AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Mémoires d'Hadrien (1950)

par Marguerite Yourcenar

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
4,8261121,816 (4.15)200
Cette œuvre, qui est à la fois roman, histoire, poésie, a été saluée par la critique française et mondiale comme un événement littéraire. En imaginant les Mémoires d'un grand empereur romain, l'auteur a voulu " refaire du dedans ce que les archéologues du XIXe siècle ont fait du dehors ". Jugeant sans complaisance sa vie d'homme et son œuvre politique, Hadrien n'ignore pas que Rome, malgré sa grandeur, finira un jour par périr, mais son réalisme romain et son humanisme hérité des Grecs lui font sentir l'importance de penser et de servir jusqu'au bout. " ... Je me sentais responsable de la beauté du monde ", dit ce héros dont les problèmes sont ceux de l'homme de tous les temps : les dangers mortels qui du dedans et du dehors confrontent les civilisations, la quête d'un accord harmonieux entre le bonheur et la " discipline auguste ", entre l'intelligence et la volonté.… (plus d'informations)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 200 mentions

Anglais (72)  Français (10)  Espagnol (9)  Italien (7)  Catalan (6)  Néerlandais (3)  Suédois (1)  Portugais (1)  Allemand (1)  Portugais (Portugal) (1)  Danois (1)  Toutes les langues (112)
Affichage de 1-5 de 10 (suivant | tout afficher)
Un chef d’œuvre alliant érudition et poésie. Quel style. Génial. ( )
  ours57 | Nov 17, 2021 |
> Babelio : https://www.babelio.com/livres/Yourcenar-Memoires-dHadrien/5770
> BAnQ (Folch-Ribas J., La presse, 25 août 2002) : https://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2195185
> La culture générale : https://www.laculturegenerale.com/classiques-litterature-francaise/

> "J'ai formé le projet de te raconter ma vie." Sur son lit de mort, l'empereur romain Hadrien (117-138) adresse une lettre au jeune Marc Aurèle dans laquelle il commence par donner "audience à ses souvenirs". Très vite, le vagabondage d'esprit se structure, se met à suivre une chronologie, ainsi qu'une rigueur de pensée propre au grand personnage. Derrière l'esthète cultivé et fin stratège qu'était Hadrien, Marguerite Yourcenar aborde les thèmes qui lui sont chers : la mort, la dualité déroutante du corps et de l'esprit, le sacré, l'amour, l'art et le temps. À l'image de ce dernier, ce "grand sculpteur", elle taille, façonne, affine avec volupté chacun des traits intérieurs du grand homme à qui elle fait dire : "Je compte sur cet examen des faits pour me définir, me juger peut-être ou tout au moins pour me mieux connaître avant de mourir."
Ce sont les Mémoires d'Hadrien, troisième ouvrage publié par l'auteur, qui lui vaut une réputation mondiale. Cette future académicienne (élue en 1980) signe là un roman historique, mais également poétique et philosophique, à la manière de L'Oeuvre au Noir qui obtint en 1968 le prix Femina. --Laure Anciel, Amazon.fr
  Joop-le-philosophe | Jan 27, 2019 |
Que dire? Le livre, le ton, le rythme, la profondeur, le temps passé font que l'on souhaite, à son tour, s'étendre et méditer ( )
  Nikoz | Mar 5, 2015 |
J’ai bien aimé ce roman biographique sur la vie d’Hadrien. C’est une prose poétique et intéressante. C’est vrai que, comme d’autres lecteurs ont mentionné, parfois son Hadrien semble un peu trop moderne. Néanmoins, son personnage est basé sur de bonnes sources littéraires et historiques, lesquels font partie de notes dans cette édition de Folio. Parfois, j’ai trouvé en peu fatiguant la narration à la première personne. Mais, comme nous dit Yourcenar, elle a préféré ce style de narration pour se “passer le plus possible de tout intermédiaire, fût-ce [d’elle-même]", car “Hadrien pouvait parler de sa vie plus fermement et plus subtilement [qu’elle-même]”. Yourcenar nous raconte une belle et triste histoire sur l’Antiquité et sur l'humanité. Citation préféré: Petite âme, âme tendre et flottante, compagne de mon corps, qui fut ton hôte, tu vas descendre dans ces lieux pâles, durs et nus, où tu devras renoncer aux jeux d’autrefois. Un instant encore, regardons ensemble les rives familières, les objets que sans doute nous ne reverrons plus … Tâchons d’entrer dans la mort les yeux ouverts … ( )
  Carlelis | May 27, 2014 |
L'auteur écrit l'autobiographie (fictive mais certainement très bien documentée) de l'empereur romain Hadrien. En fait, j'avais déjà tenté de lire ce livre il y a quelques années et y avait renoncé, me semblant peu concerné par la vie impériale. Et puis, ayant lui récemment la biographie de Yourcenar par Josiane Savignaud, je me suis rendu très vite compte que bien plus que d'un empereur, l'écrivain nous parle avant tout d'elle-même ou de celle qu'elle porte en elle comme modèle de vie. Du coup, j'ai suivi avec beaucoup de plaisir (malgré certaines longueurs) ce texte très riche et très réfléchi. Tout cela au rythme de mon jogging matinal et quotidien (je l'ai écouté en audio-livre et non lu). ( )
  vie-tranquille | Dec 24, 2010 |
Affichage de 1-5 de 10 (suivant | tout afficher)
'La mayoría de los hombres gusta resumir su vida en una fórmula, a veces jactanciosa o quejumbrosa, casi siempre recriminatoria; el recuerdo les fabrica, complaciente, una existencia explicable y clara. Mi vida tiene contornos menos definidos. Como suele suceder, lo que no fui es quizá lo que más ajustadamente la define: buen soldado pero en modo alguno hombre de guerra; aficionado al arte, pero no ese artista que Nerón creyó ser al morir; capaz de cometer crímenes, pero no abrumado por ellos. Pienso a veces que los grandes hombres se caracterizan precisamente por su posición extrema; su heroísmo está en mantenerse en ella toda la vida. Son nuestros polos o nuestros antípodas'.
ajouté par Pakoniet | modifierLecturalia
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s (20 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Yourcenar, MargueriteAuteurauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Bailey, PaulIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Calderaro, MarthaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Creus, JaumeTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Duquesnoy, TheodorTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Frick, GraceTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Hakamies, ReinoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Hornelund, KarlTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Jaffé, FritzÜbersetzerauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Sandfort, J.A.Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Storoni Mazzolani, LidiaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Tuin, JennyTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vallquist, GunnelTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Films connexes
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Animula vagula, blandula,
Hospes comesque corporis,
Quae nunc abibis in loca
Pallidula,rigida, nudula,
Nec, ut soles, dabis iocos...

P. Ælius Hadrianus, Imp.
Dédicace
/
Premiers mots
ANIMULA VAGULA BLANDULA

Mon cher Marc,
Je suis descendu ce matin chez mon médecin Hermogène, qui vient de rentrer à la Ville après un assez long voyage en Asie. [...]
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
I am trusting to this examination of facts to give me some definition of myself, and to judge myself, perhaps, or at the very least to know myself better before I die.
Thus from each art practiced in its time I derive a knowledge which compensates me in part for pleasures lost. I have supposed, and in my better moments think so still, that it would be possible in this manner to participate in the existence of everyone; such sympathy would be one of the least revocable kinds of immortality.
Grammar, with its mixture of logical rule and arbitrary usage, proposes to a young mind a foretaste of what will be offered to him later on by law and ethics, those sciences of human conduct, and by all the systems whereby man has codified his instinctive experience.
natura deficit, fortuna mutatur, deus omnia cernit
Derniers mots
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
014001358X 1978 Penguin
0140061711 1982 Penguin
0140087648 1986-1987 Penguin
0140181946 1989 Penguin Classics
0141184965 2000 Penguin Modern Classics
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (2)

Cette œuvre, qui est à la fois roman, histoire, poésie, a été saluée par la critique française et mondiale comme un événement littéraire. En imaginant les Mémoires d'un grand empereur romain, l'auteur a voulu " refaire du dedans ce que les archéologues du XIXe siècle ont fait du dehors ". Jugeant sans complaisance sa vie d'homme et son œuvre politique, Hadrien n'ignore pas que Rome, malgré sa grandeur, finira un jour par périr, mais son réalisme romain et son humanisme hérité des Grecs lui font sentir l'importance de penser et de servir jusqu'au bout. " ... Je me sentais responsable de la beauté du monde ", dit ce héros dont les problèmes sont ceux de l'homme de tous les temps : les dangers mortels qui du dedans et du dehors confrontent les civilisations, la quête d'un accord harmonieux entre le bonheur et la " discipline auguste ", entre l'intelligence et la volonté.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (4.15)
0.5 2
1 13
1.5 1
2 33
2.5 4
3 84
3.5 32
4 252
4.5 58
5 307

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 170,037,883 livres! | Barre supérieure: Toujours visible