AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

L'armée furieuse par Fred Vargas
Chargement...

L'armée furieuse (édition 2013)

par Fred Vargas

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
6834425,836 (3.98)34
"- Cette nuit-là, dit-elle lentement, Lina a vu passer l'Armée furieuse. Et Herbier y était. Et il criait. Et trois autres aussi. - C'est une association ? - L'Armée furieuse, répéta-t-elle tout bas. La Grande Chasse. Vous ne connaissez pas ? - Non, dit Adamsberg en soutenant son regard stupéfait. - Mais vous ne connaissez même pas son nom ? La Mesnie Hellequin ? chuchota-t-elle. - Je suis désolé, dit Adamsberg. Veyrenc, l'Armée furieuse, vous connaissez cette bande ?" Un air de surprise intense passa sur le visage du lieutenant Veyrenc. "- Votre fille l'a vraiment vue ? Avec le disparu ? Où cela ? - Là où elle passe chez nous. Sur le chemin de Bonneval. Elle a toujours passé là." Veyrenc retint discrètement le commissaire. "- Jean-Baptiste, vraiment, tu n'as jamais entendu parler de ça ?" Adamsberg secoua la tête. "- Eh bien, questionne Danglard, insista-t-il. - Pourquoi ? - Parce que, pour ce que j'en sais, c'est l'annonce d'une secousse. Peut-être d'une sacrée secousse." [Source : 4e de couv.]… (plus d'informations)
Membre:Abreta
Titre:L'armée furieuse
Auteurs:Fred Vargas
Info:Paris : J'ai lu, DL 2013. 1 vol. (439 p.) (J'ai lu ; 9842)
Collections:RP, Votre bibliothèque
Évaluation:
Mots-clés:Littérature française

Détails de l'œuvre

L' armée furieuse par Fred Vargas

Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 34 mentions

Anglais (27)  Français (6)  Espagnol (4)  Italien (3)  Catalan (1)  Danois (1)  Néerlandais (1)  Finnois (1)  Toutes les langues (44)
Affichage de 1-5 de 6 (suivant | tout afficher)
Vargas puise, selon sa tradition, dans la mythologie médiévale et nous nous retrouvons ici face à la terrible armée furieuse. Les habitués auront grand plaisir à retrouver tous les personnages habituels, de Danglard et Veyrance à Retancourt et Estalère. J'ai beaucoup aimé les différents fils narratifs : l'armée, Momo et le pigeon. Le dénouement de l'armée est très tiré par les cheveux, et c'est sans doute là la plus grande faiblesse du roman - je n'ai du tout été convaincue de la motivation du meurtrier.
En général une excellente suite à cette série unique. ( )
  Cecilturtle | May 6, 2012 |
Cette nuit-là, dit-elle lentement, Lina a vu passer l'Armée furieuse. Et Herbier y était. Et il criait. Et trois autres aussi. C'est une association ?
L'Armée furieuse, répéta-t-elle tout bas. La Grande Chasse. Vous ne connaissez pas ? Non, dit Adamsberg en soutenant son regard stupéfait. Mais vous ne connaissez même pas son nom ? La Mesnie Hellequin ? chuchota-t-elle. Je suis désolé, dit Adamsberg. Veyrenc, l'Armée furieuse, vous connaissez cette bande ?
Un air de surprise intense passa sur le visage du lieutenant Veyrenc. Votre fille l'a vraiment vue ? Avec le disparu ? Où cela ? Là où elle passe chez nous. Sur le chemin de Bonneval. Elle a toujours passé là. Veyrenc retint discrètement le commissaire. Jean-Baptiste, vraiment, tu n'as jamais entendu parler de ça ? Adamsberg secoua la tête. Eh bien, questionne Danglard, insista-t-il. Pourquoi ? Parce que, pour ce que j'en sais, c'est l'annonce d'une secousse. Peut-être d'une sacrée secousse. Nul doute que la fratrie "maudite" du village normand rejoindra la galaxie des personnages mémorables de Fred Vargas.
Quant à Momo-mèche-courte, il est le fil conducteur de la double enquête que mène ici le commissaire Adamsberg, confronté à l'immémorial Seigneur Hellequin, chef de L'Armée furieuse.
  vdb | Jan 7, 2012 |
Le meilleur de Vargas. Des descriptions savoureuses, des dialogues sublimes. Vraiment mon préféré. ( )
  IsaVad | Sep 15, 2011 |
Chaque scène est un enchantement, je lisais lentement pour que le livre finisse moins vite! ( )
  natazouf | Aug 22, 2011 |
Fred Vargas – L’armée furieuse

Original: Französisch, Mai 2011

ZUM INHALT:

Kommissar Adamsberg und seine Brigade ermitteln gleichzeitig in verschiedenen Fällen, die dennoch miteinander verbunden werden: in einem Dorf der Normandie ist eine „wütende Armee“ unterwegs, die – so die Überlieferung aus dem 11. Jahrhundert – regelmäßig auf ihrer Wanderschaft unter den schlechten Elementen aufräumt. Es kommt zu einem ersten Mord, woraufhin Adamsberg eingeschaltet wird. Während das Dorf halb im Aberglauben versinkt, auch gegen den eigenen Willen, suchen Adamsberg und seine Kollegen, wer hier seine Hand im Spiel hat. Etwa die „Seherin“ und Verkündigerin der Prophezeiungen selbst? Oder andere dunkle Gestalten?

Gleichzeitig kam es in Paris zu einem Autobrand. Doch leider saß ein großes Tier darin, und nun suchen gewisse Leute schnell, die Sache Momo in die Schuhe zu schieben, dem Adamsberg sehr wohl Autobrände zutraut, doch keinen Mord. Wer will hier was verstecken?

Gleichzeitig wird so nebenbei ein Mord an einer alten Frau aufgeklärt und ermittelt Adamsberg ebenfalls, wer einer Taube mit einem Band die Füße derart zusammenschnürte, dass sie des Hungers, des Durstes gestorben wäre, wenn sich ihrer nicht die Brigade angenommen hätte...

BEMERKUNGEN:

Wer es schon mit diesem Kommissar zu tun hatte wird wohl nicht auf eine Inhaltsangabe warten, sondern sich einfach auf dieses nächste Buch der Serie stürzen. Und was man von Vargas und Adamsberg erwarten darf, das findet man auch: seltsame Situationen; fast mysteriöse Hintergründe, die halb im Aberglauben gründen, aber vor allem die immer herrlich schrägen Typen in der Brigade selbst, aber auch im Umfeld der Tat. Wie könnte man sie nicht lieben.

Und Vargas versteht es, immer wieder voller Humor diese Menschen zu zeichnen. In ihrer Sprache finden wir einen Witz, einen Sinn für Situationskomik und überraschende Dialoge, manchmal mit tieferem Sinn. Die Geschichte wirkt zunächst vollkommen verrückt und irreal, doch unser Kommissar geht es mit seinen intuitiven und irgendwie auch logischen Vorgehensweisen an, dass es ein Vergnügen ist. Dabei ergänzen einander die verschiedenen Akteure der Brigade durch ihre verschiedenen Talente.

Das Buch mit 426 Seiten in der französischen Originalausgabe ist in 57 Kapitel unterteilt, was durchschnittlich 7-8 Seiten pro Kapitel ergibt und das Lesen gliedert und leicht macht.

LESEN!

ZUR AUTORIN:

Fred Vargas [fʀɛd vaʀ'ɡaz] ist der Künstlername der französischen Schriftstellerin, Historikerin, Mittelalterarchäologin und Archäozoologin Frédérique Audoin-Rouzeau (* 7. Juni 1957 in Paris). Das Pseudonym entstand aus der Abkürzung ihres Vornamens und dem Nachnamen der Filmfigur „Maria Vargas“ (Ava Gardner im Film „Die barfüßige Gräfin“). Fred Vargas lebt mit ihrem Sohn im Pariser Stadtteil Montparnasse und arbeitet als Archäologin (Spezialgebiet Archäozoologie mit Schwerpunkt Mittelalter) beim CNRS. Seit 1986 schreibt sie in ihrer Ferienzeit Kriminalromane, distanzierte sich dabei später von ihrem Erstlingswerk „Les Jeux de l'amour et de la mort“, nachdem sie mit ihrem zweiten Roman, „L'homme aux cercles bleus“, 1991 ihren eigenen Stil gefunden hatte.
Zahlreiche Auszeichnungen.

Broschiert: 426 Seiten
Verlag: Hamy (Mai 2011)
Sprache: Französisch
ISBN-10: 2878583760
ISBN-13: 978-2878583762 ( )
  tomfleo | Aug 12, 2011 |
Affichage de 1-5 de 6 (suivant | tout afficher)
aucune critique | ajouter une critique

» Ajouter d'autres auteur(e)s (12 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
Fred Vargasauteur(e) principal(e)toutes les éditionscalculé
Öjerskog, MarianneTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Botto, MargheritaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Elligers, AnneTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Luoma, MarjaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Reynolds, SiânTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé

Appartient à la série

Appartient à la série éditoriale

J'ai lu (9842)
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Lieux importants
Évènements importants
Films connexes
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Dédicace
Premiers mots
Il y avait des petites miettes de pain qui couraient de la cuisine à la chambre, jusque sur les draps où reposait la vieille femme, morte et bouche ouverte.
Citations
Derniers mots
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais

Aucun

"- Cette nuit-là, dit-elle lentement, Lina a vu passer l'Armée furieuse. Et Herbier y était. Et il criait. Et trois autres aussi. - C'est une association ? - L'Armée furieuse, répéta-t-elle tout bas. La Grande Chasse. Vous ne connaissez pas ? - Non, dit Adamsberg en soutenant son regard stupéfait. - Mais vous ne connaissez même pas son nom ? La Mesnie Hellequin ? chuchota-t-elle. - Je suis désolé, dit Adamsberg. Veyrenc, l'Armée furieuse, vous connaissez cette bande ?" Un air de surprise intense passa sur le visage du lieutenant Veyrenc. "- Votre fille l'a vraiment vue ? Avec le disparu ? Où cela ? - Là où elle passe chez nous. Sur le chemin de Bonneval. Elle a toujours passé là." Veyrenc retint discrètement le commissaire. "- Jean-Baptiste, vraiment, tu n'as jamais entendu parler de ça ?" Adamsberg secoua la tête. "- Eh bien, questionne Danglard, insista-t-il. - Pourquoi ? - Parce que, pour ce que j'en sais, c'est l'annonce d'une secousse. Peut-être d'une sacrée secousse." [Source : 4e de couv.]

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (3.98)
0.5
1
1.5
2 7
2.5 3
3 26
3.5 17
4 93
4.5 17
5 40

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 163,111,569 livres! | Barre supérieure: Toujours visible