AccueilGroupesDiscussionsExplorerTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.
Hide this

Résultats trouvés sur Google Books

Cliquer sur une vignette pour aller sur Google Books.

Chargement...

La Taupe (1974)

par John le Carré

Autres auteurs: Voir la section autres auteur(e)s.

Séries: Trilogie de Karla (1), George Smiley (5)

MembresCritiquesPopularitéÉvaluation moyenneMentions
7,601206991 (4.05)484
British agent George Smiley hunts for a mole in the Secret Service and begins his epic game of international chess with his Soviet counterpart, an agent named Karla.
Récemment ajouté parbibliothèque privée, clayrr31, JoeB1934, JFBCore, Ngaiwi, ncsbslib, FF5, gdlemail
Bibliothèques historiquesNewton 'Bud' Flounders
  1. 20
    Comme un collégien par John le Carré (longway)
  2. 10
    Game, Set & Match (Berlin Game ; Mexico Set ; London Match) par Len Deighton (John_Vaughan)
    John_Vaughan: Another great trilogy.
  3. 00
    Les puissances de l'invisible par Tim Powers (LamontCranston)
  4. 00
    A Legacy of Spies par John le Carré (dajashby)
  5. 00
    L'Intégriste malgré lui par Mohsin Hamid (tandah)
    tandah: A different era, but similar pacing and sense of foreboding.
  6. 11
    The Odessa File par Frederick Forsyth (John_Vaughan)
    John_Vaughan: More perfect atmosphere.
  7. 11
    L'espion qui venait du froid par John le Carré (John_Vaughan)
    John_Vaughan: Setting the oeuvre.
  8. 12
    Le bureau des atrocités par Charles Stross (wvlibrarydude)
  9. 27
    Red rabbit par Tom Clancy (Hedgepeth)
    Hedgepeth: Red Rabbit is any early case in Jack Ryans career that is not as action driven as some of the other novels. It moves a little faster than Tinker, Tailor but should still appeal to those who appreciate a more methodical pace.
Chargement...

Inscrivez-vous à LibraryThing pour découvrir si vous aimerez ce livre

Actuellement, il n'y a pas de discussions au sujet de ce livre.

» Voir aussi les 484 mentions

Anglais (195)  Français (3)  Espagnol (2)  Néerlandais (2)  Allemand (1)  Suédois (1)  Danois (1)  Hébreu (1)  Toutes les langues (206)
3 sur 3
> La revue de presse (Le Figaro et AFP agence) - Publié le 14/12/2020
Il s'agit d'une chasse à l'agent double dans les couloirs du « Cirque », comme Le Carré surnommait le service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6).
Ce roman fait partie d'une trilogie des années 1970: le héros timide de Le Carré, George Smiley, y déjoue les pièges de son rival soviétique, Karla.
Le roman a été adapté à la télévision - avec Alec Guinness pour incarner Smiley - et au cinéma en 2011, avec une distribution de stars comprenant Gary Oldman, Colin Firth, John Hurt et Benedict Cumberbatch.

> L'espion qui venait du froid, Un pur espion, La Taupe... Les livres qui ont fait la gloire de John Le Carré
Décédé à l'âge de 89 ans, le romancier britannique laisse derrière lui vingt-cinq ouvrages au succès colossal. L'ancien employé du MI6 a vu une grande partie de son œuvre adaptée au cinéma.
Maître britannique du roman d'espionnage et auteur au succès aussi bien critique que public, John le Carré est décédé à l'âge de 89 ans. Durant sa longue carrière, l'écrivain a publié 25 livres, qui se sont écoulés à quelque 60 millions d'exemplaires dans le monde entier. Voici un choix non exhaustif de ses œuvres les plus admirées, pour la plupart adaptées sur grand écran, depuis le début d ses débuts en 1961 jusqu'en 2011. … ; (en ligne),
URL : https://amp-lefigaro-fr.cdn.ampproject.org/c/s/amp.lefigaro.fr/livres/le-directe...
  Joop-le-philosophe | Jan 22, 2021 |
Lors de la sortie du film, au lieu de faire comme tout le monde en allant passer quelques heures assis dans une salle obscure, je me suis mis en tête de lire le livre. Pour avoir lu plusieurs de ses romans, je connaissais et j'appréciais le travail de John le Carré. Je pense que mes lectures datent un peu car j'avais oublié la complexité de ses romans d'espionnage. Ce n'est pas vraiment l'intrigue qui est complexe bien que ces histoires d'agents doubles ne coulent pas toujours de source. La complexité tient selon moi à deux choses:
- L'abondance des personnages, leur rôle, leurs motivations et les interactions qu'il y a entre eux.
- Le mode de narration. Bien que la perspective ne soit pas toujours celle de Georges Smiley, le lecteur l'accompagne souvent lors de ses recherches et découvre l'histoire, recolle les morceaux en même temps que lui. Le "en même temps que lui" n'étant pas garanti car, pour cela, il faut avoir tout suivi et s'en souvenir. N'est pas Georges Smiley qui veut.

Je pense que le contexte complexe de la guerre froide n'aide pas et que le fait que La taupe soit le cinquième roman mettant en scène Smiley le maître espion non plus ! Une fois que l'on a dit cela, il n'en reste pas moins un livre très réussi bien qu'extrêmement exigeant — ce n'est pas antinomique. Ne comptez pas le lire d'un oeil distrait ou avec la télé allumée en fond sous peine d'être complètement largué au bout de quelques pages. Ici, chaque phrase compte.
Cette précision exercera un attrait sur les lecteurs qui s'ennuient à lire des polars basiques construits comme des passe-temps pour la plage. De mon côté, quelques — c'est un euphémisme — retours arrières auront été nécessaires pour venir à bout de ce livre sans rater trop de choses. Une expérience convaincante mais fatigante. La prochaine fois, je ne me ferai pas avoir par le cinéma et je commencerai par le début de la série L'appel du mort. http://www.aubonroman.com/2012/02/la-taupe-par-john-le-carre.html ( )
1 voter yokai | Feb 28, 2012 |
Lorsqu’un livre me plaît, je lis volontiers dans le train en allant au boulot et en en revenant. Lorsqu’un livre m’accroche sérieusement en plus du train je lis également en me couchant mais alors si un livre me passionne, que j’ai envie de le dévorer je suis prêt à faire l’asocial sur ma pause de midi pour m’isoler et lire…

Tout ça pour dire, que La Taupe de John le Carré, j’ai mis presque un mois à le lire, donc non je ne l’ai pas souvent lu dans le train, jamais en me couchant et mes collègues ne m’ont pas vu disparaître durant tout ce temps-là à la pause déjeuné.

Ce livre a pourtant une excellente critique, c’est pas pour rien qu’il figure dans la liste des 110 meilleurs livres… Bon sang j’ai loupé quoi?!

Pour faire l’analyse de ma non-motivation à lire ce livre je crois que l’on peut résumer ça à peu de choses: des personnages qui ne m’ont pas forcément marqué, un départ trop lent et une intrigue un peu vague.

Souvent en lisant je me disais “ah oui celui-là c’est qui déjà? — il est arrivé quand? — il est dans quel camp?”. Je crois pas que c’est par manque de compréhension mais vraiment plus un manque d’emprise. Prenons par exemple le pauvre Smiley — le personnage principal — il est certes intelligent, il avance gaillardement dans son enquête mais bref, il fait pas envie! Il aime sa Ann qui ne l’aime plus, il est persuadé qu’elle l’a trompé, il l’a voit plus et il est complètement morose. En plus on comprend rapidement qu’il s’est fait jeter par les services secrets, bref c’est pas la joie sa vie. D’ailleurs pour ne citer qu’un extrait du livre, voilà ce que ça donne:

L’espace d’un moment, voilà ce qu’était Smiley: un espion bedonnant et pieds nus, comme dirait Ann, déçu en amour et impuissant dans la haine, serrant un pistolet dans une main, un bout de ficelle dans l’autre, tout en attendant dans l’obscurité.

Triste non?

C’est pas seulement la morosité qui m’a rebuté. La lenteur aussi. Au départ on se trouve dans un collège avec un gamin qui rencontre un nouveau prof avec qui se crée un certain lien… Mais c’est long! L’action tarde à venir, l’intrigue aussi, on ne sait pas pourquoi on est là, ni quand d’ailleurs.

Bref, je n’ai pas envie de dégoûter les amateurs de livres et peut-être — je l’espère — que j’ai loupé un truc mais personnellement ce ne sera pas mon livre de chevet de sitôt. Il me faudra certainement le relire un jour pour essayer de percer la chose et comprendre pourquoi un si grand nombre de gens adorent ce livre, disant même que c’est l’un des tous meilleurs livres d’espionnage.

[publié à l'origine sur http://me.jacquemin.ch/post/critique-de-livre-la-taupe-de-john-le-carre] ( )
  jacqueminv | Feb 17, 2010 |
3 sur 3
10 of the Greatest Cold War Spy Novels
“Like Fleming, Le Carré (real name: David John Moore Cornwall) worked for British intelligence. But where Fleming used his WW 2 experiences as a springboard for fantasy, Le Carre turned his Cold War service into grimly realistic novels. The Spy Who Came in From the Cold (1963) trumped Deighton as a response to James Bond’s glamourous world of espionage, and he continues to turn out fine work to this day. Tinker charts the search for a Soviet mole in the upper echelons of British intelligence, providing Le Carré’s signature character – the low-key professional George Smiley – with a late-in-the-game chance to reclaim his standing in the Circus (MI6), made bittersweet by betrayal. A fine BBC serialization in 1974 was followed by an equally well-received feature-film version in 2011.”
 
Karla is finally lured across a Berlin bridge and into the West. But, again, what figure is cut by the evil mastermind when he appears? “He wore a grimy shirt and a black tie: he looked like a poor man going to the funeral of a friend.” Le Carré has never written a better sentence, one so impatient of ideology and so attentive to what he, following W. H. Auden, describes plainly as “the human situation.” The television series of “Tinker Tailor Soldier Spy” has lost none of its grip, and the new film will recruit new friends to the cause; but if we seek George Smiley and his people, with their full complement of terrors, illusions, and shames, we should follow the example of the ever-retiring Smiley, and go back to our books. That’s the truth
ajouté par John_Vaughan | modifierNew Yorker, Anthony Lane (Dec 14, 2011)
 
The power of the novel is that le Carré transfigured espionage – its techniques, failures and deceptions – into a rich metaphor combining national decay, the disintegration of certainties with advancing age, the impossibility of knowing another human being's mind, the fragility of all trust and loyalty.
ajouté par thorold | modifierThe Observer, Neal Ascherson (Sep 11, 2011)
 
"Tinker, Tailor, Soldier, Spy" is fluently written; it is full of vivid character sketches of secret agents and bureaucrats from all levels of British society , and the dialogue catches their voices well. The social and physical details of English life and the day to day activities of the intelligence service at home and abroad are convincing. Unlike many writers Le Carré is at his best showing men hard at work; he is fascinated by the office politics of the agency since the war.
ajouté par John_Vaughan | modifierNY Times, Richard Locke (Jul 20, 1974)
 

» Ajouter d'autres auteur(e)s (10 possibles)

Nom de l'auteur(e)RôleType d'auteurŒuvre ?Statut
le Carré, Johnauteur(e) principal(e)toutes les éditionsconfirmé
Davidson, FrederickNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Greenburger, FrancescoTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Jayston, MichaelNarrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Laing, TimIllustrateurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Mänttäri, EeroTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Soellner, HeddaTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Soellner, RolfTraducteurauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Taylor, MattArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Woolfitt, AdamArtiste de la couvertureauteur secondairequelques éditionsconfirmé
Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Titre canonique
Titre original
Titres alternatifs
Date de première publication
Personnes ou personnages
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieux importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Évènements importants
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Films connexes
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Épigraphe
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Tinker,
Tailor,
Soldier,
Sailor,
Rich Man,
Poor Man,
Beggarman,
Thief.

Small children's fortune-telling rhyme used when counting cherry stones, waistcoat buttons, daisy petals, or the seeds of the Timothy grass.
– from the Oxford Dictionary of Nursery Rhymes
Dédicace
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
For James Bennett and Dusty Rhodes in memory.
Premiers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
The truth is, if old Major Dover hadn't dropped dead at Taunton races Jim would never have come to Thursgood's at all.
Citations
Derniers mots
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
(Cliquez pour voir. Attention : peut vendre la mèche.)
Notice de désambigüisation
Directeur(-trice)(s) de publication
Courtes éloges de critiques
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Langue d'origine
DDC/MDS canonique
LCC canonique

Références à cette œuvre sur des ressources externes.

Wikipédia en anglais (2)

British agent George Smiley hunts for a mole in the Secret Service and begins his epic game of international chess with his Soviet counterpart, an agent named Karla.

Aucune description trouvée dans une bibliothèque

Description du livre
Résumé sous forme de haïku

Couvertures populaires

Vos raccourcis

Évaluation

Moyenne: (4.05)
0.5 1
1 22
1.5 7
2 59
2.5 26
3 257
3.5 73
4 614
4.5 80
5 579

Est-ce vous ?

Devenez un(e) auteur LibraryThing.

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 176,924,543 livres! | Barre supérieure: Toujours visible