Photo de l'auteur
20+ oeuvres 15,480 utilisateurs 1,060 critiques 17 Favoris

A propos de l'auteur

Brian Selznick is a Caldecott-winning author and illustrator of children's books born July 14, 1966 in East Brunswick Township, New Jersey. He graduated from the Rhode Island School of Design and then worked for three years at Eeyore's Books for Children in Manhattan while working on his first afficher plus book, The Houdini Box. Selznick received the 2008 Caldecott Medal for The Invention of Hugo Cabret. He also won the Caldecott Honor for The Dinosaurs of Waterhouse Hawkins in 2002. Additional awards include the Texas Bluebonnet Award, the Rhode Island Children's Book Award, and the Christopher Award. The Invention of Hugo Cabret will be made into a film by director Martin Scorsese to be released in 2011. Other titles by illustrated by Selznick include: Frindle, The Landry News, Lunch Money, Wingwalker, and Baby Monkey, Private Eye. (Bowker Author Biography) afficher moins
Crédit image: 2018 National Book Festival By Avery Jensen - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=72641789

Œuvres de Brian Selznick

Black out (2011) 3,076 exemplaires
The Marvels (2015) 1,082 exemplaires
La boîte magique d'Houdini (1991) 671 exemplaires
Baby Monkey, Private Eye (2018) 257 exemplaires
The Boy of a Thousand Faces (2000) 228 exemplaires
Kaleidoscope (2021) 199 exemplaires
Big Tree (2023) — Illustrateur, quelques éditions; Narrateur, quelques éditions109 exemplaires
Live Oak, with Moss (2019) — Illustrateur — 40 exemplaires
The Robot King (1995) 35 exemplaires
Marly's Ghost 1 exemplaire
Hugo Cabret' leiutis 1 exemplaire
LE SECRET DU MAGICIEN (1997) 1 exemplaire
Les notes de la Nora (2005) 1 exemplaire
Kutup Yildizi (2016) 1 exemplaire

Oeuvres associées

Frindle (1996) — Illustrateur, quelques éditions9,365 exemplaires
Les éperons de la liberté (1998) — Illustrateur, quelques éditions2,544 exemplaires
The Doll People (2000) — Illustrateur — 2,077 exemplaires
Lunch Money (2005) — Illustrateur, quelques éditions1,896 exemplaires
When Marian Sang: The True Recital of Marian Anderson (2002) — Illustrateur — 1,404 exemplaires
The Meanest Doll in the World (2003) — Illustrateur — 1,167 exemplaires
The Dinosaurs of Waterhouse Hawkins (2001) — Illustrateur — 1,003 exemplaires
Amelia and Eleanor Go for a Ride (1999) — Illustrateur — 908 exemplaires
The Runaway Dolls (The Doll People) (2008) — Illustrateur — 602 exemplaires
Hugo Cabret (Hugo) (2011) — Original book — 436 exemplaires
The Writer's Map: An Atlas of Imaginary Lands (2018) — Contributeur — 398 exemplaires
Walt Whitman: Words for America (2004) — Illustrateur — 343 exemplaires
Our White House: Looking In, Looking Out (2008) — Contributeur — 341 exemplaires
Half-Minute Horrors (2009) — Contributeur — 276 exemplaires
The Letter Q: Queer Writers' Notes to their Younger Selves (2012) — Contributeur — 260 exemplaires
Barnyard Prayers (2000) — Illustrateur — 44 exemplaires
The Doll People Collection, Books 1-2 (2004) — Illustrateur — 23 exemplaires
Wonderstruck [2017 film] (2018) — Original book — 11 exemplaires

Étiqueté

Partage des connaissances

Membres

Discussions

Critiques

Très bien illustré. Conception originale.
 
Signalé
mbedard | 661 autres critiques | Nov 13, 2012 |
Ce second roman de Selznick, nous plonge une nouvelle fois dans son univers incroyable. Le texte laisse naturellement la place aux dessins pour raconter deux histoires. La première est celle de Ben, un jeune garçon orphelin qui vit dans le Minnesota en 1977, son histoire est raconté par les mots. Tandis que la seconde histoire est raconté en image, c'est celle d'une jeune fille sourde qui vit près de New-York dans les années 20. Quel lien entre ces personnages ? on s'interroge, cherche les petits détails... et d'un coup tout s'éclaire !
Comme dans son précédant roman, "L'incroyable invention d'Hugo Cabret", la figure du père tient une place importante. Ben va se lancer à la recherche de son père, fuguant pour New-York.
Une petite merveille ! Son épaisseur ne doit pas être effrayé, il se lit d'un trait !
… (plus d'informations)
 
Signalé
Lu | 259 autres critiques | Aug 4, 2012 |
Le monde du cinéma ne m’attire pas particulièrement, mais j’avais vu un très court extrait de l’adaptation de ce livre et je me suis dit, sans savoir de quoi il était question, qu’il fallait que j’en sache plus. J’ai donc commencé avec le livre, dévoré en deux soirées. Un livre original tant dans la forme que le fond.
Le fond d’abord, parce qu’il est question de rêve mais il n’y a ni fée ni magie ; il est question ici de la création mécanique des rêves, de leur projection sur un écran. Si l’on sent le traitement américain (hollywoodien presque) du sujet, qui est le début de ce que l’on appellera effectivement « l’usine à rêves », j’ai aimé ce petit garçon qui est un héros non parce qu’il a découvert un secret ou une formule magique, mais parce qu’il est habile de ses mains, qu’il sait donner vie à des rouages et des engrenages. Ce petit bonhomme qui tombe en admiration devant le mécanisme d’un automate pourra paraître aux jeunes lecteurs plus proche et plus réel que les héros extraordinaires qui envahissent la littérature. Si vous offrez ce livre à vos enfants, assumez les conséquences et prévoyez un budget “Lego” à la hauteur !
La forme ensuite, c’est bien sûr ce qui frappe en premier. L’introduction nous invite à nous imaginer dans une salle de cinéma, et c’est bien ce qu’il se passe. Nous voilà propulsés au milieu d’un film muet, où alternent images et textes. Nous sommes spectateurs de cette histoire en noir et blanc et projectionniste au fur et à mesure que l’on tourne les pages. Une idée qui fonctionne plutôt bien et qui donne une bonne idée, me semble-t-il de ce que pouvaient ressentir les premiers spectateurs des films de fiction. Il est un peu dommage seulement que les mots prennent parfois le pas sur l’image, et que les dessins soient principalement cantonnés aux courses-poursuites, donnant un air un peu répétitif à l’ensemble, c’est peut-être le signe de notre difficulté aujourd’hui à imaginer l’histoire à partir d’images, sans que l’on nous guide par les mots.
En définitive, un livre très intéressant, qui m’a permis de découvrir un peu mieux le personnage de Georges Méliès (dont ce livre s’inspire très librement) et le début du cinéma de fiction, et qui m’a donné envie de voir son Voyage dans la Lune. Une réussite, donc, et maintenant je ne suis pas certaine de vouloir voir le film en couleur, puisque j’ai mon propre film en noir et blanc dans la tête !
… (plus d'informations)
 
Signalé
raton-liseur | 661 autres critiques | May 7, 2012 |
Et bien c'est pas bon ça. Voilà un roman illustré pour enfant rare, avec des illustrations double pages en noir et blanc, sur un thème plutôt intéressant (le cinéma de Méliès) qui fait plouf quand on s'en sert. Le style est d'une remarquable lourdeur, d'une lenteur effroyable et horriblement répétitif. On a envie de botter les fesses de l'auteur pour qu'il arrête de se répéter, de faire durer inutilement des situations creuses à rallonge. Il ne se passe quasiment rien : les personnages cherchant à s'attraper les uns les autres tout le long du livre. Les illustrations sont plutôt moches... Même la pire BD pour enfant semble bien mieux. Mais qui donc a pu dire que c'était bien !!! Quand on voit la moyenne des évaluations sur LibraryThing, on prend peur !… (plus d'informations)
½
 
Signalé
hubertguillaud | 661 autres critiques | Oct 28, 2010 |

Listes

Prix et récompenses

Vous aimerez peut-être aussi

Auteurs associés

Statistiques

Œuvres
20
Aussi par
22
Membres
15,480
Popularité
#1,466
Évaluation
4.2
Critiques
1,060
ISBN
143
Langues
21
Favoris
17

Tableaux et graphiques