AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

De la beauté (2005)

par Zadie Smith

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
8,823217750 (3.64)1 / 544
When Howard Belsey's oldest son Jerome falls for Victoria, the stunning daughter of the right-wing Monty Kipps, both families find themselves thrown together, enacting a cultural and personal war against each other.
  1. 71
    Howards End par E. M. Forster (GCPLreader)
    GCPLreader: Read the novel that On Beauty pays homage to.
  2. 00
    Liaisons étrangères par Alison Lurie (withwill)
  3. 01
    Dear Committee Members par Julie Schumacher (charl08)
    charl08: One a more 'traditional' campus novel, perhaps, but similar themes re English literature as taught at US colleges.
  4. 02
    Le roman du mariage par Jeffrey Eugenides (BookshelfMonstrosity)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

» Voir aussi les 544 mentions

Anglais (208)  Néerlandais (4)  Hébreu (2)  Français (1)  Suédois (1)  Norvégien (1)  Toutes les langues (217)
Avec toute la virtuosité qui caractérise les écrivains anglo saxons pour décrire la psychologie des personnages du roman, Zaddie Smith nous fait plonger dans un monde universitaire, ce « Tout petit monde » pour reprendre David Lodge à qui l’on pense souvent, peuplé de personnages qu’elle croque avec humour et cruauté. Elle n’hésite jamais à insister sur les contradictions et souvent l’hypocrisie de ces personnages. Certains s’en sortent mieux que d’autres : Kiki Belsey la mère trompée par son mari reste fidèle à elle-même, n’est jamais tentée par les faux semblants de ce monde intellectuel, Howard Belsey le mari volage nous apparaît souvent comme un lâche, un grand adolescent irresponsable mais est sauvé par la sincérité de l’amour qu’il porte à sa femme
  DominiqueHalart | Mar 17, 2008 |
On Beauty" is that rare comic novel about the divisive cultural politics of the new century likely to amuse readers on the right as much as those on the left. (Not that they'll necessarily be laughing in the same places.) Yet Smith is up to more as well: she wants to rise above the fray even as she wallows in it, to hit a high note of idealism rather than sink into the general despair. How radical can you be? Blame it on her youth.
 
Beautifully observed details of clothing, weather, cityscapes and the bustling human background of drivers, shoppers and passers-by are constantly being folded into the central flow of thought, feeling and action, giving even the most mundane moments - Levi riding a bus into Boston, Howard setting up a projector - a dense, pulsing life.
 
On Beauty is quieter. There is a complicated story making up by richness of implication what it lacks in exuberance. The culture of the Boston campus is set among the other cultures such a city harbours. Carl, the outsider who enters the story because of the muddle at the concert, is far from being a replica of Leonard Bast. He’s an exponent of rap culture – and it is a culture, unlike Bast’s pathetic aspirations. The power of his rap has to be explained, and indeed the author intervenes personally to endorse it: ‘the present-day American poets, the rappers’. The mufflered pink-cheeked charm of a New England campus in winter is very agreeably rendered. The row between Professor Belsey and Kiki when she finds out he’s been cheating is as deft as anybody could make it, he with his stumbling, evasive academic dialect and she with her ‘personal’ language and naturally inflexible notions of fidelity and honour.

In a late scene Kiki is sorting out her children’s accumulated belongings. As she is carrying two bags of her elder son’s ‘pre-growth-spurt clothes’, we are told:

Last year, she had not thought she would still be in this house, in this marriage, come spring. But here she was, here she was. A tear in the garbage bag freed three pairs of pants and a sweater. Kiki crouched to pick these up and, as she did so, the second bag split too. She had packed them too heavy. The greatest lie ever told about love is that it sets you free.

What makes this passage brilliant is that the sententia at the end, though it may be true, is somehow made ironical because it is Kiki, there among all the random evidence of her love, who is uttering it, and not some cheat, some intellectual, some person of recognised authority. She is the measure of Zadie Smith’s powers at 30, Forster’s age when he published Howards End.
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s (13 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Zadie Smithauteur(e) principal(e)toutes les éditionscalculé
Eggermont, MoniqueTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Pouwels, KittyTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Est une ré-écriture de

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Films connexes
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
We refuse to b each other. H.J.Blackham
Dédicace
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
For my dear Laird.
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
One may as well begin with Jerome's e-mails to his father.
Citations
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

When Howard Belsey's oldest son Jerome falls for Victoria, the stunning daughter of the right-wing Monty Kipps, both families find themselves thrown together, enacting a cultural and personal war against each other.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.64)
0.5 9
1 46
1.5 12
2 155
2.5 33
3 557
3.5 164
4 749
4.5 93
5 359

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 173,820,044 livres! | Barre supérieure: Toujours visible