AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Longbourn par Jo Baker
Chargement...

Longbourn (édition 2013)

par Jo Baker (Auteur)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneDiscussions / Mentions
2,3431835,103 (3.73)1 / 431
The servants at Longbourn estate, only glancingly mentioned in Jane Austen's classic, take center stage in Jo Baker's lively, cunning new novel. Here are the Bennets as we have never known them: seen through the eyes of those scrubbing the floors, cooking the meals, emptying the chamber pots. Our heroine is Sarah, an orphaned housemaid beginning to chafe against the boundaries of her class. When the militia marches into town, a new footman arrives under mysterious circumstances, and Sarah finds herself the object of the attentions of an ambitious young former slave working at neighboring Netherfield Hall, the carefully choreographed world downstairs at Longbourn threatens to be completely, perhaps irrevocably, up-ended. From the stern but soft-hearted housekeeper to the starry-eyed kitchen maid, these new characters come vividly to life in this already beloved world.… (plus d'informations)
Membre:emrsalgado
Titre:Longbourn
Auteurs:Jo Baker (Auteur)
Info:Alfred A. Knopf (2013), 352 pages
Collections:Votre bibliothèque
Évaluation:
Mots-clés:to-read

Information sur l'oeuvre

Une saison à Longbourn: Traduit de l'anglais par Carole Hanna par Jo Baker

  1. 20
    Mrs. Woolf and the Servants: An Intimate History of Domestic Life in Bloomsbury par Alison Light (Limelite)
    Limelite: Another age but the same perspective of downstairs' view of upstairs. Parallel nonfiction examination of same theme of classism in England at the end of the serving class era.
  2. 20
    Servants: A Downstairs History of Britain from the Nineteenth Century to Modern Times par Lucy Lethbridge (fannyprice)
  3. 10
    An Assembly Such as This par Pamela Aidan (BookshelfMonstrosity)
    BookshelfMonstrosity: With narratives that run parallel to the events of Pride and Prejudice, these historical novels should enchant Jane Austen fans. An Assembly Such as This tells Mr. Darcy's story, while Longbourn examines the everyday lives of the Bennett family's servants.… (plus d'informations)
  4. 10
    Orgueil et Préjugés par Jane Austen (Cecrow)
  5. 10
    Tea by the nursery fire : A Children's Nanny at the Turn of the Century par Noel Streatfeild (MarthaJeanne)
    MarthaJeanne: The one book is a fictional account of servants' lives in England around 1800. The other a biographical account of the life of an actual servant a century later. But really, not that much had changed.
  6. 00
    Mina par Jonatha Ceely (BookshelfMonstrosity)
    BookshelfMonstrosity: Although Mina takes place in Victorian, not Regency, England, like Longbourn it centers around the relationship between two domestic servants -- both outsiders in different ways -- whose bond is threatened by the secrets in their pasts.… (plus d'informations)
  7. 00
    Ahab's Wife: Or the Star-Gazer par Sena Jeter Naslund (michigantrumpet)
  8. 00
    Version and Diversion par Judith Terry (nessreader)
    nessreader: They're both Austen from the servants' hall sequels.
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Anglais (177)  Français (2)  Suédois (2)  Italien (1)  Toutes les langues (182)
2 sur 2
Pourquoi ce livre?
Je cherchais une lecture divertissante et ma belle-sœur, à qui j’avais parlé de ma lecture récente d’une réécriture du récit d’Orgueil et préjugés, m’a proposé ce roman qu’elle venait de terminer. Je me demandais si je voulais relire une adaptation du livre de Austen aussi rapidement, mais finalement j’ai compris que les deux ouvrages sont totalement différents quant au sujet et à la forme. Après avoir lu le quatrième de couverture et écouté les impressions de ma belle-sœur, je décidai de le lui emprunter.

Un aspect qui m'a plu:
J’ai apprécié le fait que l’histoire s’éloigne du récit d’Orgueil et préjugés, qui devient un repère lointain, pour mieux exposer la vie de l’époque. Par les thèmes abordés et son réalisme, l’histoire devient une œuvre en elle-même, plutôt qu’un calque d’un classique. Même si on s’éloigne de l’intention d’Austen, l’auteur nous fait découvrir des aspects de la famille Bennet qui changent notre perception de ses membres et permettent de mieux justifier certaines de leurs actions. Le récit est à la fois historique et très humain : une bonne idée, bien déployée, qui réussit à nous surprendre.

Un aspect qui m'a moins plu:
Je trouve que le livre n’était pas assez long. Il s’y passe déjà beaucoup d’action, mais j’aurais aimé en connaître plus sur l’avenir et le passé des personnages qui ne sont qu’effleurés et qui semblent très riches. Peut-être est-ce un souhait que je regretterais s’il se réalisait, mais je considère que Baker a les compétences nécessaires pour ne pas gâcher son récit et que le monde qu’elle a construit recèle assez de matière pour développer davantage. Peut-être pourrait-elle proposer une suite à ce roman ?

L'objet livre:
Comme l’indique le nom de la collection, le livre est imprimé en petit format. Cette caractéristique, ajoutée au fait que le papier choisi n’est pas trop lourd, tout en étant robuste, rend le livre facilement transportable et sa lecture plus agréable, pour deux raisons. Premièrement, la manipulation du livre n’est pas dérangeante, puisqu’il se tient bien d’une main et n’est pas trop encombrant. Deuxièmement, le livre peut nous accompagner presque partout, ce qui permet de se plonger plus souvent dans l’histoire et de mieux s’en imprégner. La typographie utilisée est assez commune et n’a pas vraiment influencé mon expérience de lecture. Le choix de l’illustration en couverture, la seule du livre, permet de repérer le livre, d’avoir une idée du genre de récit, tout en ne dévoilant pas d’information sur l’intrigue. Dans le même ordre d’idées, le résumé se trouvant en quatrième de couverture permet de développer un intérêt sans trop dévoiler le déroulement de l’histoire. Toutefois, je trouve que celui rédigé par les éditions Livre de poche suggère une légèreté du récit, semblable à celle d’Orgueil et préjugés. Puisqu’il n’en est rien, je trouve que le résumé – après ma lecture – ne rend pas justice au roman. Mais étant donné qu’il ne m’a pas découragé de lire le récit, j’imagine que ce n’est pas un trop grand défaut. Et bien entendu, le livre papier étant le format que je manipule le plus souvent, son utilisation est synonyme de confort pour moi.
  helene6344a16 | Oct 9, 2016 |
Une curiosité quand on lu Jane Austen et regardé Downton Abbey !
Le style est un peu trop descriptif, avec des passages dignes d'un roman "de gare"... Peut-être est-ce la faute de la traduction ?
J'ai été prise par l'histoire, ou plutôt les différentes histoires des protagonistes. C'est une jolie découverte que ce roman. ( )
  pangee | Apr 18, 2015 |
2 sur 2
Like Austen, Baker has written an intoxicating love story but, also like Austen, the pleasure of her novel lies in its wit and fierce intelligence. Longbourn is a profound exploration of injustice, of poverty and dependence, of loyalty and the price of principle; running through the quiet beauty of much of Baker's writing is the unmistakable glint of anger.
 
Jo Baker’s interesting novel focuses on the downstairs life at Longbourn, the house where the Bennets of “Pride and Prejudice” live. The author makes no attempt to imitate Austen’s style, and pays relatively little attention to Austen’s major characters...Jo Baker’s thoroughly researched description of the servants’ toil expands the tiny piece of ivory that Jane Austen worked on by showing how the lives of the middle and upper classes depended on work that’s now hard to imagine...Certainly, of the many literary rethinkings of Austen’s work, “Longbourn” is one of the most engaging and rewarding

 
Baker deploys them to good effect not only for their intrinsic interest but as a moral corrective. She has also fashioned an absorbing and moving story about the servants at Longbourn...If part of Baker’s inspiration could have come from Charlotte Brontë, there’s also an aside straight out of “Les Misérables... But to mention these classics is not to condemn as pastiche a work that’s both original and charming, even gripping, in its own right.
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Baker, Joauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Bützow, HeleneTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Boringhieri, GiuliaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Carson, Carol DevineConcepteur de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Eekelen-Benders, Aleid vanauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Fielding, EmmaNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Fielding, EmmaNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Hanna, SophieTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Kanmert Sjölander, Molleauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Klásková, VěraTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Martín Giráldez, RubénTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Næss, Jan ChristopherTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Rademacher, AnneTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Roig, EstherTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Tomlinson, PatienceNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Van Eekelen-Benders, AleidTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Versluys, MarijkeTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Appartient à la série éditoriale

Est une réponse à

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Films connexes
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
What praise is more valuable than the praise of an intelligent servant?
Dédicace
With Clare, with thanks for her attention, forbearance, patience.
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
There could be no wearing of clothes without their laundering, just as surely as there could be no going without clothes, not in Hertfordshire anyway, and not in September.
Citations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
If Elizabeth had the washing of her own petticoats, Sarah often thought, she'd most likely be a sight more careful with them.
Derniers mots
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (2)

The servants at Longbourn estate, only glancingly mentioned in Jane Austen's classic, take center stage in Jo Baker's lively, cunning new novel. Here are the Bennets as we have never known them: seen through the eyes of those scrubbing the floors, cooking the meals, emptying the chamber pots. Our heroine is Sarah, an orphaned housemaid beginning to chafe against the boundaries of her class. When the militia marches into town, a new footman arrives under mysterious circumstances, and Sarah finds herself the object of the attentions of an ambitious young former slave working at neighboring Netherfield Hall, the carefully choreographed world downstairs at Longbourn threatens to be completely, perhaps irrevocably, up-ended. From the stern but soft-hearted housekeeper to the starry-eyed kitchen maid, these new characters come vividly to life in this already beloved world.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.73)
0.5 1
1 11
1.5 5
2 39
2.5 8
3 187
3.5 71
4 328
4.5 51
5 118

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 166,278,916 livres! | Barre supérieure: Toujours visible