Photo de l'auteur

Kiran Desai

Auteur de La perte en héritage

7+ oeuvres 7,916 utilisateurs 227 critiques 10 Favoris

A propos de l'auteur

Crédit image: Yaffa Grinblatt / Whistling in the Dark

Œuvres de Kiran Desai

La perte en héritage (2006) 6,969 exemplaires, 196 critiques
Le Gourou sur la branche (1998) 941 exemplaires, 31 critiques
ירושה של אובדן (2008) 2 exemplaires
Dědictví ztráty (2008) 1 exemplaire

Oeuvres associées

Eat, Memory: Great Writers at the Table: A Collection of Essays from the New York Times (2008) — Contributeur — 167 exemplaires, 6 critiques
The Best American Travel Writing 2009 (2009) — Contributeur — 124 exemplaires, 3 critiques
Know the Past, Find the Future: The New York Public Library at 100 (2011) — Contributeur — 118 exemplaires, 3 critiques
AIDS Sutra: Untold Stories from India (2008) — Contributeur — 59 exemplaires
Passages: 24 Modern Indian Stories (Signet Classics) (2009) — Contributeur — 10 exemplaires

Étiqueté

Partage des connaissances

Membres

Discussions

1001 Group Read: January,2012--The Inheritance of Loss à 1001 Books to read before you die (Janvier 2012)

Critiques

> La Perte en héritage, de Kiran DESAI (Fides, 529 p.)
Se reporter au compte rendu de Marie LABRECQUE
In: (2008). Compte rendu de [Nouveautés]. Entre les lignes, 4 (2), p. 49… ; (en ligne),
URL : https://id.erudit.org/iderudit/10549ac
Kiran Desai n'a pas volé le prestigieux prix Man Booker, gagné en 2006 avec ce roman riche et décapant. L'écrivaine née à Delhi y embrasse les tiraillements et contradictions de cette grande mosaïque culturelle qu'est l’Inde, tout en mettant en lumière les iniquités de la mondialisation. La Perte en héritage déroule un faisceau d'histoires suivant plusieurs personnages. Sai, une jeune orpheline ayant grandi à Kalimpong, dans le massif de l'Himalaya, auprès d’un ex-juge grognon, s'amourache d'un étudiant qui se fait bientôt enrôler dans les luttes des nationalistes indo-népalais. En parallèle, défile la triste épopée du fils du pauvre cuisinier, parti tenter sa chance à New York comme tant d'autres laissés-pour-compte de l'économie. Biju travaille dans les cuisines de ces restaurants qui consacrent l’infranchissable fossé entre l'Occident industrialisé et le tiers-monde « vingt-deux marches plus bas ». Entre ces exilés clandestins exploités, prêts à tous les sacrifices pour leur part du rêve américain, et les Indiens anachroniques, plutôt ridicules, vivant encore à l'heure de la culture britannique, entre les revendications nationalistes et les préjugés des uns et des autres, Desai dessine un portrait complexe des questions identitaires. D'une écriture vivante et souple, volontiers ironique malgré la gravité des thèmes, elle crée une tragi-comédie profondément contemporaine. Fides, 529 p.. — Marie Labrecque… (plus d'informations)
½
 
Signalé
Joop-le-philosophe | 195 autres critiques | Jan 6, 2019 |

Listes

Prix et récompenses

Vous aimerez peut-être aussi

Auteurs associés

Statistiques

Œuvres
7
Aussi par
5
Membres
7,916
Popularité
#3,064
Évaluation
½ 3.4
Critiques
227
ISBN
112
Langues
21
Favoris
10

Tableaux et graphiques