AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Mickey le rouge (1980)

par Tom Robbins

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
5,439681,544 (3.9)193
Still Life with Woodpeckerreveals the purpose of the moon, explains the difference between criminals and outlaws, examines the conflict between social activism and romantic individualism, and paints a portrait of contemporary society that includes powerful Arabs, exiled royalty, and pregnant cheerleaders. It also deals with the problem of redheads.… (plus d'informations)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 193 mentions

Anglais (65)  Italien (1)  Français (1)  Suédois (1)  Toutes les langues (68)
> Un roman initiatique foutraque, acidulé et drolatique du grand Tom Robbins.
Même les princesses ont du vague à l'âme. Voilà comment on pourrait résumer ce roman de Tom Robbins, paru une première fois en 1981 sous le titre de Mickey le Rouge. L'édition d'aujourd'hui ne rétablit pas seulement le beau titre original, Nature morte avec pivert, elle propose une nouvelle traduction rendant grâce à la prose foutraque du grand Robbins.
Soit, donc, une ancienne pom-pom girl reconvertie en princesse s'ennuyant dans une tour du côté de Seattle. Comme toutes les héroïnes de Robbins, elle va rencontrer un maître d'aventure - en l'occurrence, un beau hors-la-loi qui manie la dynamite comme des bâtonnets de mikado.
 Se méfier des lois des bureaucrates
 Ensuite, à coups de métaphores acidulées comme des pochettes de 33-tours psychédéliques, Robbins parsème le roman de ses ingrédients habituels: une grenouille, des pyramides, une société primitive et la rituelle pique contre le Finnegan's Wake, de Joyce.
La morale de l'histoire? Il vaut mieux faire confiance aux cycles de la lune qu'aux lois des bureaucrates. Vous en apprendrez davantage avec ce roman initiatique qu'avec une palette de ces manuels du bonheur qui envahissent nos librairies. Et, surtout, vous rirez plus. Infiniment plus. (Jérôme Dupuis, L'Express)
  Joop-le-philosophe | Oct 11, 2019 |
aucune critique | ajouter une critique

» Ajouter d'autres auteur(e)s (20 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Tom Robbinsauteur(e) principal(e)toutes les éditionscalculé
Franconeri, FrancescoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
LePere, LeslieIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Lindquist, ThomasTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
You don't need to leave your room.
Remain sitting at your table and listen.
Don't even listen, simply wait.
Don't even wait.
Be quite still and solitary.
The world will freely offer itself to you.
To be unmasked, it has no choice.
It will roll in ecstasy at your feet.
—Franz Kafka
Here should be a picture of my favorite apple.
It is also a nude & bottle.
It is also a landscape.
There are no such things as still lifes.
—Erica Jong
Dédicace
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
To the memory of
Keith Wyman and Betty Bowen:
if there is a place where people
go after death, its proprietors have
got their hands full with those two.

To everybody whose letters
I haven’t answered.
and to G. R., special delivery.
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
In the last quarter of the twentieth century, at a time when Western civilization was declining too rapidly for comfort and yet too slowly to be very exciting, much of the world sat on the edge of an increasingly expensive theater seat, waiting—with various combinations of dread, hope, and ennui—for something momentous to occur.
PROLOGUE
If this typewriter can't do it, then fuck it, it can’t be done.
This is the all-new Remington SL3, the machine that answers the question, “Which is harder, trying to read The Brothers Karamazov while listening to Stevie Wonder records or hunting for Easter eggs on a typewriter keyboard?” This is the cherry on top of the cowgirl. The burger served by the genius waitress. The Empress card.
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
"One must agree that the last quarter of the twentieth century was a severe period for lovers. It was a time when women openly resented men, a time when men felt betrayed by women, a time when romantic relationships took on the character of ice in spring stranding many little children on jagged and inhospitable floes."
"Regardless of what else the press might have contributed to our culture, regardless of whether it is our first defense against totalitarianism or a wimpy force that undermines authentic experiences by categorizing them according to faddish popular interest, the press has give us big fat Sunday papers to ease our weekly mental menstrual bloat."
"If beneath the great issues and all-encompassing questions (as underplayed as they were in the last quarter of the twentieth century) a more intimate struggle rages, a struggle whose real goal was romantic fulfillment, maybe it was courageous and honorable to attempt to transcend that struggle, to insist on something more than that.
Maybe."
"What is more likely is that technology will bypass artists, that a day is coming when our novels will be written by computers, the same devices that will paint our murals and compose our tunes."
"Who does have a love life anymore? These days people have sex lives, not love lives... I don't have a love life because I've never met a man who knew how to have a love life. Maybe I don't know how, either."
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

Still Life with Woodpeckerreveals the purpose of the moon, explains the difference between criminals and outlaws, examines the conflict between social activism and romantic individualism, and paints a portrait of contemporary society that includes powerful Arabs, exiled royalty, and pregnant cheerleaders. It also deals with the problem of redheads.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.9)
0.5
1 18
1.5 6
2 78
2.5 18
3 296
3.5 49
4 487
4.5 50
5 401

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 170,246,196 livres! | Barre supérieure: Toujours visible