AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Memorias De Africa par Isak Dinesen
Chargement...

Memorias De Africa (original 1937; édition 1992)

par Isak Dinesen (Auteur)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
4,583931,886 (3.91)347
In this book, the author of Seven Gothic Tales gives a true account of her life on her plantation in Kenya. She tells with classic simplicity of the ways of the country and the natives: of the beauty of the Ngong Hills and coffee trees in blossom: of her guests, from the Prince of Wales to Knudsen, the old charcoal burner, who visited her: of primitive festivals: of big game that were her near neighbors--lions, rhinos, elephants, zebras, buffaloes--and of Lulu, the little gazelle who came to live with her, unbelievably ladylike and beautiful. The Random House colophon made its debut in February 1927 on the cover of a little pamphlet called "Announcement Number One." Bennett Cerf and Donald Klopfer, the company's founders, had acquired the Modern Library from publishers Boni and Liveright two years earlier. One day, their friend the illustrator Rockwell Kent stopped by their office. Cerf later recalled, "Rockwell was sitting at my desk facing Donald, and we were talking about doing a few books on the side, when suddenly I got an inspiration and said, 'I've got the name for our publishing house. We just said we were go-ing to publish a few books on the side at random. Let's call it Random House.' Donald liked the idea, and Rockwell Kent said, 'That's a great name. I'll draw your trademark.' So, sitting at my desk, he took a piece of paper and in five minutes drew Random House, which has been our colophon ever since." Throughout the years, the mission of Random House has remained consistent: to publish books of the highest quality, at random. We are proud to continue this tradition today. This edition is set from the first American edition of 1937 and commemorates the seventy-fifth anniversary of Random House.… (plus d'informations)
Membre:rafsesm
Titre:Memorias De Africa
Auteurs:Isak Dinesen (Auteur)
Info:RBA, Narrativa Actual nº11, 1992, Barcelona. (1992)
Collections:Votre bibliothèque, À lire
Évaluation:
Mots-clés:Literatura

Détails de l'œuvre

La ferme africaine par Isak Dinesen (1937)

Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 347 mentions

Anglais (75)  Italien (5)  Norvégien (3)  Danois (2)  Espagnol (2)  Français (1)  Néerlandais (1)  Suédois (1)  Allemand (1)  Finnois (1)  Catalan (1)  Toutes les langues (93)
Je voulais lire ce livre depuis quelque temps, depuis, en fait, que j'ai lu [[Amkoullel, l'enfant peul]], de Amadou Hampâté Bâ. Ce dernier décrit la colonisation du point de vue des Africains (ou, du moins, d'une partie des Africains), tandis que Karen Blixen la décrit du point de vue des colons. L'intérêt de ce récit tient également du fait qu'il a été écrit à l'époque, et donc retrace l'état d'esprit effectif des colons, sans pathos et sans enjolivures.
De fait, comme la préface nous en prévient, le ton de la baronne Blixen, même si elle était sans conteste une humaniste de l'époque, peut dérouter. Elle traite et ses "squatters" noirs et les animaux de la même manière : avec une affection indéniable, un respect sans doute peu commun à l'époque, mais toujours détachée. Elle regrette abondamment le recul de la vie sauvage devant la pression urbaine de Nairobi, décrit de manière étendue et lyrique la faune et la flore ainsi que ses animaux domestique, compatit au sort des boeufs domestiques, mais pourtant n'hésite jamais à tuer un lion et envisage sans remords de tuer ses chiens et ses chevaux parce qu'elle ne peut pas les emmener en Europe.
Cet équilibre étrange reste un mystère.

Quoiqu'il en soit, l'écriture est un réel bonheur - on dirait des lettres de l'époque dorée de la correspondance, à la Madame de Sévigné : cultivées, poétiques, élégantes, fraiches. Je me demande même jusqu'à quel point cet ouvrage n'a pas été pensé ainsi. Le seul passage un cran en dessous est la partie avec des anecdotes d'une page ou deux. Parfois, le but en était franchement flou, et ces "contes" jetés au milieu de la narration n'a fait que rompre le charme d'un récit par ailleurs cohérent (même si non-linéaire).

Enfin, mon côté fleur bleue s'est délecté à voir apparaître Denys Finch-Hatton, de manière tout à fait anecdotique au début, puis de plus en plus présent, et à lire entre les lignes pour imaginer la relation qu'il pouvait bien avoir avec l'auteur. J'ai à présent hâte de voir le film pour avoir le fin mot de l'histoire !

Ce ne sera pas LA révélation 2009, car un peu long par endroits, mais un livre que j'ai lu, et relirai sans doute, avec plaisir.
  rft | Sep 21, 2009 |
aucune critique | ajouter une critique

» Ajouter d'autres auteur(e)s (31 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Dinesen, Isakauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Wolf, RuthTraducteurauteur principalquelques éditionsconfirmé
Anttila, WernerTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
甲賀, 平野Concepteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Draesner, UlrikePostfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Drudi Demby, LuciaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
貞子, 横山Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Huxley, ElspethIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Kielty, BernardineIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Lundkvist, ArturTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Manceron, YvonneTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Moorehead, AlanIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Perlet, GiselaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Wolf, RuthTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Equitare, Arcum tendere, Veritatem dicere
Dédicace
Premiers mots
J'ai possédé une ferme en Afrique au pied du Ngong. [...]
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
A white man who wanted to say a pretty thing to you would write: "I can never forget you." The African says: "We do not think of you, that you can ever forget us."
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (2)

In this book, the author of Seven Gothic Tales gives a true account of her life on her plantation in Kenya. She tells with classic simplicity of the ways of the country and the natives: of the beauty of the Ngong Hills and coffee trees in blossom: of her guests, from the Prince of Wales to Knudsen, the old charcoal burner, who visited her: of primitive festivals: of big game that were her near neighbors--lions, rhinos, elephants, zebras, buffaloes--and of Lulu, the little gazelle who came to live with her, unbelievably ladylike and beautiful. The Random House colophon made its debut in February 1927 on the cover of a little pamphlet called "Announcement Number One." Bennett Cerf and Donald Klopfer, the company's founders, had acquired the Modern Library from publishers Boni and Liveright two years earlier. One day, their friend the illustrator Rockwell Kent stopped by their office. Cerf later recalled, "Rockwell was sitting at my desk facing Donald, and we were talking about doing a few books on the side, when suddenly I got an inspiration and said, 'I've got the name for our publishing house. We just said we were go-ing to publish a few books on the side at random. Let's call it Random House.' Donald liked the idea, and Rockwell Kent said, 'That's a great name. I'll draw your trademark.' So, sitting at my desk, he took a piece of paper and in five minutes drew Random House, which has been our colophon ever since." Throughout the years, the mission of Random House has remained consistent: to publish books of the highest quality, at random. We are proud to continue this tradition today. This edition is set from the first American edition of 1937 and commemorates the seventy-fifth anniversary of Random House.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Qui ne sait pas que La Ferme africaine est une grande histoire d'amour ? Mais, contrairement à ce que laisse supposer le superbe film de Sydney Pollack (Out of Africa), on sait moins que le plus grand amour de Karen Blixen est l'Afrique. Avant même Denys Finch Hatton, le chasseur d'éléphants, cet "homme au coeur pur" qui écoute inlassablement ses histoires, le coeur de Karen Blixen bat pour les splendeurs ocres du continent africain et la noblesse de ses habitants. Pour preuve, les denses descriptions dignes de la plus belle prose poétique et ces curieuses "Notes d'une émigrante" insérées en deuxième partie du roman, carnets d'impressions et de souvenirs qui nous plongent plus profondément encore dans l'âme africaine.
" Quand le souffle passait en sifflant au-dessus de ma tête, c'était le vent dans les grands arbres de la forêt, et non la pluie. Quand il rasait le sol, c'était le vent dans les buissons et les hautes herbes, mais ce n'était pas la pluie. Quand il bruissait et chuintait à hauteur d'homme, c'était le vent dans les champs de maïs. Il possédait si bien les sonorités de la pluie que l'on se faisait abuser sans cesse, cependant, on l'écoutait avec un plaisir certain, comme si un spectacle tant attendu apparaissait enfin sur la scène. Et ce n'était toujours pas la pluie. Mais lorsque la terre répondait à l'unisson d'un rugissement profond, luxuriant et croissant, lorsque le monde entier chantait autour de moi dans toutes les directions, au-dessus et au-dessous de moi, alors c'était bien la pluie. C'était comme de retrouver la mer après en avoir été longtemps privé, commel'étreinte d'un amant. 
Résumé sous forme de haïku

Bibliothèque historique: Isak Dinesen

Isak Dinesen a une bibliothèque historique. Les bibliothèques historiques sont les bibliothèques personnelles de lecteurs connus, qu'ont entrées des utilisateurs de LibraryThing inscrits au groupe Bibliothèques historiques [en anglais].

Afficher le profil historique de Isak Dinesen.

Voir la page d'auteur(e) de Isak Dinesen.

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.91)
0.5 1
1 21
1.5 2
2 44
2.5 12
3 147
3.5 36
4 281
4.5 37
5 251

Penguin Australia

3 éditions de ce livre ont été publiées par Penguin Australia.

Éditions: 0141183330, 0241951437, 0143566369

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 163,103,796 livres! | Barre supérieure: Toujours visible