AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

Kristin Lavransdatter

par Sigrid Undset

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

Séries: Kristin Lavransdatter (Omnibus)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
2,703704,309 (4.22)1 / 526
Panorama of Norwegian life in the first half of the 14th century and the tumultous life of a woman, traces Kristin's life from childhood to death.
  1. 00
    Angel of Oblivion par Maja Haderlap (susanbooks)
    susanbooks: They take place centuries apart, but both are about young women's intense relationships with their fathers' and take place in similar, rural communities
  2. 00
    The Bjorndal Cycle par Trygve Gulbranssen (Utilisateur anonyme)
  3. 00
    Katherine par Anya Seton (jhowell)
  4. 00
    Here Be Dragons par Sharon Kay Penman (jhowell)
  5. 00
    La nuit des groenlandais / roman par Jane Smiley (alaskabookworm)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

– Si tu ne m’avais pas rencontré dit Erlend, tu aurais pu passer des jours heureux avec lui, Kristin. Pourquoi ris-tu ?
– C’est que je me rappelle une chose que dame Aashild a dite un jour, répondit Kristin. Je n’étais alors qu’une enfant, mais c’était à peu près ceci : que les bons jours échoient aux gens raisonnables, mais que les meilleurs jours sont la récompense de celui qui a le courage d’être fou.

(p. 192, Chapitre 8, Partie 2, “La Couronne”, Tome 1, “La Couronne”).

C’était le cinquième jour après la Saint-Halvard. Une pluie douce tombait sans arrêt. Lorsque Kristin sortit dans la cour, elle sentit, apportée par le souffle doux du vent de sud, l’odeur de terre des champs fraîchement labourés et fumés. Le pays était brun sous la pluie de printemps ; l’air bleuissait entre les hautes montagnes et le brouillard montait à mi-hauteur sur les pentes. De petites clochettes tintaient dans les bosquets le long du fleuve gris qui coulait à pleins bords : dehors le troupeau de chèvres broutait les rameaux bourgeonnants. Ce temps qui avait toujours réjoui le cœur de son père, c’était la fin de l’hiver et du froid pour les gens et pour les bêtes ; on délivrait les troupeaux de leurs étroites et sombres étables et de leur trop frugale alimentation.
(p. 589, Chapitre 8, Partie 2, “Husaby”, Tome 2, “La maîtresse de Husaby”).

Quelle épopée ! Pas de combat contre des dragons ou des armées invincibles, pas de quête du Graal, mais c’est tout de même bien d’une épopée qu’il s’agit. Celle d’une femme, Kristin Lavransdatter, qui, de la sortie de l’enfance jusqu’à son entrée dans la vieillesse, trace son chemin entre les codes de sa société, ses aspirations personnelles et ses interrogations spirituelles. Une belle fresque dans la Norvège du XIVème siècle, qui a emporté la lectrice que je suis au long cours de ses mille et quelques pages.
Si une partie du second tome m’a paru un peu moins intéressante parce que trop centrée sur la religion et tournant un peu en rond, lorsque Kristin voudrait être une femme et une mère bonne et aimante mais ne sait qu’être aigrie et acariâtre, j’ai aimé suivre cette femme dans sa rébellion juvénile puis dans sa détermination et enfin dans l’acceptation de sa maturité. Je n’ai pas encore vécu toutes les étapes de la vie de Kristin, mais j’ai aimé ce portrait de femme que j’ai senti juste, dans lequel je me suis par moments retrouvée, malgré la distance dans l’espace et dans le temps.
J’ai surtout aimé ce caractère indomptable et courageux, qui assume ses choix jusqu’au bout, qui ne regarde pas en arrière et ne se lamente jamais, qui assume aussi son individualité dans une société où elle pourrait se laisser dicter sa conduite, conscience de ses aspirations, de ses doutes, de sa force propre. Certaines réflexions font penser qu’elle pourrait se laisser cantonner à son rôle de femme, ne se mêlant pas par exemple de politique. Mais est-ce parce que c’est une affaire d’hommes ou parce qu’elle a son propre royaume à gérer, le domaine d’Husaby, l’avenir de ses enfants, et que c’est son choix de ne pas se mêler de ces vaines querelles. Kristin sait composer entre ce qu’elle est et la société où elle évolue pour être la femme qu’elle veut être et, au-delà des siècles, c’est une attitude qui a résonné en moi, un modèle dont je pourrais m’inspirer à un moment de ma vie où je jongle entre les différents rôles que je dois ou veux assumer et où les conséquences de mes choix passés ou récents se montrent dans toute leur irréversibilité.

Il m’est bien difficile de faire une note de lecture de ce livre qui aille au-delà de l’enthousiasme, car je ne saurais dire exactement pourquoi j’ai aimé ce livre. Le style est fluide, les descriptions belles, les personnages complexes et fouillés, mais tout cela me paraît bien plat, et certainement pas à la hauteur du plaisir que j’ai pris à cette lecture. Peut-être est-ce cet équilibre subtil que Sigrid Undset a su trouver entre d’une part un monde dont elle nous fait partager le quotidien mais que l’on sait hors d’atteinte (s’élancer à skis à travers les montagnes enneigées, s’asseoir au bord d’une rivière impétueuse, filer patiemment la laine pendant la veillée ou apprendre de sa mère comment brasser la bière) et d’autre part un personnage dont j’ai pu me sentir proche malgré nos chemins de vie bien différents, dont le caractère fort et complexe m’a montré une voie possible, m’a fait me pencher sur ma propre vie et m’interroger sur mes propres choix.
Une très belle lecture, une superbe découverte d’un auteur que j’espère pouvoir retrouver d’ici peu, et dont j’espère que les autres écrits dégageront la même force et m’emporteront tout autant dans un monde à la fois si loin et si proche du mien.
  raton-liseur | May 30, 2014 |

» Ajouter d'autres auteur(e)s (14 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Sigrid Undsetauteur(e) principal(e)toutes les éditionscalculé
Archer, CharlesTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bocca Radomska, EvelinaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Bouveng, ToveTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Eurén, TeresiaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Leithauser, BradIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Nunnally, TiinaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Rondoni, DavideIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Scott, J.S.Traducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Titre original
Titres alternatifs
Informations provenant du Partage des connaissances néerlandais. Modifiez pour passer à votre langue.
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
When the earthly goods of Ivar Gjesling the Younger of Sundbu were divided up in the year 1306, his property at Sil was given to his daughter Ragnfrid and her husband Lavrans Bjorgulfson.
Citations
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
This record is for the trilogy complete set. Please do not add individual books of the trilogy to this record. Thank you!
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

Panorama of Norwegian life in the first half of the 14th century and the tumultous life of a woman, traces Kristin's life from childhood to death.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (4.22)
0.5
1 4
1.5 1
2 11
2.5 5
3 58
3.5 11
4 112
4.5 32
5 183

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

Penguin Australia

Une édition de ce livre a été publiée par Penguin Australia.

» Page d'information de la maison d''édition

Ediciones Encuentro

3 éditions de ce livre ont été publiées par Ediciones Encuentro.

Éditions: 8474908647, 8474904277, 8499205240

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 172,044,305 livres! | Barre supérieure: Toujours visible