AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Life: A User's Manual par Georges Perec
Chargement...

Life: A User's Manual (original 1978; édition 2008)

par Georges Perec, David Bellos (Traducteur)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
3,347472,971 (4.26)1 / 231
Roman encyclopedique et oulipien dans lequel l'auteur retrace les evenements qui ont ponctue, sur une periode de pres d'un siecle, l'histoire d'un immeuble parisien et de ses habitants. Selon Italo Calvino, il s'agit du "dernier grand evenement dans l'histoire du roman" (dans ##Lecons americaines##, 1989, p. 190). Prix Medicis 1978. [SDM].… (plus d'informations)
Membre:juv3nal
Titre:Life: A User's Manual
Auteurs:Georges Perec
Autres auteurs:David Bellos (Traducteur)
Info:David R Godine (2008), Edition: Revised, Paperback, 680 pages
Collections:Votre bibliothèque
Évaluation:
Mots-clés:Aucun

Détails de l'œuvre

La vie mode d'emploi par Georges Perec (1978)

Récemment ajouté parzoefreilich, HSMDorly, Sorraca, bibliothèque privée, AKBouterse, bowershouse, Gaspar
Bibliothèques historiquesThomas C. Dent
  1. 10
    Pot-Bouille par Émile Zola (thorold)
    thorold: Paris apartment buildings dissected
  2. 10
    2666 par Roberto Bolaño (GeorgeWelzel)
  3. 10
    Marelle par Julio Cortázar (jshttnbm)
  4. 00
    The Glass Ocean par Lori Baker (RuthD.)
    RuthD.: In both books, there's a pursuit of suspending time, to document that which is lost, that which is on the verge of being lost, frozen into a past. Both are elliptical books, requiring concentration, attention, focus; both are deeply rewarding works of serious, emotionally-full literature.… (plus d'informations)
  5. 11
    Cartographie des nuages par David Mitchell (knomad)
  6. 00
    L'immeuble Yacoubian par Alaa al-Aswani (hippietrail)
  7. 11
    Les détectives sauvages par Roberto Bolaño (GeorgeWelzel)
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Anglais (32)  Français (4)  Italien (3)  Néerlandais (2)  Espagnol (2)  Allemand (1)  Norvégien (1)  Finnois (1)  Toutes les langues (46)
4 sur 4
La vie mode d'emploi, roman foisonnant de Georges Pérec de plus de 500 pages a été écrit en presque 10 ans (1969-1978). Et à le lire on comprend pourquoi il a fallu tant de temps à son auteur pour rédiger un tel livre.

G Pérec est une des figures de proue de l'Oulipo, l'OUvroir de LIttérature POtentiel, groupe littéraire fondé en 1960 par Raymond Queneau et dans lequel il entrera en 1967. Les écrivains de ce groupe rédigent des livres en se fixant des contraintes syntaxiques ou narratives. L'exemple le plus célèbre est sans doute le roman de Pérec, La disparition, écrit sans utilisation de la voyelle 'e' (lipogramme), ou son contraire Les Revenentes (1972), où le 'e' est cette fois la seule voyelle autorisée. Ces contraintes qui peuvent paraître artificielles ou limitatives obligeaient les auteurs à créer de nouvelles formes d'expression et donc à faire montre de créativité.

La vie mode d'emploi, chronique d'un immeuble parisien et de ses occupants sur plus de cinquante ans, est écrit avec ces jeux de contraintes. On n'est pas obligé de les connaître avant de débuter la lecture de ce livre, mais elles apparaissent assez rapidement aux yeux du lecteur qui finit même par les chercher. On peut citer notamment le plan du livre, en 99 chapitres, où l'ordre de présentation des appartements correspond au trajet d'un cavalier (qui se déplace en L) sur un échiquier constitué du plan de l'immeuble vu comme un carré de 10*10 'cases'.

Le livre est construit façon puzzle où chaque appartement, voire chaque pièce(!), est décrite tour à tour (une par chapitre), avec des descriptifs détaillés des lieux, de leurs occupants et des histoires auxquelles ils sont liées; peu à peu le lecteur reconstitue une belle vue d'ensemble. Le puzzle est d'ailleurs le thème de l'une des histoires les plus étoffées du livre, celle de Gaspard Winckler chargé de créer des puzzles à partir des aquarelles peintes par Bartlebooth, riche amateur de peinture et de puzzles, et qui passera sa vie à les reconstituer puis à les détruire selon un protocole très précis.

Le livre est aussi un empilage gigogne d'histoires : les appartements visités sont minutieusement décrits, et tous contiennent des peintures ou illustrations, à leur tour minutieusement décrits, quand eux-même ne contiennent pas des livres ou tableaux à décrire... G Pérec mélange ainsi les récits, les fables, les contes, les escroqueries, les enquêtes, les heurs et malheurs des habitants de ce petit monde ou de personnages connexes.

Ce livre est un joyeux fourre-tout, livre-puzzle, livre-gigogne, livre-brocante, livre-manège de la vie qui visite cet immeuble de la cave aux greniers. ( )
  KersuFr | Nov 21, 2019 |
> C'est dans les derniers mois de sa vie que le peintre Serge Valène conçut l'idée d'un tableau qui rassemblerait toute son expérience : tout ce que sa mémoire avait enregistré, toutes les sensations qui l'avaient parcouru, toutes ses rêveries, ses passions, ses haines viendraient s'y inscrire, somme d'éléments minuscules dont le total serait sa vie. Il représenterait l'immeuble parisien dans lequel il vivait depuis plus de cinquante-cinq ans. La façade en serait enlevée et l'on verrait en coupe toutes les pièces du devant, la cage de l'ascenseur, les escaliers, les portes palières. Et comme dans ces maisons de poupées clans lesquelles tout est reproduit en miniature, les carpettes, les gravures, les horloges, les bassinoires, il y aurait dans chaque pièce les gens qui y avaient vécu et les gens qui y vivaient encore et tous les détails de leur vie, leurs chats, leurs bouillottes, leur histoire... --Pauline Hamon (Culturebox)

> LA VIE MODE D'EMPLOI, collection POL by Georges Pérec
Se reporter au compte rendu de Chantal LABRE
In: Revue Esprit No. 22/23 (11/12) (Novembre-décembre 1978), pp. 308-309… ; (en ligne),
URL : https://esprit.presse.fr/article/labre-chantal/la-vie-mode-d-emploi-par-georges-...
  Joop-le-philosophe | Dec 28, 2018 |
Depuis 1983, je fais et refais constamment des lectures de cette oeuvre oulipienne par excellence et par extravagance. Perec joue ici du cavalier sur l'échiquier dix par dix que constitue l'image en coupe de l'immeuble de la rue Simon-Crubellier à Paris, France. Il joue du cavalier pour l'ordre des chapitres. Il y en aura quatre-vingt-dix-neuf. Mais, leur contenu n'est pas laissé pour autant à une muse sans contrainte. L'auteur s'est astreint à une règle faisant appel au bi-carré latin orthogonal d'ordre 10, avec 21 fois 2 séries de 10 éléments qui sont permutées et qui déterminent ainsi les éléments constitutifs de chaque chapitre. Dans l'Atlas de littérature potentielle, Perec, dans l'article Quatre figures pour La vie mode d'emploi, révèle, à titre d'exemple, la liste des 42 thèmes (objets, sujets, etc.) qui devaient figurer dans le chapitre 23. Il fallait notamment utiliser une citation de Jules Verne et une de Joyce.
Chapitre XXIII - Moreau, 2
Monter; Classement; Verne; Joyce; 2 personnes; Occupants; Agendas; Faire un rêve; Boiseries; Tapis de laine; Après-guerre Antiquité 19e; Moyen-Orient; Canal de Suez; Style chinois; Bibliothèque; ~ 10 pages; Physiologie en 1860; Nouveau-né; Chat; Manteau; Uni; Laine; Rouge; Bas, chaussettes; Médailles; Livre d'art; Les Ménines (Marie Marguerite d'Autriche); Moby Dick; Thé; Zakouskis; Pendules, horloges; Mots croisés; Étonnement; Affiches; Triangle; Parallélépipède; Plante verte; Cuivre, étain; Manque in 4; Faux in 3; Faucille; Châtiment.
Ce qui demeure magique, c'est que de ces contraintes fortes, il ressorte une oeuvre monumentale. Ce fut toujours là le pari de l'Oulipo (l'Ouvroir de littérature potentielle). Mais les contraintes constituent un cadre qui, si ce n'était de la folie maniaque d'écrire de Georges Perec, en serait resté là. Il y eut des alexandrins foireux, le bi-carré latin orthogonal pourrait également engendrer des navets, mais ici, on a un bi-carré latin orthogonal d'ordre 10 accompagné d'une polygraphie du cavalier tout à fait majestueux.
Tout tableau [...] et surtout tout portrait, se situe au confluent d'un rêve et d'une réalité. [G.P.]
Georges Perec présente ici, lui-même, La vie mode d'emploi : http://www.ina.fr/video/I09365760 .

[http://rivesderives.blogspot.ca/2016/02/la-vie-mode-demploi-georges-perec.html] ( )
1 voter GIEL | Feb 16, 2016 |
Un livre extraordinaire ( )
  erikvanlaere | Apr 27, 2007 |
4 sur 4
The appendices to Life: a user's manual seem to me less appended than integrated parts of the narrative, so much of which consists in clues, patterns, linkages, quests and resolutions. To follow a character or place through the text via the index, checklist, chronology, is to be led to other people, places and topics; only in this 'second reading' may some of the threads in the tapestry stand out to delineate the pieces of a pattern which was there all along but perhaps not perceived. Do read this manylayered, multi-dimensional book; then play with the endmatter and discover more of it.
ajouté par KayCliff | modifierThe Indexer, Judy Batchelor (Apr 1, 1990)
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s (52 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Perec, Georgesauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Bellos, DavidTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Borger, EduTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Gundelach, Frants IverTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Keynäs, VilleTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Magné, BernardPréfaceauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mari, EnzoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Selvatico Estense, DaniellaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Walker, JoArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Prix et distinctions
Épigraphe
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Look with all your eyes, look
(Jules Verne, Michael Strogoff)
Dédicace
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
to the memory of RAYMOND QUENEAU
Premiers mots
Preamble
To begin with, the art of jigsaw puzzles seems of little substance....

PART ONE, CHAPTER ONE
Yes, it could begin this way, right here, just like that, in a rather slow and ponderous way, in this neutral place that belongs to all and none, where people pass by almost without seeing each other, where the life of the building regualrly and distantly resounds.
Oui, cela pourrait commencer ainsi, ici, comme ça, d'une manière un peu lourde, dans cet endroit neutre qui est à tous et à personne, où les gens se croisent sans se voir, où la vie de l'immeuble se répercute, lointaine et régulière.
Citations
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (1)

Roman encyclopedique et oulipien dans lequel l'auteur retrace les evenements qui ont ponctue, sur une periode de pres d'un siecle, l'histoire d'un immeuble parisien et de ses habitants. Selon Italo Calvino, il s'agit du "dernier grand evenement dans l'histoire du roman" (dans ##Lecons americaines##, 1989, p. 190). Prix Medicis 1978. [SDM].

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (4.26)
0.5
1 10
1.5 3
2 16
2.5 6
3 40
3.5 18
4 130
4.5 38
5 238

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 163,361,355 livres! | Barre supérieure: Toujours visible