AccueilGroupesDiscussionsPlusTendances
Site de recherche
Ce site utilise des cookies pour fournir nos services, optimiser les performances, pour les analyses, et (si vous n'êtes pas connecté) pour les publicités. En utilisant Librarything, vous reconnaissez avoir lu et compris nos conditions générales d'utilisation et de services. Votre utilisation du site et de ses services vaut acceptation de ces conditions et termes.

Jim Thompson (1) [1906–1977]

Cette page traite de l'auteur(-trice) de L'assassin qui est en moi.

Pour les autres auteur(-trice)s qui s'appellent Jim Thompson, voyez la page de désambigüisation.

MembresCritiquesPopularitéÉvaluationFavoris   Évènements   
11,409 (13,238)2681,702 (3.83)590
L'assassin qui est en moi 2,141 exemplaire(s), 72 critiques
1275 âmes 1,106 exemplaire(s), 27 critiques
Les Arnaqueurs 1,047 exemplaire(s), 21 critiques
Le Lien conjugal 793 exemplaire(s), 13 critiques
La mort viendra, petite 627 exemplaire(s), 11 critiques
Une femme d'enfer 556 exemplaire(s), 8 critiques
Nuit de fureur 429 exemplaire(s), 6 critiques
Un chouette petit lot 375 exemplaire(s), 6 critiques
Un meurtre et rien d'autre 310 exemplaire(s), 7 critiques
The Kill-Off 275 exemplaire(s), 2 critiques
M. Zéro 268 exemplaire(s), 3 critiques
Les alcooliques 251 exemplaire(s), 5 critiques
Eliminatoires 248 exemplaire(s), 5 critiques
Liberté sous condition 235 exemplaire(s), 4 critiques
Le criminel 233 exemplaire(s), 3 critiques
Bad Boy 219 exemplaire(s), 2 critiques
Le Texas par la queue 199 exemplaire(s), 3 critiques
A deux pas du ciel 195 exemplaire(s), 2 critiques
Now and On Earth 192 exemplaire(s), 1 critique
Roughneck 182 exemplaire(s), 5 critiques
The Rip-Off 177 exemplaire(s), 3 critiques
Une Combine en or 171 exemplaire(s), 1 critique
Paths of Glory [1957 film] (Screenwriter) 142 exemplaire(s), 5 critiques
Un nid de crotales 129 exemplaire(s), 5 critiques
Heed the Thunder 119 exemplaire(s), 2 critiques
Sang mêlé 117 exemplaire(s), 1 critique
Ecrits perdus, 1929-1967 80 exemplaire(s), 1 critique
The Killing [1956 film] (Screenwriter) 79 exemplaire(s), 4 critiques
Hardcore 47 exemplaire(s)
Rage noire 47 exemplaire(s)
Ironside 27 exemplaire(s), 2 critiques
More Hard Core: 3 Novels 18 exemplaire(s)
Vita da niente 12 exemplaire(s)
Forever After 6 exemplaire(s)
Vite in gioco 5 exemplaire(s)
Oltre il buio 4 exemplaire(s)
L'indice judiciaire 3 exemplaire(s)
The Cellini Chalice 3 exemplaire(s)
Nothing but a man 1 exemplaire, 1 critique
ROMANZI 1 exemplaire
Crime Novels: American Noir of the 1950s (Contributeur) 450 exemplaire(s), 5 critiques
The Best American Noir of the Century (Contributeur) 284 exemplaire(s), 6 critiques
The Mammoth Book of Pulp Fiction (Contributeur) 214 exemplaire(s), 3 critiques
The Black Lizard Anthology of Crime Fiction (Contributeur) 200 exemplaire(s)
Murder on Amsterdam Avenue (Author photo, quelques éditions) 171 exemplaire(s), 12 critiques
Hard-Boiled: An Anthology of American Crime Stories (Contributeur) 167 exemplaire(s), 6 critiques
20 Stories Pulp Fictions (Contributeur) 68 exemplaire(s), 2 critiques
The New Black Mask Quarterly (Number 4) (Contributeur) 16 exemplaire(s)

Jim Thompson a 2 évènements passés. (show)

Vous devez vous identifier pour modifier le Partage des connaissances.
Pour plus d'aide, voir la page Aide sur le Partage des connaissances [en anglais].
Nom canonique
Informations provenant du Partage des connaissances italien. Modifiez pour passer à votre langue.
Nom légal
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Autre(s) nom(s)
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Date de naissance
Date de décès
Lieu de sépulture
Sexe
Nationalité
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Pays (pour la carte)
Lieu de naissance
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Lieu du décès
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Cause du décès
Lieux de résidence
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Études
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Professions
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Relations
Organisations
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
Prix et distinctions
Agents
Courte biographie
Informations provenant du Partage des connaissances anglais. Modifiez pour passer à votre langue.
James Myers Thompson was a United States writer of novels, short stories and screenplays, largely in the hardboiled style of crime fiction.

Thompson wrote more than thirty novels, the majority of which were original paperback publications by pulp fiction houses, from the late-1940s through mid-1950s. Despite some positive critical notice, notably by Anthony Boucher in the New York Times, he was little-recognized in his lifetime. Only after death did Thompson's literary stature grow, when in the late 1980s, several novels were re-published in the Black Lizard series of re-discovered crime fiction.

Thompson's writing culminated in a few of his best-regarded works: The Killer Inside Me, Savage Night, A Hell of a Woman and Pop. 1280. In these works, Thompson turned the derided pulp genre into literature and art, featuring unreliable narrators, odd structure, and surrealism.

The writer R.V. Cassills has suggested that of all pulp fiction, Thompson's was the rawest and most harrowing; that neither Dashiell Hammett nor Raymond Chandler nor even Horace McCoy, author of the bleak They Shoot Horses, Don't They?, ever "wrote a book within miles of Thompson". [1] Similarly, in the introduction to Now and on Earth, Stephen King says he most admires Thompson's work because "The guy was over the top. The guy was absolutely over the top. Big Jim didn't know the meaning of the word stop. There are three brave lets inherent in the forgoing: he let himself see everything, he let himself write it down, then he let himself publish it."

Thompson admired Fyodor Dostoevsky and was nicknamed "Dimestore Dostoevsky" by writer Geoffrey O'Brien. Film director Stephen Frears, who directed an adaptation of Thompson's The Grifters as 1990's The Grifters, also identified elements of Greek tragedy in his themes.

Évaluations des utilisateurs

Moyenne: (3.83)
0.5 1
1 25
1.5 6
2 109
2.5 57
3 502
3.5 193
4 908
4.5 98
5 524

Photos de l'auteur (3)

  

(voir toutes les 3 images d'auteurs)

Améliorer cette page d'auteur

Combiner ou séparer des œuvres

Séparation d'auteurs

"Jim Thompson" est composé d'au moins 10 auteur(-trice)s distinct(e)s, divisé(e)s selon leurs œuvres. Vous pouvez modifier la séparation.

Désambigüisation sur le nom

Allez sur la page de désambigüisation pour modifier la combinaison et la séparation des noms d'auteurs.

Comprend

Jim Thompson comprend 2 noms. Vous pouvez vérifier et séparer les noms.

Combiner avec

 

À propos | Contact | LibraryThing.com | Respect de la vie privée et règles d'utilisation | Aide/FAQ | Blog | Boutique | APIs | TinyCat | Bibliothèques historiques | Critiques en avant-première | Partage des connaissances | 162,334,371 livres! | Barre supérieure: Toujours visible