophie de la composition publi en 1846. Son intention tait d'attirer la fois des critiques et de satisfaire la demande populaire. Le pome s'inspire en partie du roman Barnaby Rudge de Charles Dickens, o un corbeau parlant fait son apparition. Poe emprunte le rythme et la mtrique complexe du pome d'Elizabeth Barrett Browning intitul la Cour de lady Geraldine (Lady Geraldine's Courtship). Le pome utilise des rimes internes, ainsi que de nombreuses allitrations.… (plus d'informations)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 60 mentions

Affichage de 1-5 de 39 (suivant | tout afficher)
Independent Reading Level: 6th-12th grade.
Awards: N/A
  jjohnson28 | Nov 6, 2023 |
Really wonderful.
  kevindern | Apr 27, 2023 |
Instead of "Lenore," the main character gets the Raven who repeats, "Nevermore."

Sometimes I'm slow to pick up on symbolism and other literary devices and simply appreciate the story for its mood and more direct meanings. However, "The Raven" lets even someone as straightforward as me appreciate it for what it is: the narrator hopes in vain that the rapping at his doors and windows are those of Lenore, or the wind, but instead a Raven moves in and in response to all his verbalized hopes, "Nevermore." Sometimes things in life are simply gone.

Meanwhile, I don't see why the protagonist isn't excited to have a stoic new roommate. Sounds like he sticks around. ( )
  leah_markum | Oct 28, 2022 |
I loved it. I definitely am not a poetry lover but I really got this poem and understood it right away. The word choice, rhyme, pacing, mood were truly imaginative and intelligent. ( )
  debbie13410 | Oct 22, 2022 |
The Raven is a poem that can be appreciated on several levels, not the least of which is construction. One of the most perfectly constructed alliterative poems ever penned, who has not thrilled to "and the silken, sad, uncertain rustling of each purple curtain"? It trips off the tongue and at the same time it calls up a perfect image of a Gothic library with heavy curtains that should not, but do, rustle.

It is a study in loneliness, mourning, stress and madness. As the narrator tells us the tale of the raven's visit, he gradually degrades from someone who is attempting to find logical explanations for this event to someone who completely believes in the supernatural nature of the bird. He can no longer think rationally, because he asks repeated questions for which he hopes to get a positive answer but which can only get the one word response that the bird is able to give, "nevermore".

Whatever hope he may have had of recovering from the loss of his love or gaining some relief from his suffering, even in the next life, is vanquished by the repeated denials of the bird. His attempts to forget his loss and his love are seen as impossible. In the progress of the poem, we witness a man sink from loss to loss to hopelessness. In the end, he no longer clings to any remnant of his sanity. For him, the bird, "bird or devil", is something far more than an earthly creature, and it remains forever, just as his memory does, before his eyes, impossible to avoid. ( )
  mattorsara | Aug 11, 2022 |
Affichage de 1-5 de 39 (suivant | tout afficher)
aucune critique | ajouter une critique

» Ajouter d'autres auteur(e)s (24 possibles)

Nom de l'auteurRôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Poe, Edgar Allanauteur principaltoutes les éditionsconfirmé
Dooijes, DickIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Est contenu dans

Fait l'objet d'une adaptation dans

A inspiré

Contient un guide de lecture pour étudiant

Prix et récompenses

Listes notables

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Once upon a midnight dreary, while I pondered weak and weary, over many a quaint and curious volume of forgotten lore...
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
And the silken sad uncertain rustling of each purple curtain thrilled me - filled me with fantastic terrors never felt before
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
This is the entry for the single poem, "The Raven" (1845); it is not an entry for compilations of multiple works that include "The Raven" and have the title "The Raven".  Please do not combine!



Also, please note that the Common Knowledge field for "Original publication date" refers to the main work, the poem.  "The Raven" was first published in 1845.  If you wish to track particular illustrated editions (such as Gustav Doré), then they should be treated as separate editions. If you combine them, the CK information relates to the original work -- not particular illustrated editions.
Directeur de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais

Aucun

Le Corbeau (titre original : The Raven) est un pome narratif de l'crivain amricain Edgar Allan Poe, et compte parmi les textes les plus forts de ce pote, tablissant sa rputation dans son pays et en Angleterre. Il parat pour la premire fois le 29 janvier 1845, dans le New York Evening Mirror. D'une grande musicalit et l'atmosphre irrelle, obissant une mtrique stricte, le pome raconte l'histoire d'une mystrieuse visite que reoit le narrateur, qui se lamente sur la mort de son amour, Lenore ; un corbeau perch en haut de sa porte, rpte inlassablement Jamais plus . La rptition de ces mots plonge le narrateur dans un dsarroi si fort qu'il sombre dans la folie. Le pome utilise un grand nombre de rfrences classiques et folkloriques. Poe a avou avoir crit ce pome de faon trs logique et mthodique, comme il l'explique dans son essai La Philosophie de la composition publi en 1846. Son intention tait d'attirer la fois des critiques et de satisfaire la demande populaire. Le pome s'inspire en partie du roman Barnaby Rudge de Charles Dickens, o un corbeau parlant fait son apparition. Poe emprunte le rythme et la mtrique complexe du pome d'Elizabeth Barrett Browning intitul la Cour de lady Geraldine (Lady Geraldine's Courtship). Le pome utilise des rimes internes, ainsi que de nombreuses allitrations.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Discussion en cours

Aucun

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (4.17)
0.5
1 1
1.5
2 30
2.5 3
3 105
3.5 8
4 228
4.5 9
5 286

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 204,103,232 livres! | Barre supérieure: Toujours visible