AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Jours tranquilles, brèves rencontres par…
Chargement...

Jours tranquilles, brèves rencontres (original 1977; édition 2019)

par Eve Babitz (Avec la contribution de), Gwilym Tonnerre (Traduction)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
2113101,132 (4.06)8
"There was a time when no one burned hotter than Eve Babitz. Possessing skin that radiated "its own kind of moral laws," spectacular teeth, and a figure that was the stuff of legend, she seduced seemingly everyone who was anyone in Los Angeles for a long stretch of the 1960s and '70s. But there was one man who proved elusive, and so Babitz did what she did best, she wrote him a book. She also pulled off a remarkable sleight of hand: Slow Days, Fast Company far exceeds its mash-note premise. It is a full-fledged and full-bodied evocation of a bygone Southern California. In ten sun-baked, Santa Ana wind-swept sketches, Babitz re-creates a Los Angeles of movie stars distraught over their success; socialites on three-day drug binges, evading their East Coast banking husbands; soap-opera actors worried that tomorrow's script will kill them off; Italian femme fatales even more fatal than she is. And she even leaves L.A. sometimes, spending an afternoon at the house of flawless Orange County suburbanites, a day among the grape pickers of the Central Valley, a weekend in Palm Springs where her dreams of romance fizzle and her only solace is Virginia Woolf. In the end it doesn't matter if Babitz ever gets the guy--she seduces us"--… (plus d'informations)
Membre:Steph.
Titre:Jours tranquilles, brèves rencontres
Auteurs:Eve Babitz (Avec la contribution de)
Autres auteurs:Gwilym Tonnerre (Traduction)
Info:Editions Gallmeister (2019), 240 pages
Collections:Livres lus
Évaluation:**1/2
Mots-clés:Aucun

Détails de l'œuvre

Slow Days, Fast Company: The World, The Flesh, and L.A. par Eve Babitz (1977)

Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 8 mentions

Los Angeles dans les années 70, on y croise Marion Brando, Mick Jagger, des starlettes et pas mal de désœuvrés qui errent d’une fête à l’autre, d’appartements luxueux en maison en plein désert. Un récit qui parle de futilités, de quête de sens et d’amour, d’alcool, de cocaïne et de sexe, peu convaincant et au final aussi vain que les existences qu’il décrit. ( )
  Steph. | Sep 12, 2021 |
aucune critique | ajouter une critique

» Ajouter d'autres auteur(e)s

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Eve Babitzauteur(e) principal(e)toutes les éditionscalculé
Specktor, MatthewIntroductionauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Tonnerre, GwilymTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Appartient à la série éditoriale

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Films connexes
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances russe. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
This is a love story and I aplogize; it was inadvertent.
Citations
Derniers mots
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (2)

"There was a time when no one burned hotter than Eve Babitz. Possessing skin that radiated "its own kind of moral laws," spectacular teeth, and a figure that was the stuff of legend, she seduced seemingly everyone who was anyone in Los Angeles for a long stretch of the 1960s and '70s. But there was one man who proved elusive, and so Babitz did what she did best, she wrote him a book. She also pulled off a remarkable sleight of hand: Slow Days, Fast Company far exceeds its mash-note premise. It is a full-fledged and full-bodied evocation of a bygone Southern California. In ten sun-baked, Santa Ana wind-swept sketches, Babitz re-creates a Los Angeles of movie stars distraught over their success; socialites on three-day drug binges, evading their East Coast banking husbands; soap-opera actors worried that tomorrow's script will kill them off; Italian femme fatales even more fatal than she is. And she even leaves L.A. sometimes, spending an afternoon at the house of flawless Orange County suburbanites, a day among the grape pickers of the Central Valley, a weekend in Palm Springs where her dreams of romance fizzle and her only solace is Virginia Woolf. In the end it doesn't matter if Babitz ever gets the guy--she seduces us"--

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (4.06)
0.5
1
1.5
2 2
2.5 2
3 3
3.5 1
4 11
4.5 1
5 12

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 163,499,726 livres! | Barre supérieure: Toujours visible